RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Guy Rocher, “Évolution de l'institution régulatrice de la recherche” (1997)
Introduction


Une édition électronique réalisée à partir du texte de Guy Rocher, “Évolution de l'institution régulatrice de la recherche”. Un article publié dans l'ouvrage sous la direction d’André Turmel, Culture, institution et savoir. Culture française d’Amérique, pp. 45-55. Québec : Les Presses de l’Université Laval, 1997, 230 pp. [Autorisation formelle réitérée par M. Guy Rocher, le 15 mars 2004, de diffuser cet article et plusieurs autres publications].

Introduction

Commençons par dire que je me sens bien à l'aise avec la notion d'institution, plus durkheimienne et française qu'anglo-saxonne, qu'on trouve dans le texte introductif de ce recueil : on distinguera institution de la notion d'établissement, comme lorsqu'on parle d'établissement scolaire, hospitalier, etc. Mais on la distinguera aussi d'organisation, de bureaucratie et d'appareil. À cet effet, « institution renvoie : a) à des usages établis par des acteurs sociaux, donc à de la culture ; b) à des conduites qui se répètent dans une communauté suivant des modèles largement répandus et respectés ; c) à l'action de former de manière durable, donc à la fonction régulatrice des conduites ; d) à la production de signes, l'institution étant aussi un réseau symbolique. En somme, l'institution concerne la régulation des conduites en fonction de modèles définis dans la longue durée autour de certaines activités sociales fondamentales. » 

Comme je pratique depuis plusieurs années la sociologie du droit, de l'éthique et d'autres modalités de normativité, j'ai particulièrement étudié « la fonction régulatrice des conduites » incluse dans cette définition. je me suis attaché à l'observation et à l'analyse des normes, règles, standards, critères qui s'imposent ou sont imposés, conférant aux actions humaines un caractère de récurrence, de durabilité et aux attentes celui de la prévisibilité. C'est le cas surtout lorsque les réseaux normatifs s'appuient sur des valeurs, un ethos, des modèles de vie et d'action leur servant de référent dernier ou supposé tel. C'est peut-être la déformation acquise par cette pratique qui m'a rendu sensible à l'aspect régulateur de ce qu'on peut considérer comme l'institution de la recherche au Canada et au Québec. Sans nier - loin de là ! - les autres dimensions de l'institution, cet aspect particulier sera au centre de mon texte. 

Mais cet exposé puise aussi dans mon expérience de chercheur. je peux dire que, tout en menant mon métier de professeur, je fais de la recherche depuis 40 ans. C'est en 1954 que j'ai obtenu ma première subvention de recherche. Depuis lors, j'ai fait de la recherche avec ou sans subventions ; les recherches subventionnées l'ont été par différents organismes subventionnaires, des ministères canadiens et québécois, des réseaux de chercheurs, des corps privés. Et je continue à faire de la recherche. je dis cela tout simplement en guise de présentation, pour pouvoir là-dessus affirmer que j'ai été témoin - parfois acteur, parfois victime - de l'évolution de l'institution de la recherche au cours de ces quatre décennies.


Retour au texte de l'auteur: Guy Rocher, sociologue, Université de Montréal Dernière mise à jour de cette page le mercredi 1 mars 2006 19:09
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref