RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Denis SZABO, CRIMINOLOGIE. (1967)
Avant-propos


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Denis SZABO, CRIMINOLOGIE. Montréal: Les Presses de l'Univesité de Montréal, 1967, réimpression, 565 pp. Une édition numérique réalisée par Réjeanne Toussaint, bénévole, Chomedey, Ville Laval, Québec. [Autorisation formelle accordée, le 25 mai 2005, par M. Szabo de diffuser tous ses travaux. Autorisation transmise par l'assistante de M. Szabo à l'Université de Montréal.]

[ix]

CRIMINOLOGIE

Avant-propos

La pensée contemporaine concernant le crime, le criminel et le châtiment de son acte, plonge ses racines dans la préhistoire de l'humanité. Très fortement liés aux réactions instinctuelles, l'acte criminel, comme la réaction sociale qu'il suscite, résistent à l'examen, sans passion ni préjugé, du savant.  Si le crime est vieux comme le monde, son étude scientifique n'a cependant débuté qu'à une époque récente, voilà à peine une centaine d'années.

Les sciences de l'homme ont évolué beaucoup plus lentement que les sciences de la nature.  La philosophie et l'histoire ont donné progressivement naissance à la psychologie, à la sociologie, à l'anthropologie, à la science politique et enfin à la criminologie.

On dit de la criminologie qu'elle est une science de carrefour.  Cette affirmation est exacte, dans la mesure où, au moment de sa naissance, de son émergence du milieu des sciences humaines et sociales, toute nouvelle synthèse se construit des matériaux des plus anciennes disciplines. Toute science est donc de carrefour, à ses débuts.  C'est ainsi que la criminologie naissante se nourrissait des éléments provenant de la psychologie, de la sociologie, de la science policière et du droit pénal qui ont traité le phénomène criminel, non pas en lui-même, mais comme un aspect de leur objet propre.  C'est cette période de l'histoire de notre discipline [x] que caractérise le mot célèbre de Thorsten SELLIN : "le criminologue est un roi sans royaume".  Toutefois, cette nouvelle synthèse théorique, permettant le développement de concepts opérationnels spécifiques, délimitant un champ d'étude particulier, exigeant des techniques d'analyse distinctes, a permis d'établir la criminologie comme discipline, non pas autonome (quelle science moderne est autonome ?), mais impliquant une formation intellectuelle et scientifique distincte.

Ce cours constitue à la fois une introduction à la criminologie et une étude des aspects sociologiques de la conduite déviante.  Étant l'œuvre d'un sociologue, il est donné dans l'optique de cette discipline. L'étudiant en sociologie surmontera cet inconvénient, en lisant quelques ouvrages qui lui permettront d'arriver à une meilleure connaissance objective. Quant à ceux qui se destinent à l'étude de la criminologie, les divers cours de la Faculté des sciences sociales apporteront les compléments nécessaires.



Retour au texte de l'auteur: Denis Szabo, criminologue, Université de Montréal Dernière mise à jour de cette page le dimanche 11 mai 2014 9:01
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref