RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Wikipédia en éducation.
Guide pour une utilisation optimale de l'encyclopédie libre
par les étudiants, enseignants et autres intervenants en éducation
(2017)
Préface


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Simon Villeneuve, Wikipédia en éducation. Guide pour une utilisation optimale de l'encyclopédie libre par les étudiants, enseignants et autres intervenants en éducation. Chicoutimi, 2017, 197 pp. [Livre diffusé en libre accès à tous avec l'autorisation de l'auteur accordée le 31 octobre 2017.]

Préface

Christian Vandendorpe

Professeur émérite
Université d'Ottawa


Wikipédia est une encyclopédie unique en son genre.

Elle l'est d'abord par les champs couverts. Les encyclopédies traditionnelles n'admettaient dans le champ du savoir que certains domaines. Au Moyen Âge, elles faisaient la part belle à la théologie et à la philosophie et, pendant longtemps, elles ont continué à exclure tout ce qui était en dehors de ce qu'on appelait les sept arts libéraux, qui constituaient le socle de l'enseignement. Ce n'est qu'à partir de Diderot et d'Alembert que les techniques et les métiers font leur apparition dans l'Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, transformant dès lors la notion même de savoir. Une anecdote de l'époque raconte la surprise et l'enthousiasme des convives du roi Louis XV lorsqu'ils découvrent que ce dictionnaire contient des articles expliquant la façon dont on fabrique la poudre à canon, le fard à joues et les bas de soie.

Wikipédia va beaucoup plus loin dans la prise en compte des réalités de tout ordre, comme on peut le voir par le nombre d'articles : la version française compte, en juin 2017, un million huit cent mille articles soit trois fois moins que la version anglaise, mais vingt-cinq fois plus que le dictionnaire de Diderot.

Que l'on s'intéresse à un sport, à un genre musical, à une série télévisée, à un sentier de randonnée, à une technique cinématographique, à un jeu vidéo ou à une découverte scientifique récente ( Acné#Recherche scientifique récente), il est presque certain que l'on trouvera dans Wikipédia un article susceptible de nous éclairer ou à tout le moins de fournir des pistes de recherche. On peut aussi y trouver, pour n'importe quelle année, une liste des événements marquants dans divers domaines ou dans divers endroits, comme par exemple l'article 1820 ou 1917 au Québec. Bref, Wikipédia ne pose pas de bornes à priori et accueille tout ce qui est susceptible de répondre à la curiosité humaine — dans les limites fixées par le consensus de ses contributeurs.

Wikipédia innove aussi par son organisation. Grâce à l'indexation automatique instantanée et aux outils de recherche, un usager peut souvent trouver l'information désirée en quelques dixièmes de secondes. En outre, le jeu des hyperliens et des catégories permet de saisir les ramifications d'un article. On étend ainsi le champ de la curiosité, qui est le moteur de l'apprentissage et de la découverte.

Mais là où Wikipédia se distingue le plus nettement des entreprises commerciales, c'est par son mode de rédaction. Au lieu de confier à des spécialistes la rédaction des articles afin d'en assurer la qualité comme le faisaient les éditeurs classiques, Wikipédia donne à tout un chacun la possibilité de contribuer à la création et à la rédaction des articles. Cette rupture radicale avec un modèle qui avait pourtant fait ses preuves a d'emblée suscité une forte opposition, notamment chez les enseignants et les bibliothécaires. Cette méthode de travail était toutefois nécessaire pour assurer une croissance raisonnablement rapide du projet ainsi que la gratuité totale de consultation. De plus, comme un article est le fruit de dizaines de contributions, voire de plusieurs centaines (958 dans le cas de Molière), personne ne peut le revendiquer comme sa propriété personnelle, ce qui élimine les problèmes de droit d'auteur. Cela oblige parfois à intégrer des points de vue divergents voire contradictoires et contraint les contributeurs à chercher des synthèses ou des formulations respectueuses de toutes les sensibilités. En attirant des contributeurs de tous les coins du globe, ce modèle évite aussi les distorsions et biais inconscients inévitables dans les grandes encyclopédies du passé et qui relèvent de ce qu'on appelle parfois le « parisianisme », soit une attitude propre à toute capitale culturelle, par laquelle l'éditeur tend à juger des choses et à leur accorder de l'importance en fonction de leur rapport de proximité avec la métropole.

En 2017, on considère généralement que Wikipédia a largement gagné son pari. En effet, de plus en plus d'articles répondent aux exigences de qualité les plus élevées. Il faut en attribuer la cause à quelques principes fondateurs et, bien évidemment, à une communauté convaincue que le savoir est un bien commun fondamental qu'il est nécessaire de partager.

L'école ne peut donc plus ignorer ce formidable outil de connaissance qu'est l'encyclopédie libre et elle doit apprendre à en tirer le meilleur parti tant pour l'enseignant que pour l'étudiant. C'est ici que le manuel de Simon Villeneuve prend tout son intérêt. Grâce à son engagement déjà ancien dans l'encyclopédie et à son énorme capacité de travail, Simon est devenu un des piliers de la Wikipédia francophone et il est sans conteste la personne la mieux placée et la plus qualifiée pour réaliser cet ouvrage. Tout en ayant à son actif des milliers d'articles et des centaines de milliers de contributions, il a aidé à orienter les débats de la communauté lors de décisions difficiles et a organisé des journées d'étude sur Wikipédia. Surtout, en enseignant chevronné, il sait les dangers à éviter et la nécessité d'encadrer les étudiants lors de projets de contribution à Wikipédia.

Cet ouvrage est une véritable mine d'informations, qui montre comment naviguer dans Wikipédia et comment étudier avec cette encyclopédie d'un genre nouveau. Il met les étudiants en garde contre la possibilité toujours présente qu'un article ait été vandalisé, qu'il s'agisse d'un canular ou que l'information ait été tronquée ou biaisée de façon à favoriser un produit commercial ou une option politique. Il montre l'intérêt de consulter l'historique d'un article et comment utiliser cet outil de recherche très sophistiqué qu'est PetScan. Il propose une série de démarches pour apprendre à évaluer un article en examinant les sources utilisées et leur pertinence.

Une autre section explique comment contribuer à Wikipédia et présente les outils d'édition. Plutôt que de recourir à l'éditeur visuel dont la mise en place remonte à une date relativement récente et qui est loin d'être parfaitement au point, l'auteur a choisi d'initier directement au langage de programmation, beaucoup plus puissant. Il expose aussi les principes d'une discussion constructive avec les autres contributeurs d'un article.

La section Enseigner avec Wikipédia répond aux craintes légitimes des enseignants et propose des démarches pédagogiques accompagnées d'exercices et de questions judicieusement choisies. En bref, ce livre constitue un guide pédagogique essentiel pour tout enseignant conscient du caractère incontournable de Wikipédia et de son étroite complémentarité avec le projet éducatif. Il n'est pas impossible que l'on y réfère un jour en l'appelant « Le Villeneuve », comme on dit « Le Robert » ou « Le Littré ».

Christian Vandendorpe

Professeur émérite
Université d'Ottawa


Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le mardi 31 octobre 2017 14:29
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref