RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « La désintégration du Québec et des régions »

Le Quotidien, Chicoutimi, Vendredi, le 6 juillet 2001 - 3

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean se meurt

Six auteurs livrent le fruit de la trahison

LA BAIE (MT) - « Le Pays trahi », voilà la titre évocateur du livre collectif publié pair un groupe de six auteurs de la région: Russel Bouchard, Charles Côté, Charles-Julien Gauvin, Richard Harvey, Daniel Larouche et Mario Harvey.

par Martin Tremblay (mtremblay@lequotidien.com)



Cliquez sur la photo ou sur l'hyperlien ici pour voir la photo grandeur originale.


Pour télécharger l'article en format pdf, cliquez ici. Un fichier pdf de 2 pages de 196 K.

C'est hier soir, au Musée du Fjord de Ville de La Baie, devant plus d'une centaine de personnes, dont le maire de l'endroit, Réjean Simard, et le député fédéral de Chicoutimi-Le Fjord, André Harvey, que ce bouquin, qui risque de faire du bruit, a été lancé dans une ambiance presque religieuse.

C'est d'ailleurs le maire Réjean Simard. qui volé la vedette en tenant des propos pour le moins incendiaires sur un sujet qui lui tient à cœur, les fusions municipales.

Dans son allocution, le maire a été direct dans ses propos en déclarant que les municipalités étaient devenues des succursales du gouvernement et qu'elles n'avaient plus un mot à dire.

« La décentralisation n'est plus qu'une simple illusion et nous n'avons plus rien à dire dans tout le processus qui a été mis en place. On ne décide plus rien et nous sommes devenus des répartiteurs des sommes d'argent qui ont été décidées ailleurs. »

Concernant le livre des six auteurs il est un ouvrage d'exception qui est le fruit du labeur de personnes du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Selon Russel Bouchard, toute cette histoire a pris naissance le 14 juillet 2000.

« Nos avons refusé que le gouvernement du Québec aliène, en secret et au mépris des citoyens de leurs pays, de vastes pans du territoire de leur région. Nous, les auteurs, c'est à travers vingt textes accessibles de réflexion et d'analyse, que nous montrons les liens qui existent entre ce geste sans précédent et l'orientation politique qui, depuis trente ans, détruit les régions, les vidant de leurs jeunes, saccageant leur tissu social et leur environnement et pillant leurs ressources. Nous nous portons en faux contre une orientation qui nie l'égalité des chances et le droit à la citoyenneté.»

Prendre notre place

Dans son court message, le député fédéral, André Harvey a été très clair dans ses propos.

« J'ai beaucoup de respect pour les auteurs de ce livre qui n'ont pas peur de dire les choses comme il se doit. Ces personnes ont choisi de nous instruire sur les réalités qui nous entourent. Nous vivons une période difficile et notre capital humain s'appauvrit. Il y a beaucoup de travail à faire et nous devons enrichir l'héritage que nous allons laisser à nos enfants. »

Pour Mario Tremblay, qui a été sur la ligne de feu dans le dossier de la filière porcine, il est important de redonner la place qui revient aux femmes.

« L'école de La Présentation de Saint-Jean-Eudes a été une occasion qui a permis aux femmes de prendre la place qui leur revient. Elles ont labouré la terre et c'est un espace qui leur revient. Nous sommes pris dans une logique administrative qui nous impose des normes contre lesquelles nous devons lutter. »

Pour sa part, Daniel Larouche s'en prend à la désintégration des régions et surtout celle du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Selon lui, nous sommes pauvres en emplois, pauvres en revenus et pauvres en santé.

Pour Charles Côté, il est bien évident que le processus mis en place a pour but ultime de fermer les régions.

« Les mécanismes sont en place depuis de nombreuses années et les inégalités d'emplois débouchent sur l'exode de nos jeunes, ce qui signifie une mort certaine.»

Pour bien comprendre la teneur du message inscrit dans ce livre, qui fera trembler les colonnes du temple, qu'il suffise de retenir le passage suivant:

« Dans mon Pays trahi, des ministres sont venus en secret nous arracher la terre, pour ,l'inonder plus tard sous prétextes humanitaires, semeurs de désespoir déportant nos enfants. »

Photo de la page Une

Le maire de Ville de La Baie, Réjean Simard en compagnie de deux des auteurs du livre « Un
pays trahi, Charles Côté et Richard Harvey devant le monument du Semeur érigé dam la paroisse Saint-Alexis-de-Grande-Baie.


Cliquez sur la photo ou sur l'hyperlien ici pour voir la photo grandeur originale.

Revenir à l'oeuvre de l'auteur: Clermont Dugas, géographe (UQAR) Dernière mise à jour de cette page le dimanche 26 mars 2006 15:24
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref