RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

“L'ANTHROPOPHAGISME” DANS L'IDENTITÉ CULTURELLE BRÉSILIENNE. (2009)
Quatrième de couverture


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Joséane Lucia Silva et Pierre Cabrol, “L'ANTHROPOPHAGISME” DANS L'IDENTITÉ CULTURELLE BRÉSILIENNE. Paris: L'Harmattan, Éditeur, mars 2009, 200 pp. Collection: “Pouvoirs comparés” dirigée par Michel Bergès, professeur, Université Montesquieu de Bordeaux. Une édition numérique réalisée par Marcelle Bergeron, professeure retraitée de l'enseignement à l'École polyvalente Dominique-Racine de Chicoutimi. [Autorisation accordée par l'auteur et le directeur de la collection “Pouvoirs comparée”, Michel Bergès, le 16 avril 2011 de diffuser ce livre dans Les Classiques des sciences sociales.]

Quatrième de couverture

Cet ouvrage, placé sous l'égide de « l'Année du Brésil en France » en 2009, fourmille d'informations sur l'art, la politique, la société et l'histoire de ce pays.

En premier lieu, il analyse l'idéologie « anthropophage » qui pose le problème des relations entre cultures importées, cultures autochtones et cultures mélangées. Celle-ci, qui a inauguré pour la première fois au Brésil une vision à la fois « primitiviste »et « moderniste », revendiquant indianité, africanité et pas seulement, comme les générations intellectuelles précédentes, une imitation des théories, des modèles ou des « styles »européens, est mise en perspective, de son origine à nos jours. Sont étudiées ensuite les relations intenses qu'entretint avec la France, toute sa vie durant, un des plus grands peintres brésiliens, Candido Portinari, dont la création a puisé sa source dans les tréfonds de son environnement et de son peuple.

Avec un style alerte et vivant, cette confrontation débouche sur une réflexion originale à la base d'une thèse novatrice visant à isoler certains des mécanismes constitutifs de la « représentation de soi » de toute culture en général.

Elle concerne un large public : les amateurs d'art, d'histoire, d'anthropologie, de sociologie, de science politique, de philosophie ; l'étudiant ; toute personne désireuse de mieux connaître la société brésilienne et ses symboles ; ceux qui s'interrogent sur l'intégration et les questions identitaires dans la société d'aujourd'hui...

Comment être à la fois « Autre »et rester « Soi-même »? « Tupi or not Tupi ? That is the question » (Oswald de Andrade, Manifeste anthropophage, 1928)...

Joseane Lucia Silva, brésilienne et française, travaille à l'interface entre histoire de l'art, droit et science politique. Elle a publié: « La restitution par la France à l'Afrique du Sud des restes de la Vénus hottentote » (Politeia, 2006) ; « La violence des mineurs au Brésil » (Cahiers de la Sécurité intérieure de l'INHES, 2007) ; « Le projet de restitution de la tête maorie du musée de Rouen à la Nouvelle-Zélande » (Politeia, 2008). Elle a été lauréate du Réseau français d'Études brésiliennes (REFEB) en 2005/2006 pour son projet de recherche sur « La présence française dans la Biennale d'art internationale de São Paulo », en cours d'achèvement.



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le dimanche 25 mars 2012 19:31
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie retraité du Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref