RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Le virage technologique: cheval de Troie des sociétés de l'avenir ?” (1985)
Introduction


Une édition électronique réalisée à partir du texte de Guy Rocher, “Le virage technologique: cheval de Troie des sociétés de l'avenir ?” Un article publié dans Nouvelles technologies et société. Actes du colloque du 45e anniversaire de fondation de la Faculté des sciences sociales de l'Université Laval, pp 45-58. Québec: Faculté des sciences sociales, Université Laval, 1985, 306 pp. [Le 16 août 2006, M. Guy Rocher nous donnait sa permission de diffuser tous ses articles dans Les Classiques des sciences sociales.]

Introduction

Le titre que j'ai donné à cette conférence a voulu témoigner de l'incertitude et des débats qui entourent les technologies nouvelles. Lorsque les Troyens assiégés par les Achéens aperçurent un matin cet être étrange, un énorme cheval de bois, sous les remparts de leur ville, ils furent profondément perplexes et pendant plusieurs jours discutèrent à savoir s'il s'agissait d'un dieu qui venait à leur secours ou d'une nouvelle stratégie de l'ennemi pour les perdre. Fallait-il le faire entrer dans la ville ou le laisser à la porte ? Lui refuser l'entrée pouvait entraîner le courroux d'un dieu, l'accueillir pouvait mettre la ville à la merci de l'ennemi. 

Les technologies nouvelles qui sont à nos portes rappellent ces débats. Apportent-elles progrès, qualité de vie, nouvelle culture ? Apportent-elles chômage, standardisation de la culture, esclavage de l'homme ? Certains en attendent la solution à la crise que nous connaissons, alors que d'autres nous avertissent qu'elles sont porteuses de crises encore plus graves. Qui a raison ? Les uns et les autres peut-être ? Mais alors, à quelles conditions les innovations technologiques peuvent-elles contribuer à résoudre la crise actuelle et que faire pour éviter qu'elles n'en engendrent de nouvelles ? 

Bref, les nouvelles technologies rendent aujourd'hui l'avenir, qui est toujours incertain, encore plus incertain. Le thème des incertitudes dans la vie humaine et sociale en devient plus actuel, il devient même objet de théorisation. Permanente dans la vie, l'incertitude devant l'avenir, collectif ou individuel, croît ou diminue selon les conjonctures. Nous vivons présentement dans une conjoncture où les incertitudes sont alimentées tout à la fois par les déceptions et désillusions des dernières années, par la crise que nous traversons, par les espoirs que l'on hésite à investir dans les solutions proposées, par les conséquences encore difficilement prévisibles que ces solutions peuvent entraîner. Ce sont ces incertitudes qui nous réunissent ici, sous le thème des technologies nouvelles et l'avenir de nos sociétés. 

Mais il y a aussi des certitudes qui nous réunissent. Deux au moins. Tout d'abord, ces nouvelles technologies ne sont pas, comme le cheval de Troie, hors de nos remparts, elles sont déjà dans la ville, et depuis assez longtemps. Nous ne les en chasserons pas. Leur évolution est en cours, nous ne l'arrêterons pas. L'incertitude consiste plutôt à se demander comment en tirer dans l'avenir le meilleur parti possible. 

La seconde certitude qui nous réunit est que la technologie n'est pas que technologique, elle est aussi une réalité sociale et humaine dans sa création, sa diffusion, son adaptation. Et c'est précisément à cause de cela que c'est plus que jamais en ce moment la responsabilité de ceux qui se sont spécialisés dans l'étude des sciences humaines et sociales de s'interroger non seulement sur le passé et le présent, mais aussi sur l'avenir, et beaucoup plus qu'ils ne l'ont fait à ce jour.


Retour au texte de l'auteur: Guy Rocher, sociologue, Université de Montréal Dernière mise à jour de cette page le vendredi 15 décembre 2006 13:26
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref