RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Documents »

Mémoire sur les accommodements raisonnables (20 septembre 2007)
Sommaire


Une édition numérique réalisée à partir du texte présenté par le maire de Ville de Saguenay, M. Jean Tremblay, Mémoire sur les accommodements raisonnables. Mémoire sera présenté à la commission Bouchard-Taylor créée pour éclairer le Gouvernement dans l’élaboration d’une politique d’accommodements. Mémoire présenté à la Commission à Saguenay, le 20 septembre 2007. [Publié avec l'autorisation des autorités de Ville de Saguenay, autorisation transmise par M. Michel Fortin, conseiller, Service aux citoyens, Cabinet du maire, Ville de Saguenay, le 18 septembre 2007].


Sommaire

Quel intérêt y a-t-il pour une municipalité à présenter un mémoire sur les «accommodements raisonnables»? Cela fait partie d’une «éthique de responsabilité». Saguenay accueille de plus en plus d’immigrants comme ville commerciale et industrielle. Comme ville hôtesse d’une université régionale, elle reçoit un nombre impressionnant d’étudiants étrangers chaque année.

Étant donné que la plupart des cas d’accommodements se situent dans le domaine religieux, le présent mémoire fait une large place à la dimension religieuse. Ce qui nous amène à présenter notre option fondamentale basée sur la Charte biblique universelle et sur le lien historique existant au Québec entre foi et culture. Nous témoignons ainsi de notre attachement à nos racines historiques et religieuses, d’où le titre du mémoire «Je me souviens» ou la mémoire du passé.

Comme le mémoire sera présenté à la commission Bouchard-Taylor créée pour éclairer le Gouvernement dans l’élaboration d’une politique d’accommodements, la question de la laïcité et de la neutralité de l’État en matière religieuse fait l’objet d’une attention spéciale. Nous sommes d’avis qu’il serait important de discuter de la forme que pourrait prendre un nouveau contrat social en ce domaine. Quelle laïcité voulons-nous? Ne serait-il pas préférable de nous orienter vers une laïcité ouverte, c'est-à-dire qui tient compte du partage des compétences respectives de l’Église et de l’État? La Cour suprême est-elle habilitée à prendre seule des décisions importantes qui engagent la vie morale et religieuse des individus? Quelles valeurs définissent l’âme collective québécoise? Là-dessus, nous estimons que la Commission devrait amener le Gouvernement à réfléchir sérieusement sur ces questions et à tenir compte de notre point de vue.



Retour au mémoire présenté par Ville de Saguenay. Dernière mise à jour de cette page le mercredi 19 septembre 2007 18:37
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref