RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Rodrigue Tremblay,
Indépendance et marché commun Québec – États-Unis. (Manifeste économique) (1970)
Présentation du livre et de l'auteur


Une édition électronique réalisée à partir de l'article de Rodrigue Tremblay, Indépendance et marché commun Québec – États-Unis. (Manifeste économique). Une édition électronique réalisée à partir du livre de M. Rodrigue Tremblay, Montréal: Les Éditions du Jour, 1970, 127 pp. Collection: Les idées du jour. Une édition numérique réalisée par Marcelle Bergeron, bénévole, professeure retraitée de l'enseignement à l'École polyvalente Dominique-Racine de Chicoutimi, Ville de Saguenay.

Présentation du livre et de l'auteur

Dans cet ouvrage provocateur, l'auteur fait le point sur la situation du Québec et des Québécois en Amérique du Nord. À partir de résultats scientifiques qui illustrent les pertes substantielles que le Québec subit à l'intérieur du marché commun canadien (deux milliards de dollars de pertes annuelles minimales), il propose une solution pour accroître le niveau de vie des citoyens du Québec.  

Rodrigue Tremblay est un des économistes nord-américains les plus brillants. Né à Matane au Québec en 1939, il est diplômé des Universités Laval, de Montréal et Stanford en Californie. Il fut attaché pendant deux ans au Stanford Research Center in Economic Growth et il est présentement professeur d'économique et de finance internationale à l'Université de Montréal.

Conseiller économique de nombreux organismes publics et privés, il a publié plusieurs travaux scientifiques dont un livre de base en science économique intitulé L'Économique. 

J'ai beau regarder, lire, observer, interroger, je ne vois aucun abus, s'exerçant sur une échelle un peu vaste, qui ait péri par la volontaire renonciation de ceux qui en profitent. 

J'en vois beaucoup, au contraire, qui cèdent à la virile résistance de ceux qui en souffrent. 

Décrire les conséquences des abus, c'est donc le moyen le plus efficace de les détruire. 

      (Frédéric Bastiat)

Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le lundi 13 février 2006 14:01
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref