RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

La dynamique économique du processus d’innovation, une analyse de l’innovation
et du mode de gestion ders ressources humaine dans le secteur bancaire canadien
. (1989)
Table des matières


Une édition électronique réalisée à partir du texte de Diane Gabrielle TREMBLAY, La dynamique économique du processus d’innovation, une analyse de l’innovation et du mode de gestion ders ressources humaine dans le secteur bancaire canadien. Thèse de doctorat en science économique présentée et soutenue publiquement, Université de Paris I — Panthéon Sorbonne, 20 juin 1989, 710 p. Une édition numérique réalisée par Marcelle Bergeron, professeure retraitée de l'enseignement à l'École polyvalente Dominique-Racine de Chicoutimi. [Autorisation de diffuser cette thèse dans Les Classiques des sciences sociales accordée le 17 septembre 2004.] [Autorisation accordée par l'auteure le 11 août 2004 de diffuser cet article et plusieurs autres]

LA DYNAMIQUE ÉCONOMIQUE DU PROCESSUS D'INNOVATION

une analyse de l'innovation
et du mode de gestion des ressources humaines
dans le secteur bancaire canadien

Table des matières

Résumé

Chapitre 1. Problématique

1.1. Problématique

1.1.1. L'approche économique de la technologie
1.1.2. L'introduction de la dimension institutionnelle

1.2. Objet de recherche

1.2.1. Le choix du secteur bancaire
1.2.2. Innovation et médiations
1.2.3. Marché interne du travail et innovation
1.2.4. Esquisse d'un renouvellement de la théorie économique
1.2.5. Démarche interrogative à l'égard des théories existantes

1.3. Hypothèses de recherche

1.3.1. Multiplicité des formes de l'innovation et prédominance de l'innovation de produit
1.3.2. Remodelage des structures d'emploi et importance des ressources humaines
1.3.3. L'entreprise comme instance de médiation
1.3.4. Représentativité du marché interne des "cols blancs"

1.4. Méthodologie

1.4.1. Démarche de recherche empirique
1.4.2. Démarche de recherche théorique

1.5. Structure de la thèse

Chapitre 2. Théorie économique:
comment rend-elle compte de l'innovation dans l'entreprise?

2.1. Théories orthodoxes traitant de l'entreprise et de l'innovation

2.1.1. Théorie néo-classique de la production
2.1.1.1. Critique des possibilités de production
2.1.1.2. Choix travail-technique : un comportement maximisateur
2.1.2. La vision traditionnelle de l'innovation
2.1.3. Analyse macro-économique
2.1.4. Critique post-keynésienne

2.2. Schumpeter : l'importance de l'entrepreneur et de l'innovation

2.2.1. Théorie schumpeterienne de la dynamique
2.2.2. Théorie schumpeterienne de l'entrepreneur
2.2.2.1. L'entreprise comme institution
2.2.2.2. L'entreprise comme un ensemble de fonctions
2.2.2.3. Schumpeter: l'entreprise comme "fonction essentielle"
2.2.2.4. La fonction d'entrepreneur
2.2.2.5. La motivation de l'entrepreneur
2.2.2.6. La spécificité de la fonction d'entrepreneur
2.2.3. Théorie de l'innovation
2.2.3.1. Définition et spécificité de l'innovation
2.2.3.2. Obstacles à l'innovation
2.2.4. Apports et critiques
2.2.4.1. Critiques des auteurs
2.2.4.2. Apports et critiques retenu

2.3. Veblen: la technologie et les institutions

2.3.1. La technologie chez Veblen
2.3.1.1. L'importance du "milieu"
2.3.1.2. Technologie collective ou privée
2.3.1.3. Forces influant sur la technologie
2.3.1.4. Emprunts technologiques
2.3.1.5. Technologie et institutions
2.3.2. Les "institutions" chez Veblen
2.3.2.1. Définition
2.3.2.2. Rôle des institutions
2.3.2.3. Réciprocité d'effets
2.3.2.4. Caractère "retardataire" des institutions
2.3.3. Apports et critiques

2.4. Théorie de l'innovation financière

2.4.1. Définition de l'innovation financière
2.4.1.1. Innovation financière et innovation industrielle
2.4.1.2. Objectif des innovations financières
2.4.1.3. Classification selon la nature ou l'origine de l'innovation
2.4.2. Théorie économique de l'innovation financière
2.4.2.1. L'innovation financière induite par la contrainte
2.4.2.2. Contraintes liées à la réglementation
2.4.2.3. Innovations induites par la concurrence
2.4.2.4. Autres facteurs d'offre
2.4.2.5. Innovation issue de la demande de nouvelles caractéristiques
2.4.2.6. Un modèle "élargi" pour expliquer l'innovation financière

2.5. Proposition de modèle "multidimensionnel"

2.5.1. Sommaire des apports et lacunes des théories étudiées
2.5.1.1. La définition de la technologie
2.5.1.2. L'importance du "milieu" ou du contexte
2.5.1.3. Les conséquences ou l'issue de  l'innovation
2.5.2. Vers un modèle "multidimensionnel"

Chapitre 3. Apports théoriques axés sur le travail

3.1. Théories traditionnelles d'économie du travail

3.1.1. Analyse orthodoxe (néo-classique) du travail
3.1.1.1. Hypothèses du modèle néo-classique/ concurrentiel
3.1.1.2. Les nouvelles théories néo-classiques
3.1.2. Analyses post-institutionnaliste et post-keynésienne du travail
3.1.2.1. Théorie post-institutionnaliste
3.1.2.2. Théorie post-keynésienne

3.2. Théorie de la régulation

3.2.1. Origine de la théorie de la régulation
3.2.2. Rappel des concepts de base
3.2.2.1. La régulation
3.2.2.2. Les formes institutionnelles
3.2.2.3. Le rapport salarial
3.2.2.4. Le mode de régulation
3.2.3. Logique de fonctionnement des formes institutionnelles
3.2.4. L'analyse "régulationniste" du "marché" du travail
3.2.5. Innovation: l'apport de l'analyse en termes de rapport salarial
3.2.6. Innovation, rapport salarial et "sortie de crise"
3.2.7. Conclusion sur les apports des "régulationnistes"

3.3. Théorie des marchés internes du travail

3.3.1. Notion de marché interne
3.3.2. Rigidité/souplesse des règles
3.3.3. Origine des marchés internes
3.3.4. Innovation, technologie et marché interne du travail
3.3.5. Évaluation et aménagements à la notion de marché interne
3.3.5.1. Degré d'ouverture des marchés internes du travail
3.3.5.2. Spécificité du comportement des entreprises "innovatrices"
3.3.5.3. Absence de "marché"
3.3.6. Multiplicité des sous-marchés internes
3.3.7. Apports de l'analyse des marchés internes

3.4. Apports de l'économie du travail à l'analyse de l'innovation

3.4.1. Objet d'analyse
3.4.2. Approche centrée sur le travail et les variables institutionnelles
3.4.3. Niveau d'analyse
3.4.4. Innovation, rapport salarial et marché interne du travail : des liens possibles ?

Chapitre 4. Structure et transformations du secteur bancaire

4.1. Caractéristiques et structure du secteur bancaire canadien

4.1.1. Place du secteur bancaire dans le secteur financier
4.1.2. Statistiques sur l'activité bancaire au Canada
4.1.2.1. Forte concentration du secteur
4.1.2.2. Les quasi-banques
4.1.2.2.1. Les banques d'épargne
4.1.2.2.2. Les caisses d'épargne
4.1.3. Statistiques sur l'emploi
4.1.3.1. L'emploi au Canada
4.1.3.2. L'emploi au Québec

4.2.  Dynamique d'encadrement de l'innovation financière

4.2.1. Décloisonnement des activités financières
4.2.1.1. Facteurs explicatifs du "cloisonnement" des institutions  financières
4.2.1.2. Motifs du décloisonnement
4.2.1.2.1. L'internationalisation
4.2.1.2.2. La concurrence
4.2.1.3. Accélération du décloisonnement: les causes et l'effet sur les structures du secteur
4.2.1.3.1. Constat d'affaiblissement des cloisons entre activités
4.2.1.3.2. Le rôle actif des provinces
4.2.1.3.3. Différenciation des règles du jeu
4.2.1.3.4. Concentration, partage de réseaux et référencement
4.2.1.3.5. Les freins
4.2.1.4. Manifestations actuelles et projets en matière de décloisonnement
4.2.1.4.1. Manifestations diverses du décloisonnement
4.2.1.4.2. Projets du gouvernement fédéral pour l'avenir
4.2.2. Internationalisation
4.2.2.1. Débuts de l'internationalisation des banques canadiennes
4.2.2.2. Un repli temporaire dans les années cinquante et soixante
4.2.2.3. L'essor international à partir des années soixante-dix
4.2.2.4. Les banques canadiennes dans les années quatre-vingt
4.2.2.5. L'internationalisation et l'innovation
4.2.3. Changements dans les formes de la concurrence
4.2.3.1. Concurrence sur les marchés financiers
4.2.3.2. Concurrence sur les produits financiers
4.2.3.3. Concurrence et innovation
4.2.4. Nouveaux comportements des entreprises et des particuliers

4.3. La dynamique d'encadrement et les stratégies des banques

4.3.1. Décloisonnement
4.3.2. Internationalisation
4.3.3. Mutation des formes de la concurrence
4.3.4. Nouveaux comportements des clients

Chapitre 5. L'innovation: une stratégie d'entreprise dans le secteur bancaire

5.1. L'innovation dans le secteur bancaire

5.1.1. Innovations de processus
5.1.2. L'emploi et l'innovation
5.1.3.  De l'"impact-emploi" aux propagateurs et médiateurs

5.2. Le secteur bancaire: une étude de cas

5.2.1. Quelques données sur l'entreprise
5.2.2. Sources de données

5.3. Le processus d'innovation

5.3.1. Chronologie des changements intervenus en matière d'innovations technologiques
5.3.1.1. Changements en cours et à venir: les motifs
5.3.1.2. Caractéristiques des changements à venir
5.3.1.3. Modalités d'introduction du système
5.3.2. Informatisation et réorganisation des tâches
5.3.2.1. Première phase d'informatisation et réorganisation
5.3.2.2. Centralisation-décentralisation
5.3.2.3. Décentralisation ou déconcentration
5.3.2.4. Analyse économique et choix techniques
5.3.3. Les années 80: prédominance de l'innovation de produit
5.3.3.1. L'évolution de la clientèle et la segmentation des marchés
5.3.3.2. Multiplication des produits et organisation par produits
5.3.3.3. Réorganisation fonctionnelle

5.4. Les années 80 et 90: les ressources humaines étroitement associées à l'innovation de produit

5.4.1. Segmentation des clientèles, différenciation des scénarios
5.4.2. Importance des ressources humaines

Chapitre 6. Innovation et gestion de main-d’œuvre

6.1. L'emploi dans le secteur bancaire

6.1.1. Une filière de mobilité type...ou un marché interne
6.1.2. Innovation et système d'emploi
6.1.3. Innovation et changements dans les structures d'emploi
6.1.3.1. Évolution du volume de l'emploi
6.1.3.2. Une demande de travail plus diversifiée
6.1.3.3. Une offre de travail plus scolarisée et diversifiée
6.1.3.4. Configuration de la nouvelle structure d'emploi

6.2. Évolution de la structure de l'emploi dans l'Institution A

6.2.1. Régression des cadres et développement de la fonction conseil
6.2.2. Évolution selon la taille de l'établissement
6.2.3. Répartition des effectifs selon le sexe
6.2.4. Évolution des statuts d'emploi
6.2.5. Comparaison avec les autres institutions bancaires
6.2.6. Tendances de l'avenir

6.3. Évolution des caractéristiques de la main-d'œuvre : atouts ou contraintes ?

6.3.1. Poursuite de la féminisation
6.3.2. Légère amélioration de la scolarité
6.3.3. Vieillissement de la main-d'œuvre
6.3.4. Allongement de l'expérience

6.4. Profils de carrière et faisceaux de mobilité

6.4.1. Une provenance "bancaire"
6.4.1.1. Recrutement des cadres
6.4.1.2. Recrutement des non-cadres
6.4.2. Profil de carrières
6.4.2.1. Profil de carrière des cadres
6.4.2.1.1. Fonction précédente
6.4.2.1.2. Mobilité
6.4.2.2. Profil de carrière des non-cadres
6.4.2.2.1. Fonction précédente
6.4.2.2.2. Mobilité
6.4.3. Intentions de faire carrière
6.4.4. Formation

6.5. L'innovation et la gestion de la main-d'œuvre

Chapitre 7. Conclusion

7.1. L'innovation de produit et la gestion des ressources humaines

7.1.1. Prédominance de l'innovation de produit
7.1.2. Importance des ressources humaines

7.2. Proposition de renouvellement de la théorie économique de l'innovation

7.2.1. Apports et lacunes des théories reçues
7.2.1.1. Définition de l'innovation
7.2.1.2. L'importance du milieu de propagation
7.2.1.3. Le résultat ou l'extrant de l'innovation
7.2.2. Proposition de modèle multidimensionnel

Références bibliographiques

Bibliographie générale


Revenir au texte de l'auteure: Diane-Gabrielle Tremblay, économiste, Télé-Université Dernière mise à jour de cette page le jeudi 30 mai 2013 15:46
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie retraité du Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref