À propos
 

Philosophie
du fondateur


Partenaires

Événements

Album-photos

Couverture médiatique

Commentaires
des visiteurs


On pointe sur nous...

Site pédagogique de
Jean-Marie Tremblay


Textes de
Jean-Marie Tremblay


Droits d'auteur

Bibliothécaires / Librarians
 

 



RAID Classiques:Users:jmt:Desktop:250_LogoWebZ.jpg

Le Quotidien, Chicoutimi, édition du 7 juin 2013, pages 1 et 6 — Actualités.

Ordre national du Québec

Une belle récolte pour la région.

Cinq personnalités d'ici honorées

RAID Classiques:Users:jmt:Desktop:photo_2275839_resize.jpg


Un texte de Serge Lemelin, journaliste.
slemelin@lequotidien.com

Pour télécharger le texte de l'article, au format désiré, cliquer sur le fichier de votre choix ci-dessous:
Télécharger l'article original au format PDF-image, Fichier Acrobat (.pdf): 1.5 Mo.
Fichier Word
(.doc): 5631 K.
Fichier Acrobat
(.pdf): 1.9 Mo.
Fichier rtf: 7.9 Mo.


Chicoutimi — Le Saguenay—Lac-Saint-Jean a été à l’honneur, hier après-midi, à la salle du Conseil législatif de l’hôtel du Parlement pour la remise de l’Ordre national du Québec, la plus haute distinction décernée par le gouvernement du Québec à cinq personnalités de la région sur 32 présentes.

L’ancien vice-premier ministre, ministre de la Justice et député de Chicoutimi à l’Assemblée nationale, Marc-André Bédard et le directeur artistique du Théâtre Jean-Duceppe, Michel Dumont, sont nommés officiers de l’Ordre tandis que l’entrepreneur Bernard Lamarre, officiel depuis 1985, est promu grand officier.

Deux autres personnalités deviennent chevalier : la contralto Marie-Nicole Lemieux et Jean-Marie Tremblay, professeur de sociologie retraité du Cégep de Chicoutimi.

« Ce n’est pas tellement pour nous qu’on reçoit cela, c’est pour notre famille et les gens qui ont travaillé avec nous pour faire toutes les réalisations qui nous sont attribuées. J’ai travaillé avec des gens formidables qui était dévoué et qui voulaient. »

Député de 1973 à 1976, puis ministre jusqu’en 1985, Marc-André Bédard a cumulé simultanément pendant huit ans les trois fonctions de ministre de la Justice, Procureur général et Solliciteur général. Il a créé le Conseil de la magistrature et supervisé une réforme majeure du Code civil qui a amené le concept de responsabilité parentale égale pour inclure l’autorité de la femme dans la famille. Sous le gouvernement du premier ministre René Lévesque, il fit partie du Comité de priorités et a présidé le premier Sommet économique régional en 1984.

Après son retrait de la vie politique active en 1985, il est devenu conseiller au recteur de l’UQAC et a travaillé à la création de structures pour conduire la région vers la transformation : le Centre québécois de recherche et de développement de l’aluminium (CQRDA) et le Consortium de la forêt boréale.

Il est revenu à la pratique du droit en 1992 au Cabinet Gauthier, Bédard et associés et a siégé à de nombreux conseils d’administration du secteur de l’éducation et présidé plusieurs campagnes de financement pour des œuvres de bienfaisance. Il est récipiendaire du prix Lutte à l’homophobe, a reçu la médaille du mérite du Barreau régional et a été nommé avocat émérite par le Barreau du Québec.

Hier, il partageait l’émotion de la reconnaissance avec sa femme Nicole Girard et ses quatre fils Éric, Maxime, Louis et Stéphane, député de Chicoutimi depuis 1998 et président du Conseil du trésor.

« Les quatre garçons sont très fiers. Ce n’est pas tellement pour nous qu’on reçoit cela, c’est pour notre famille et les gens qui ont travaillé avec nous pour faire toutes les réalisation qui nous sont attribuées. J’ai travaillé avec des gens formidables qui étaient dévoués et qui voulaient. Il y avait un élément fondamental aussi, la confiance des gens de Chicoutimi ; sans cela il n’aurait pas été possible d’agir. »

La première ministre Pauline Marois a eu un bon mot en lui remettant la distinction, selon M. Bédard. « Elle a été très chaleureuse et m’a dit : “Je suit très heureuse, Marc-André, parce que c’est très mérité.” »

Michel Dumont

Comédien du théâtre, du cinéma et de la télévision, Michel Dumont a incarné une foule de personnages pour le public québécois. Originaire de Jonquière, il est une figure dominante de l’espace artistique québécois. Il a prêté sa voix à l’Esprit du Fjord dans la Fabuleuse histoire d’un Royaume. En 1972, il entreprend une longue collaboration fructueuse avec le comédien Jean Duceppe et deviendra, à son décès, directeur artistique de la compagnie qui porte son nom.

[Texte sous la photo] Le comédien Michel Dumont, officier de l’Ordre national du Québec.


Bernard Lamarre

Ingénieur et entrepreneur d’envergure né à Chicoutimi, Bernard Lamarre a aussi présidé plusieurs organismes à vocation sociale, éducative et culturelle. Il s’est démarqué à la tête du Musée des Beaux-arts de Montréal en favorisant le développement des collections et l’élargissement des publics. Il a également fait la promotion de la profession d’ingénieur sur presque toutes les tribunes du pays. Depuis 1991, il s’occupe activement et bénévolement du développement économique dans la grande région de Montréal.

[Texte sous la photo] L’entrepreneur Bernard Lamarre, grand officier de l’Ordre national du Québec.

Marie-Nicole Lemieux

Reconnue pour sa voix rare de contralto et sa personnalité charismatique, la Dolmissoise Marie-Nicole Lemieux connaît une brillante carrière internationale tout en aménageant régulièrement un espace de temps pour revenir occasionnellement en région chanter et encourager la relève.

Plusieurs estiment que c’est l’une des grandes voix actuelles de contralto dans l’univers lyrique international. Mme Lemieux a reçu au printemps 2011 un doctorat honoris causa de l’Université du Québec à Chicoutimi et en mars 2012, elle était fait chevalier de l’Ordre de la Pléiade; elle est aussi, depuis l’an dernier, ambassadrice officielle du Festival international du Domaine Forget.

[Texte sous la photo] La contralto Marie-Nicole Lemieux, originaire de Dolbeau-Mistassini, devient chevalier de l’Ordre national du Québec.


Jean-Marie Tremblay

Professeur de sociologie à la retraite du Cégep de Chicoutimi, M. Tremblay a mis sur pied et alimenta pendant huit ans un centre de documentation permettant aux professeurs et aux élèves de suivre de près les changements sociaux. Par la suite, il a lancé la bibliothèque virtuelle « Les Classiques des sciences sociales », dont l’Université du Québec à Chicoutimi est aujourd’hui l’un des trois partenaires. Une équipe de bénévoles travaillant sous sa direction depuis 1993 l’enrichit d’ouvrages et d’articles de langue française relevant des sciences sociales.

[Texte sous la photo] Le professeur de sociologie Jean-Marie Tremblay, chevalier de l’Ordre national du Québec.

(Source : Tiré en parti du secrétariat de l’Ordre national du Québec).


Retour à la liste des commentaires Dernière mise à jour de cette page le lundi 9 décembre 2013 8:09
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie retraité du Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref