RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les auteur(e)s classiques »

Le 18 Brumaire de Louis Bonaparte (1851)
Note des éditeurs


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Karl Marx (1851), Le 18 Brumaire de Louis Bonaparte. Paris: Les Éditions sociales, 1969, 162 pp. Collection: Classiques du marxisme. Traduction française à partir de la 3e édition allemande. Une édition numérique de Claude Ovtcharenko, journaliste à la retraite dans le sud de la France.

Note des éditeurs

Marx était installé à Londres depuis près de deux ans et demi lorsque se produisit le coup d’État du 2 décembre qui venait donner une conclusion provisoire, mais logique, aux événements qui s’étaient déroulés en France depuis février 1848. Quelques jours après le « coup de théâtre » de Louis Bonaparte, Weydemeyer, qui venait de s’installer à New York, sollicitait Engels et Marx de lui adresser des articles pour un journal hebdomadaire dont il projetait la publication. Dès le 23 décembre, Marx lui répondait en lui annonçant une série d’articles sur le « 18 Brumaire ».

Malgré sa santé déficiente et des difficultés financières sans nombre, Marx se mit au travail, entre le 1er janvier et le 25 mars 1852, il expédie avec une régularité remarquable les sept articles qui constituent les chapitres de la brochure. Malheureusement, les projets de Weydemeyer avaient dû entre temps être abandonnés, et c’est grâce à un dévouement anonyme qu’il fut en mesure de publier une revue : La Révolution, dont le premier numéro, qui contenait le 18 Brumaire, parut à New York le 20 mai 1852.

Du vivant de Marx, l’ouvrage ne connaîtra qu’une réédition en 1869. Et ce n’est que l’édition assurée en 1885 par Engels qui devait inaugurer la brillante carrière du 18 Brumaire de Louis Bonaparte. Après un certain nombre de tentatives infructueuses, la première traduction française paraissait enfin à Lille en 1891.

Bien que reprenant en grande partie les événements dont traitaient des Luttes de classes en France, le 18 Brumaire constitue une œuvre différente. En 1852, Marx jugeait avec beaucoup plus de recul les événements dont il venait d’être le témoin. Son « optique » a changé. Il se préoccupe essentiellement de tirer de la Révolution de 448 des conclusions pour la politique future du prolétariat. Aussi le 18 Brumaire se présente-t-il comme une œuvre en un sens plus théorique et plus abstraite que les Luttes de classes.

Mais cette brochure marque aussi un approfondissement de la pensée de Marx. Dans le Manifeste, la question de l’État n’était soulevée que d’une manière générale. A la lumière des événements de 48, Marx pose maintenant d’une façon nouvelle et concrète le problème du remplacement de l’État bourgeois par l’État prolétarien. On lira avec profit le commentaire que Lénine a donné au 18 Brumaire dans L’État et la révolution.

La présente édition a fait l’objet d’une révision approfondie de la traduction publiée antérieurement. Elle a été également pourvue de notes et l’index qui la termine a été refait et amélioré.


Retour à l'auteur: Karl Marx Dernière mise à jour de cette page le mardi 30 décembre 2008 9:12
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref