RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Le droit et la sociologie du droit chez Talcott Parsons ” (1989)
Introduction


Une édition électronique réalisée à partir du texte de Guy Rocher, “ Le droit et la sociologie du droit chez Talcott Parsons ”. Un article publié dans la revue Sociologie et sociétés, vol. 21, no 1, avril 1989, pp. 143-163. Montréal: Les Presses de l'Université de Montréal. [Autorisation formelle réitérée par M. Guy Rocher, le 15 mars 2004, de diffuser cet article et plusieurs autres publications].

Introduction

L'éventail des thèmes qu'a touchés Talcott Parsons au cours de sa longue carrière est très étendu. Le théoricien qu'il était s'est toujours intéressé à une grande diversité de sujets empiriques, depuis ses premiers écrits jusqu'à la fin de sa vie. C'est d'ailleurs ce qui explique qu'on lui doive d'avoir ouvert la voie de différentes «sociologies spéciales», qu'il s'agisse de celles de la médecine, des professions, des jeunes, des religions, de la famille, pour n'en nommer que quelques-unes. Il y a d'ailleurs toujours eu, chez Parsons, interaction entre sa réflexion sur des thèmes concrets et la poursuite de sa recherche théorique.

Il n'est donc pas étonnant que Parsons ait, à certains moments, réfléchi sur le droit d'une manière toute particulière, dans des articles qu'il lui a consacrés, et ait aussi tenu compte du droit dans divers autres écrits soit sur l'évolution des sociétés, soit sur la société occidentale moderne. Mais cette dimension de l'œuvre de Parsons n'a pas été, jusqu'à présent, beaucoup explorée. Dans son Introduction à la sociologie du droit, le juriste et sociologue britannique, Roger Cotterrell, lui a consacré un certain nombre de pages, fort éclairantes au demeurant (Cotterrell, 1984, pp. 87-103). Du côté des commentateurs de Parsons, quelques-uns ont, de diverses manières, souligné l'intérêt, pour l'ana-lyse du droit ou de la profession juridique, de certains concepts ou certains schémas parsonniens, ou les ont même utilisés dans des recherches empiriques. C'est le cas notamment de Harry Bredemeier (1962), Dietrich Rueschemeyer (1964), Leon Mayhew (1968 et 1971), Victor Lidz (1979), David Sciulli (1986). La plupart des autres analystes et critiques de Parsons n'ont pas tenu compte de ce que celui-ci a eu à dire sur le droit et la contribution qu'il a apportée à la sociologie juridique. Le but de cet article est précisément de tenter de souligner et mettre en lumière l'apport de Parsons à la sociologie du droit et des juristes, de retracer les sources de sa pensée et les suites qu'elle a connues. On verra que ce que Parsons a eu à dire sur le droit nous amène à évoquer tout à la fois son cadre théorique du système social, les perspectives historiques et évolutionnistes qu'il a développées et finalement ce que l'on peut appeler ses préoccupations morales.


Retour au texte de l'auteur: Guy Rocher, sociologue, Université de Montréal Dernière mise à jour de cette page le Samedi 15 mai 2004 08:51
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref