Charles Seignobos, La méthode historique appliquée aux sciences sociales


 

RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les auteur(e)s classiques »

Charles Seignobos, La méthode historique appliquée aux sciences sociales. (1901)
Avertissement


Une édition électronique réalisée à partir du texte de Charles Seignobos, La méthode historique appliquée aux sciences sociales. Paris: Félix Alcan, Éditeur, 1901, 322 pp. Paris: Félix Alcan, Éditeur, 1909, 2e édition revue et corrigée, 322 pp. Bibliothèque générale des sciences sociales. Une édition numérique réalisée par Michel Bergès, bénévole, professeur des universités, Agrégé de science politique Université de Bordeaux IV Montesquieu.

[I]

La méthode historique
appliquée aux sciences sociales.


Avertissement

Ce livre est sorti d’un cours professé pendant trois années au Collège libre des sciences sociales. Bien qu’entièrement remanié il porte encore la trace de son origine ; les divisions et subdivisions y sont très apparentes et annoncées expressément, la langue est plus familière et moins sévère qu’il n’est d’usage dans les livres écrits directement pour des lecteurs. Je n’ai pas cru devoir faire disparaître ces caractères, qui m’ont paru convenir à un recueil de conseils et d’indications de méthode. J’ai à m’excuser aussi d’avoir discuté des opinions sans citer le texte exact des auteurs ; un résumé m’a semblé suffisant pour le but pratique que je me proposais. Il m’a paru inutile également de donner une bibliographie des travaux sur les sciences sociales ; on en trouvera une, bien choisie et bien classée, dans le Catalogue bibliographique, publié en novembre 1899, [II] par la Société nouvelle de librairie et d’édition.

La première partie du présent ouvrage porte sur le même sujet que l’Introduction aux Études historiques (1897), composée en collaboration avec mon collègue et ami Ch.-V. Langlois et qui est un traité sommaire de méthode historique ; mais elle n’en est pas la reproduction. Non seulement j’ai résumé les parties purement théoriques, abrégé celles qui n’intéressaient que les historiens, introduit des exemples tirés des sciences sociales ; je crois aussi avoir rectifié et complété la théorie fondamentale.

La deuxième partie : La méthode historique et l’histoire sociale est presque entièrement nouvelle ; elle traite une matière peu étudiée jusqu’ici, parce qu’elle occupe un terrain intermédiaire entre l’histoire et les sciences sociales ; elle s’adresse donc à la fois à deux publics différents, mais je pense qu’elle doit intéresser plutôt les spécialistes des sciences sociales que les historiens.

Ch. S.


Retour au livre de l'auteur: Jacques Bainville, historien (1879-1936) Dernière mise à jour de cette page le lundi 25 août 2014 16:02
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie retraité du Cegep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref