RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « La désintégration du Québec et des régions »
Le Quotidien, Chicoutimi, mercredi le 11 juin 2003, page 4.

Étude sur le mouvement migratoire.

Le déficit régional ne cesse de s’amplifier. ”

Catherine Delisle

En neuf ans, de 1992 à 2001, le Saguenay-Lac-Saint-Jean a perdu 13 161 personnes. Au fil des ans, le déficit n'a pas cessé de s'amplifier. Entre 1992-93 et 1995-96, la région perdait en moyenne 17 personnes par semaine. Aujourd'hui, ce sont 28 personnes qui quittent la région, chaque semaine. De ce nombre, près de la moitié appartient au groupe des 18-24 ans.

C'est ce que révèle une étude sur le mouvement migratoire au Saguenay-Lac-Saint-Jean rendue publique par l'économiste Jean-Pierre Lachance, de la direction des ressources humaines Canada.

Selon l'économiste, l'hypothèse voulant que de nombreux étudiants s'exilent pour parfaire leurs connaissances dans des domaines de pointe et, à la fin de leurs études, se voient offrir un emploi, tient la rampe. Si une telle hypothèse se vérifiait, il mentionne qu'il faudrait alors conclure que notre main-d’œuvre la plus instruite et qualifiée nous délaissera. Il s'attend donc à ce qu'il y ait une compétition de plus en plus vive entre les régions pour attirer et retenir la main-d’œuvre qualifiée et instruite.

Dans une économie où le savoir prend une importance de plus en plus grande, la demande de travailleurs ne cessera de croître et la pénurie de travailleurs qualifiés viendra donc exacerber la pression pour attirer les jeunes et favoriser leur migration. Selon Jean-Pierre Lachance, il est temps de se pencher sur les facteurs qui favoriseront le retour des jeunes plutôt que de tenter d'expliquer pourquoi ils quittent. Il croit qu'il faut prendre les moyens pour retenir les jeunes les plus instruits et élaborer avec eux le développement des capacités communautaires des territoires.

D'une MRC à l'autre

[Le mythe de l’autobus qui quitte chaque semaine le Saguenay-Lac-Saint-Jean avec nos meilleurs éléments tient la rampe selon les chiffres publiés récemment par Statistique Canada.]

On peut analyser l'exode des jeunes de deux façons: il y a ceux qui quittent définitivement le Saguenay-Lac-Saint-Jean et ceux qui restent, mais qui changent de secteur. Selon l'étude, la MRC du Fjord du Saguenay et celle de Lac-Saint-Jean-Est exercent un plus grand pouvoir d'attraction. À l'inverse, les MRC Maria-Chapdelaine et Domaine-du-Roy éprouvent des difficultés à conserver chez eux le mouvement de migration.

Cependant, dans toutes les MRC du Saguenay-Lac-Saint-Jean, on constate un solde migratoire négatif pour une période de cinq ans. En clair, cela signifie que les personnes qui quittent la région représentent un volume supérieur à celles qui viennent s'y installer. Ainsi, la MRC du Fjord-du-Saguenay, entre 1996 et 2001, enregistre un solde migratoire négatif de 5845 personnes, la MRC Domaine-du-Roy un solde négatif de 1274 personnes, la MRC Maria-Chapdelaine un solde négatif de 1355 personnes, la MRC Lac-Saint-Jean-Est un solde négatif de 1135 personnes pour un total de 9609 personnes.

Pendant ce temps, dans l'ensemble du Québec, le solde migratoire était positif. C'est donc dire que les entrées étaient plus fortes que les sorties. Pendant la même période, 60 787 personnes sont arrivées au Québec. Ce solde positif, le Québec réussit à l'atteindre grâce aux entrées internationales (les entrées internationales de 178 392 dépassent les sortes internationales de 48 558). Par contre, il y a eu moins d'entrées au Québec en provenance des autres provinces canadiennes qu'il y a eu de sorties (102 786 personnes versus 171 833). Dans cet échange entrées-sorties, ce sont l'Ontario, l'Alberta et la Colombie-Britannique qui sont les principales provinces gagnantes.

Année

1996-97

1997-98

1998-99

1999-2000

2000-01

1996-2001

Fjord-du-Saguenay

      Entrées

3 641

3 799

3 268

3 193

3 181

17 082

      Sorties

4 411

4 411

4 254

4 875

4 976

22 927

      Solde migratoire

-770

-612

-9 861

-1 682

-1 795

-5 845

Domaine-du-Roy

      Entrées

758

795

701

806

822

3 882

      Sorties

958

1 085

967

1050

1096

5 156

      Solde migratoire

-200

-290

-266

-244

-274

-1 274

Maria-Chapdelaine

      Entrées

600

587

475

489

487

2 638

      Sorties

744

834

755

855

805

3 993

      Solde migratoire

-144

-247

-280

-366

-318

-1 355

Lac-Saint-Jean-Est

      Entrées

1 114

1 178

1 182

1214

1 159

5 847

      Sorties

1 245

1 387

1 290

1 469

1 591

-6 982

      Solde migratoire

-131

-209

-108

-255

-432

-1 135

Saguenay-Lac-Saint-Jean

      Entrées

6 113

6 359

5 626

5 702

5 649

29 449

      Sorties

7 358

7717

7 266

8 249

8 468

39 058

      Solde migratoire

-1 245

-1 358

-1 640

-2 547

-2 819

-9 609

Ensemble du Québec

      Entrées

318 176

326 132

311 553

326 197

337 731

1 619 789

      Sorties

311 183

317 235

301 645

315 773

313 166

1 559 002

      Solde migratoire

6 993

8 897

9 908

10 424

24 565

60 787

Source: Statistique Canada. Division des données régionales et administratives. Compilations spéciales.
Sur ce tableau, on peut constater le flux migratoire par MRC ainsi que dans l'ensemble du Québec.


Année

Solde migratoire

Année

Solde migratoire

1992-93

100

1997-1998

-1 358

1993-94

-852

1998-1999

-1 640

1994-95

-1 177

1999-2000

-2 547

1995-96

-1 623

2000-2001

-2 819

1996-97

-1 245

1992-2001

-13 161

Source: Statistique Canada, Division des données régionales et administratives. Compilations spéciales.
Le Saguenay-Lac-Saint-Jean a perdu 13 161 personnes en neuf ans.

Cliquer ci-dessous pour télécharger le texte au format de votre choix: un texte de 3 pages
L'article au format .doc
(Word 2001): 304 K.
L'article au format .pdf
(Acrobat Reader): 124 K.
L'article au format rtf
(rich text format): 1,7 Mo.

Revenir à la section Désintégration des régions du Québec Dernière mise à jour de cette page le Mercredi 11 juin 2003 12:50
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref