RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les auteur(e)s classiques »

Kasimir Serinovitch Malevitch, 1879-1935
Peintre, dessinateur, sculpteur et théoricien, créateur d'un courant artistique qu'il dénomma « suprématisme »




Kasimir Serinovitch Malevitch, La paresse comme vérité effective de l'homme. Texte écrit en 1921. Paris: Éditions Allia, 1994, 40 pp. Une édition numérique réalisée par Claude Ovtcharenko, bénévole, journaliste à la retraite, France. Texte téléchargeable !


  • Wikipédia, l'encyclopédie libre, Kasimir Malevitch. [EN LIGNE] Consulté le 3 mai 2014.

  • Paul Lafarge, Le droit à la paresse. Réfutation du droit au travail de 1848 (1883). Publication originale, 1883. Réimpression: Paris: François Maspero, 1969, 158 pages. Collection Petite collection Maspero, no 50 (pp. 114 à 153).

  • Clément Pansaers (1917), L’APOLOGIE DE LA PARESSE. Texte rédigé en 1917. Première édition française, 1921, aux Éditions Ça ira! à Anvers. Paris: Les Éditions Allia, 1996, 64 pp.

  • Samuel Johnson (1758-1760), LE PARESSEUX. Traduction française de M. Varney, 1790. Série de 103 essais, à l’exception de 12 d’entre eux publiés entre 1758 et 1760 sous le titre original: “The Idler”. Paris: Les Éditions Allia, 2000, 2007, 128 pp.

  • Kasimir Serinovitch Malevitch, La paresse comme vérité effective de l'homme. Texte écrit en 1921. Paris: Éditions Allia, 1994, 40 pp.

  • Robert Louis Stevenson [1850-1894], Une apologie des oisifs (1877). Paris: Les Éditions Allia, 2012, 80 pp.

  • Bertrand Russell [1872-1970], Éloge de l'oisiveté. [1932]. Paris: Les Éditions Allia, 2002, 40 pp. Première édition, 1932, Routledge and The Bertrand Russell Peace Fondation. Paris: Éditions Allia, 2002, pour la traduction française, 40 pp. Traduit de l’anglais par Michel Parmentier. La version anglaise est disponible sous le titre: “In Praise of Idleness”.

  • Wikipédia, l'encyclopédie libre, “Paresse”. [EN LIGNE] Consulté le 20 octobre 2013.
  • Wikipédia, l'encyclopédie libre, “Paul Lafargue”. [EN LIGNE] Consulté le 20 octobre 2013.
  • Wikipédia, l'encyclopédie libre, “Samuel Johnson”. [EN LIGNE] Consulté le 20 octobre 2013.
  • Wikipédia, l'encyclopédie libre, “The Idler”. [EN LIGNE] Consulté le 20 octobre 2013.
  • Wikipédia, l'encyclopédie libre, “Clément Pansaers”. [EN LIGNE] Consulté le 20 octobre 2013.
  • Wikipédia, l'encyclopédie libre, “Bertrand Russell”. [EN LIGNE] Consulté le 20 octobre 2013.

Retour à la collection Dernière mise à jour de cette page le samedi 3 mai 2014 19:36
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref