RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Représentations de soi chez les jeunes âgés de 14 à 17 ans en domesticité dès la troisième enfance:
une étude menée auprès de 10 jeunes en domesticité à Clercine de 2014 à 2015
. (2016)
Introduction


Une édition électronique réalisée à partir du mémoire de Samuel JEAN BAPTISTE, Représentations de soi chez les jeunes âgés de 14 à 17 ans en domesticité dès la troisième enfance: une étude menée auprès de 10 jeunes en domesticité à Clercine de 2014 à 2015. Mémoire pour l’obtention d’une licence en psychologie sous la direction du professeur Jorès PHILIPPE. Port-au-Prince, Haïti: Département de psychologie, Faculté d’ethnologie, Université d’État d’Haïti, avril 2016, 105 pp. [Autorisation formelle accordée par l’auteur le 20 décembre 2016 de diffuser ce mémoire, en accès libre dans Les Classiques des sciences sociales.]

[1]

Représentations de soi  chez les jeunes âgés de 14 à 17 ans
en domesticité dès la troisième enfance: une étude menée auprès
de 10 jeunes en domesticité à Clercine de 2014 à 2015.

Introduction

La société haïtienne connait de nombreux problèmes sociaux notamment la domesticité infantile et/ou juvénile, laquelle est l’une des manifestations de la question sociale haïtienne découlée historiquement de la question agraire. Ce problème social, manifesté également dans d’autres pays, ne peut être étudié dans la société haïtienne en dehors de sa formation sociale. Car, il résulte non seulement de différents rapports sociaux existant entre les différentes catégories sociales, mais aussi des politiques sociales élaborées et mises en œuvre au sein de la société au lendemain de l’indépendance.

 En effet, Haïti, ayant eu son indépendance le 1er janvier 1804 suite à la victoire de l’armée indigène sur la puissante armée napoléonienne le 18 novembre 1803, a développé des politiques visant à consolider ou sauvegarder l’indépendance contre tout éventuel retour des Français. Ce qui fait qu’en 1848, l’armée occupait à elle seule 65% du budget national contre 6% pour l’éducation et la justice (Aristide, 2003). Ce pays – divisé, suivant le décret-loi du 30 Octobre 2003, en dix (10) départements géographiques notamment l’Ouest, le Sud, le Sud-Est, le Nord, le Nord-Ouest, le Nord-Est, la Grand-Anse, l’Artibonite, le Centre, et les Nippes – s’étend sur une superficie de 27 750 km², et compte 10 911 819 habitants en 2015 (IHSI, 2015). Ces derniers sont repartis sur tout le territoire national dont la grande majorité évolue dans un espace social, ne leur donnant pas accès à certains services sociaux fondamentaux. Ils pratiquent, dans ce cas, ce qu’on appelle la migration, plus particulièrement la migration interne.

Le flux migratoire, se faisant du milieu rural au milieu urbain, est l’un des fondements économiques et institutionnels de la domesticité des enfants en Haïti dont 46% sont causés par les besoins en éducation (MAST, 2002). Ce qui fait qu’il constitue un facteur déterminant, parmi tant d’autres, dans la situation de domesticité dans laquelle se trouvent un grand nombre d’enfants et de jeunes. Ces derniers, étant à la recherche d’un mieux-être en milieu urbain (Lubin, 2002) se dirigent vers la capitale d’Haïti, Port-au-Prince – où se concentrent les principaux services sociaux de base – laquelle semble être représentée comme le principal espace géographique où se pratique le phénomène des enfants et jeunes en domesticité. D’où l’attention de nombreuses institutions sociales étatiques et non étatiques sur ce problème social, lequel constitue un problème central dans les différentes réflexions et interventions sociales.

[2]

Toutefois, ces institutions sociales semblent définir et analyser leurs interventions suivant la dichotomie « augmentation/réduction ». Ce qui donne lieu à des statistiques relatives au nombre des enfants ou jeunes en domesticité en Haïti, notamment à Port-au-Prince.

Ces institutions sociales, partagent-elles une même définition de l’enfant ou du jeune en domesticité ? Ont-elles toutes défini les mêmes critères pour enquêter sur les jeunes en domesticité ?

Certes, nous présentons des chiffres relatifs au nombre des enfants et jeunes en domesticité, lesquels viennent de principales institutions sociales intervenant dans ce champ. Cependant, notre souci consiste à étudier un problème fondamental bien défini, lequel s’articule autour de la thématique en question, à savoir, « jeunes en domesticité dès la troisième enfance et représentation de soi ».

Ce phénomène social attire également l’attention de l’Université dont l’une des missions consiste à produire des recherches scientifiques. Cette institution d’enseignement et de recherche compte un ensemble de travaux de recherche notamment au sein de la Faculté d’Ethnologie (FE) et la Faculté des Sciences Humaines (FASCH) [1], lesquelles enseignent la discipline de la psychologie. Citons notamment Dorcé (2011) avec la formation de la perception de la maison de placement chez les enfants en domesticité entre 9 et 15 ans dans les communautés de Turgeau et de Martissant à Port-au-Prince ; Hilaire (2009) dont le titre est l’enfant de 9 à 10 ans et sa situation de domesticité ; Vancol (2002) avec la violence dans la domesticité en Haïti et ses implications sur le comportement de la victime ; Germain (1994) avec l’Adaptation scolaire de l’adolescent en domesticité ; Vincent (s.d.) avec son titre Motivation et rendement scolaire.

Ces travaux de recherche ne font pas du problème de l’enfant ou du jeune en domesticité, une question abordée uniquement dans le champ de la Psychologie, car le département du Travail Social de la Faculté des Sciences Humaines comprend également des travaux réalisés sur cette thématique. Citons notamment Senat (2010) dont le titre est Regard sur le développement socio-affectif [3] de l’enfant en domesticité à Carrefour, Haïti ; Guervil (2007) avec Les enfants en domesticité qui fréquentent l’école nationale d’application de Martissant ; Lizaire (2006) avec son titre : Domesticité et estime de soi à l’adolescence ; Oscar (2001) avec son Etude sur la domesticité juvénile en Haïti.

Ces différents travaux enregistrés à l’Université d’État d’Haïti, notamment au niveau du premier cycle, ne mettent pas l’accent sur la notion de la représentation de soi chez les jeunes. Et, ils ne s’accentuent non plus sur la notion de la troisième enfance, laquelle est fondamentale dans le cadre de cette recherche. Par rapport à ces vides existant dans les travaux antérieurs dits « scientifiques » sur le phénomène de la domesticité infantile et juvénile en Haïti, nous abordons la représentation de soi chez les jeunes âgés de 14 à 17 ans en domesticité dès la troisième enfance dans le cadre de cette étude.

En effet, cette recherche comprend principalement quatre (4) chapitres :

1. Présentation générale

2. Cadre théorico-conceptuel

3. Cadre méthodologique

4. Présentation et Analyse des données

Ces quatre (4) chapitres seront succinctement présentés dans les lignes qui suivent afin d’avoir une meilleure compréhension de la recherche en question.

Au niveau du premier chapitre intitulé « Présentation générale », nous présentons la recherche avec ses objectifs, sa justification, la problématique à la fin de laquelle se trouve le problème fondamental de la recherche, et les hypothèses du travail. Ces dernières se divisent en hypothèse principale et hypothèses secondaires. Ce premier chapitre permet de mieux définir le problème fondamental étudié, et est suivi du cadre théorico-conceptuel, lequel constitue le deuxième chapitre de ce travail de recherche.

Tout au long du deuxième chapitre intitulé « Cadre théorico-conceptuel », nous présentons d’abord un ensemble de théories relatives à la compréhension du phénomène de domesticité vécue dès la troisième enfance en rapport avec la représentation de soi. Puis, nous justifions la théorie retenue pour l’analyse des données. Enfin, nous présentons un ensemble de [4] concepts-clés relatifs à l’étude. Ce qui nous aide à mieux situer cette recherche du point de vue théorico-conceptuel, et du même coup définir un cadre méthodologique approprié.

Au niveau du troisième chapitre, lequel s’intitule « Cadre méthodologique », nous précisons d’abord le champ dans lequel se situe la recherche, puis ses délimitations dans un cadre spatio-temporel. Ensuite, nous présentons la méthode, la nature ainsi que l’échantillonnage de la recherche. Enfin, nous construisons les variables à partir de l’opérationnalisation des concepts, et définissons les techniques nous ayant permis de collecter des données.

Au niveau du dernier chapitre ayant pour titre « Présentation et analyse des données », nous présentons d’abord les données recueillies auprès de dix (10) jeunes en domesticité dès la troisième enfance. Puis, nous analysons et interprétons ces données à la lumière de la théorie retenue – tout en mettant en évidence la relation entre les vécus en domesticité dès la troisième enfance et la représentation de soi – pour ensuite vérifier les hypothèses de la recherche.

Ces quatre (4) chapitres traitent la question des jeunes en domesticité dès la troisième enfance en rapport avec la représentation de soi en mettant en évidence les qualités essentielles de toute recherche scientifique. Ce qui nous conduit à présenter, à la fin du dernier chapitre, les forces et les limites de ce travail, lesquelles sont suivies de la conclusion, des références bibliographiques et webographiques, car nous avons consulté non seulement des ouvrages en copie dure mais aussi des textes électroniques. Et, nous présentons également quelques éléments importants se trouvant au niveau de l’annexe, notamment l’outil de collecte des données que nous utilisons dans le cadre de cette étude.

Somme toute, ce travail se révèle d’une grande pertinence par rapport au problème fondamental étudié. Il prend en compte une période développementale – à savoir, la troisième enfance – étant d’une grande importance dans le cadre du développement de tout individu. Ce dernier évolue dans un espace social où il organise les informations reçues de son milieu familial, et construit des représentations sociales liées à l’espace physique dans lequel il se trouve, aux tâches qui lui sont attribuées, aux événements, etc. Et, dans cette dynamique sociale, marquée par des expériences et pratiques sociales, l’individu évalue les interactions sociales et construit également une évaluation de soi, son identité personnelle et une représentation de soi.

[5]

Ces différents chapitres (Présentation générale ; Cadre théorico-conceptuel ; Cadre méthodologique ; Présentation et analyse des données) nous permettent de mieux cerner notre problème fondamental, et de vérifier nos hypothèses. Ils seront présentés explicitement dans les lignes qui suivent. Ce qui est d’une grande importance non seulement pour les différents intervenants sociaux auprès des jeunes en domesticité dès la troisième enfance en rapport avec la représentation de soi, mais aussi pour tous ceux et toutes celles qui œuvrent dans le domaine de la protection de l’enfant et de l’accompagnement des jeunes en Haïti.



[1]  FE : Faculté d’Ethnologie, une entité de l’Université d’État d’Haïti enseignant la Psychologie, l’Anthropo-Sociologie au niveau du premier cycle. Cette Faculté comprend également des départements de Sciences du Développement, de Psychologie sociale et d’Anthropologie sociale au niveau du deuxième cycle.

 FASCH : Faculté des Sciences Humaines, une entité de l’Université d’État d’Haïti enseignant la Psychologie, le Travail Social (ou Service social), la Sociologie et la Communication sociale au niveau de la licence. Cette Faculté comprend également un département de Maitrise en Population et Développement (MAPODE).



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le vendredi 2 juin 2017 14:33
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref