RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « La désintégration du Québec et des régions »

“La fin du travail dans les régions ressource et leurs options de développement. Approche systémique”.
Sommaire


Une édition électronique réalisée à partir du texte de la conférence économique du professeur d'économie, M. Sergieh F. Moussally, “La fin du travail dans les régions ressource et leurs options de développement. Approche systémique.”. Conférence donnée au Congrès de l'Université rurale à Maniwaki au Québec, septembre 2005, 20 pages.

Sommaire
La fin du travail dans les régions ressources,
une ouverture à une nouvelle trajectoire de développement

Depuis plus d’une décennie, les régions ressources du Québec se trouvent engagées sur une trajectoire de déclin et de démantèlement de leurs assises économique et démographique. Le niveau élevé de sous-emploi de longue durée et l’exode des populations expriment le retard d’adaptation des ces régions aux exigences de la compétitivité mondiale d’une part, la dynamique des valeurs à l’égard du travail et de l’environnement d’autre part.

L’analyse de l’évolution de l’emploi de ces régions montre l’existence de deux catégories distinctes d’activités;

  • les activités reliées aux ressources et assujetties aux pressions de la compétitivité mondiale et / ou aux nouvelles technologies;
  • les activités liées à la demande régionale à l’abri de la compétitivité mondiale ou des nouvelles technologie.

Pour des raisons symétriques, les deux catégories d’activités engendrent une tendance lourde de compression de l’emploi représentant une analogie avec le schéma de la fin du travail de Rifkin. Pour établir la dynamique de ces régions, une double transformation s’impose :

  • l’acquisition de leur autonomie décisionnelle permettant la gestion et l’allocation de leurs ressources;
  • la rupture avec leur vocation historique associée aux dotations en ressources caractérisée par un triple asservissement (financier, commercial, territorial).

La création d’un quatrième secteur permettant d’absorber le travail libéré du secteur ressources, permet de résoudre le sous-emploi et de renouer avec l’essence du développement : la plus-value du travail.

Une surtaxe sur les emplois liés aux ressources permet de financer les emplois de quatrième secteur selon le modèle établi par Buchanan [1].


[1]     James Buchanan, économiste américain, récipiendaire du prix Nobel d’économie en 1986 pour ses travaux sur la théorie du développement du « choix public ». Ses travaux ont mis en lumière l’influence des intérêts propres des politiciens et des forces non économiques sur les politiques économiques des gouvernements. Les principaux écrits de Buchanan sont disponibles à l’adresse électronique suivante : http://www.econlib.org/.


Retour à l'étude de l'auteur: Sergieh F. Moussally Dernière mise à jour de cette page le Vendredi 19 août 2005 16:52
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref