RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Bertrand Russell
mathématicien, logicien, philosophe, épistémologue, homme politique et moraliste britannique.


Bertrand Arthur William Russell, 3e comte Russell, né le 18 mai 1872 à Trellech (Monmouthshire), et mort le 2 février 1970 près de Penrhyndeudraeth (Pays de Galles), est un mathématicien, logicien, philosophe, épistémologue, homme politique et moraliste britannique.

Russell est considéré comme l'un des plus importants philosophes du xxe siècle. Sa pensée peut être présentée selon trois grands axes.

La logique et le fondement des mathématiques : Russell est, avec Frege, l'un des fondateurs de la logique contemporaine. Son ouvrage majeur, écrit avec Alfred North Whitehead, a pour titre Principia Mathematica. À la suite des travaux d'axiomatisation de l'arithmétique de Peano, Russell a tenté d'appliquer ses propres travaux de logique à la question du fondement des mathématiques 1 (cf. logicisme).

Il soutient l'idée d'une philosophie scientifique 2, et a proposé d'appliquer l'analyse logique aux problèmes traditionnels, tels que l'analyse de l'esprit, de la matière (problème corps-esprit), de la connaissance, ou encore de l'existence du monde extérieur. Il est ainsi le père de la philosophie analytique. Jules Vuillemin le fera connaître en France.

L'engagement social et moral : il écrivit des ouvrages philosophiques dans une langue simple et accessible, en vue de faire partager sa conception d'une philosophie rationaliste œuvrant pour la paix et l'amour. Il s'est engagé dans de nombreuses polémiques 3 qui le firent qualifier de Voltaire anglais, défendit des idées proches du socialisme 4 de tendance libertaire et milita également contre toutes les formes de religions, considérant qu’elles sont des systèmes de cruauté inspirés par la peur et l’ignorance 5. Il organisa le tribunal Sartre-Russell contre les crimes commis pendant la guerre du Viêt Nam.

Son œuvre, qui comprend également des romans et des nouvelles, fut couronnée par le prix Nobel de littérature en 1950 6, en particulier pour son engagement humaniste et comme libre penseur. Enfin, il devint membre du Parlement britannique.



Références

1. Denis Vernant, La Philosophie mathématique de Russell, p. 12
2. La Méthode scientifique en philosophie.
3. Ex. : Essais sceptiques, Pourquoi je ne suis pas chrétien, Pourquoi je ne suis pas communiste, Science et Religion
4. Ray Monk, Wittgenstein : Le devoir de génie, Flammarion,Ÿ 2009, 660 p. (ISBN 978-2-0812-3305-8, lire en ligne [archive]), « Une situation vraiment rurale », p. 239.
5. cf. Pourquoi je ne suis pas chrétien ?[réf. insuffisante]
6. Un extrait de la cérémonie sur Youtube [archive].

Source: Wikipédia, l'encyclopédie libre, Bertrand Russell. [EN LIGNE] Consulté le 4 mai 2014.


Retour à l'auteur: Marc Bélanger Dernière mise à jour de cette page le dimanche 4 mai 2014 6:40
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref