RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

La « vida loca »: délinquance et destinée” (2002)
Résumé


Une édition électronique réalisée à partir de l'article de Pierre Tremblay et Paul Philippe Paré, “La «vida loca»: délinquance et destinée”. Montréal: École de criminologie, Université de Montréal, 2002, 25 pp. [Autorisation accordée par M. Pierre Tremblay le 16 décembre 2006 de diffuser toutes ses publications dans Les Classiques des sciences sociales.]

RÉSUMÉ : La criminologie est une discipline thanatologique par vocation : l'homicide est sans doute le délit qui a inspiré le plus grand nombre de monographies et la peine capitale la sanction qui a suscité les analyses les plus fouillées de ses effets et de ses démérites. On s’est peu intéressé en revanche aux risques de mortalité auxquels les délinquants eux-mêmes sont exposés. Dans cette étude nous considérons la variété des facteurs qui prédisposent les délinquants à une mort précoce et la capacité des théories criminologiques de rendre compte des formes possibles que puisse prendre un tel destin. 

ABSTRACT : Large scale cohort studies suggest that offenders are more likely to experience premature death. We argue, in this paper, that strain, self-control and differential association theories would all predict higher fatality rates among offenders but rely on different processes in order to account for differential fatality outcomes. Whereas self-control theory would argue premature death among offenders to be unrelated to crime and accident-driven, strain theory would emphasize the significance of suicides and overdoses amongst causes of death. Both frameworks, however, construe death outcomes as individual morbidity patterns. Differential association theory's emphasis on co-offending effects would predict, however, fatality outcomes to incorporate a distinctive crime-related occupational hazard component.


Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le samedi 5 mai 2007 17:06
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref