RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Existe-t-il des cultures régionales au Québec ?” (1977)
Problématique


Une édition électronique réalisée à partir de l'article de M. Marc-Adélard Tremblay, Existe-t-il des cultures régionales au Québec ?” MÉMOIRES DE LA SOCIÉTÉ ROYALE DU CANADA / 4e série, tome 15, 1977, pp. 137-144. Ottawa: Société royale du Canada. [M Marc-Adélard Tremblay, anthropologue, retraité de l’enseignement de l’Université Laval, nous a accordé le 4 janvier 2004 son autorisation de diffuser électroniquement toutes ses oeuvres.]

Problématique

Existe-t-il au Québec suffisamment de particularismes régionaux pour qu'on puisse valablement prétendre qu'il existe des entités socioculturelles régionales ? Quels critères peut-on utiliser pour identifier ces régionalismes ? Voilà, en essence, les questions auxquelles je veux répondre en utilisant les schèmes conceptuels de l'ethnologie. Cette question m'apparaît d'une grande importance à la fois pour ceux qui assument des responsabilités publiques dans la mise en application des politiques régionales - de quelque nature qu'elles soient - et pour ceux qui, exerçant des fonctions de direction, deviendront des définiteurs de situation par rapport à la crise d'identité que nous traversons. Ceux-ci, par les énoncés théoriques qu'ils déploient, et ceux-là, dans leurs gestes quotidiens d'administration, sont contraints de se référer à des entités spatiales circonscrites dans leurs interventions. Le débat s'élargit à toutes les couches de la société sous une forme ou sous une autre. C'est pourquoi je me permets, à mon tour, d'ajouter une visée toute spéciale à celles déjà existantes. 

La question posée est plus complexe que ne le suggère sa formulation. En effet, si je veux fonder ma réponse sur une démonstration technique rigoureuse, je me dois d'utiliser les matériaux existants et les connaissances acquises. Or, l'état actuel des connaissances documentaires et factuelles ne nous permet pas ces ambitions scientifiques, nous limitant pour ainsi dire aux hypothèses de travail. Le postulat sur lequel repose ma perspective d'analyse peut s'énoncer de la manière suivante : bien qu'il existe une culture québécoise d'expression française, cette francophonie est une réalité trop monolithique pour qu'elle puisse être traduite globalement sans se référer à ses parties composantes dont les représentations peuvent s'exprimer soit par des niveaux thématiques ou soit encore dans des structures spatiales. Le découpage par thèmes ou niveaux culturels sur la culture globale québécoise a déjà fait l'objet d'exposés nombreux tandis que les monographies régionales se comptent sur les doigts d'une seule main ! Quant à ma perspective théorique, d'aucuns la jugeront « dépassée » puisqu'elle reprend des éléments qui ont servi au siècle dernier à préconiser le déterminisme géographique ou à bâtir la théorie de la diffusion des traits de culture. 

J'ai l'intention d'étayer l'hypothèse de l'existence des cultures régionales selon une démarche qui se déploie en deux temps. Je définirai, au départ, ce que j'entends par culture régionale en procédant à l'anatomie des configurations culturelles et des éléments qui les constituent et en établissant, par la suite, les critères qui nous permettent de les identifier et de les singulariser. Ces critères devront nécessairement s'appuyer sur des éléments des configurations culturelles, les compénétrations établissant la continuité entre contenus et contenant. Quant à notre approche conceptuelle, elle ne privilégie ni une école de pensée, ni des auteurs particuliers.


Retour au texte de l'auteur: Marc-Adélard Tremblay, anthropologue, retraité de l'Université Laval Dernière mise à jour de cette page le vendredi 9 juin 2006 15:15
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur au Cegep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref