RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Père Éric de Rosny, s.j., La nuit, les yeux ouverts. Récit. (1996)
Quatrième de couverture


Une édition électronique réalisée à partir du livre du Père Éric de Rosny, s.j., La nuit, les yeux ouverts. Récit. Paris: Éditions du Seuil, 1996, 286 pp. Une édition numérique réalisée conjointement par Gemma Paquet (bénévole, professeure de soins infirmiers retraitée du Cégep de Chicoutimi) et Réjeanne Toussaint, bénévole, Chomedey, Ville Laval, Québec. [Le 20 décembre 2011, le Père Éric de Rosny, jésuite, accordait aux Classiques des sciences sociales, son autorisation de diffuser tous ses livres. Cette autorisation nous a été retransmise, le 27 décembre 2011 par Jean Benoist, un ami personnel du Père de Rosny.]

Quatrième de couverture


Voici la suite des Yeux de ma chèvre, le livre où Éric de Rosny, jésuite français établi depuis longtemps au Cameroun, décrivait son entrée, grâce à une initiation dans le monde des nganga, c'est‑à‑dire des « tradipraticiens », ou médecins de tradition africaine, qui tentent de guérir les maladies du corps autant que celles de l'âme et de tout l'être. Éric de Rosny raconte ici non seulement comment il est consulté désormais par les malades et leurs familles, mais comment il est devenu « initiateur », plus précisément comment lui, Européen, a été appelé à transmettre à son tour ce savoir secret de la guérison à des Africains : une « connaissance » spécifique qui consiste à donner libre cours à la « vision », aux intérieures que provoquent les paroles et les comportements des patients. Cela ne va pas sans risques... Paradoxalement, il devient clair, au fil du texte, qu'on peut rester prêtre, jésuite, chercheur, nganga et ordonnateur de nganga, tout est restant, par‑dessus le marché, un honnête homme : il suffit d'être Éric de Rosny. C'est là, en effet, le point fort de l'auteur : il ne cesse jamais d'être crédible, de garder son sens de l'humour, de réfléchir et d'agir « juste », même lorsqu'il est confronté aux pires contradictions.
photo_verso_low

Éric de Rosny, jésuite français, est arrivé à Douala (Cameroun) en 1957, à l'âge de 27 ans. Il a été directeur de l'Institut africain pour le développement économique et social (INADES) à Abidjan, entre 1975 et 1982, puis supérieur provincial des jésuites de l'Afrique de l'Ouest, basé à Douala. Actuellement, il réside au Centre spirituel de Rencontre de Douala.



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le samedi 25 mai 2013 13:29
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie retraité du Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref