RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Vercors (1902-1991)
Illustrateur et écrivain français, résistant durant la Seconde Guerre mondiale


Biographie

Vercors (Jean Bruller), né à Paris le 26 février 1902, fit des études scientifiques et se fit connaître d’abord comme dessinateur et graveur.

En 1940, dès l’armistice, il entre en contact avec les milieux littéraires de la Résistance, et fonde avec Pierre de Lescure les Editions de Minuit. Il y publie sous le pseudonyme de Vercors — en souvenir de cette forteresse naturelle où il se trouvait au moment de l’armistice — son premier récit clandestin : Le Silence de la Mer (1941), rassemble les ouvrages clandestins de François Mauriac (Forez), d’Aragon (François la Colère), de Jean Cassou (Jean Noir), et publie un deuxième récit clandestin, La Marche à l’Etoile (1943).

Entre 1945 et 1948, il publie des essais, Le Sable du Temps, un roman, Les Armes de la Nuit, des nouvelles, Les Yeux et la Lumière ; puis entre 1950 et 1952, avec le souci de faire reconnaître une notion universelle de la Personne qui puisse permettre une reprise de contact entre les adversaires idéologiques du Monde divisé : Plus ou moins Homme, La Puissance du Jour (un roman faisant suite aux Armes de la Nuit) ; Les Animaux dénaturés, etc. Ce dernier ouvrage, traduit en plus de dix langues, a servi de base à une adaptation théâtrale par l’auteur sous le titre de « ZOO ».

Au cours des dix dernières années, Vercors a publié une série d’ouvrages non romanesques tels que Les Pas dans le Sable (L’Amérique — la Chine — la France), parfois illustrés par lui-même (Divagations d’un Français en Chine), qui témoignent de l’ampleur de son information acquise au cours de nombreux voyages, de Cuba à la Chine. (1).

*

Après 1965, Vercors continue à écrire : La Bataille du silence (1967), Le Radeau de la Méduse (1969), Sillages (1972), Questions sur la vie (1973), Tendre Naufrage (1974), Ce que je crois (1975), Les Chevaux du temps (1977).

Il meut à Paris en juin 1991.

 

(1) Biographie extraite de : Rencontres internationales de Genève 1965. Neuchatel: Les Éditions de la Baconnière, 1965, 360 pp. Collection: Histoire et société d'aujourd'hui.

 

Internet, Vercors et son œuvre :


Retour à l'auteur: Marc Bélanger Dernière mise à jour de cette page le lundi 11 août 2008 6:47
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref