RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Droit, pouvoir et domination (1986)
Résumé de l'article


Une édition électronique réalisée à partir du texte de Guy Rocher, “ Droit, pouvoir et domination ” (1992). Un article publié dans la revue Sociologie et sociétés, vol. 18, no 1, avril 1986, pp. 33-46. Montréal: Les Presses de l'Université de Montréal. [Autorisation de l'auteur accordée le 9 avril 2004]

Résumé

Le droit et le pouvoir entretiennent entre eux des rapports nombreux mais complexes. Une des difficultés de l'analyse de ces rapports, c'est qu'il s'agit de deux notions qui sont difficiles à définir. La définition du droit n'a jamais réuni de consensus et celle du pouvoir a été l'objet, depuis quelques décennies, de vifs débats. On peut ramener à trois grands groupes les définitions du pouvoir récemment proposées: les définitions volontaristes, systémiques, cri-tiques. Max Weber a particulièrement contribué à ces débats, bien qu'on n'ait que peu tenu compte de sa distinction entre pouvoir et domination. La sociologie peut bénéficier des recherches théoriques et empiriques récentes sur le pouvoir, notamment pour mieux cerner la définition du droit, le rôle du droit dans les conflits et rapports de pouvoir et de domination et les dimen-sions symboliques du droit.

Summary

The law and power entertain numerous but complex relationships with each other. One of the difficulties in analysing these relationships is that these two notions are difficult to define. There has never been any consensus over the definition of law, and the definition of power has been the object of intense debate for several decades. Recently proposed definitions of power can be brought together into three broad groups: voluntaristic, systemic and critical definitions. Max Weber, in particular, made a contribution to this debate, although his distinction between power and domination has been disregarded. Sociology can draw benefit from recent theoretical and empirical research on power, particularly in coming to a better understanding of the definition of law, of the role of law in conflicts and relationships of power and domination, and of the symbolic dimensions of law.

Resumen

El derecho y el poder mantienen entre ellos relaciones numerosas pero complejas. Una de las dificultades del análisis de esas relaciones es que se trata de dos nociones que son difíciles de definir. La definición del derecho no ha logrado el concenso y la definición del poder ha sido el objeto de vivos debates desde hace algunos decenios. Podemos separar las definiciones recientemente propuestas sobre el poder en tres grandes grupos: las definiciones voluntaristas, sistemáticas y críticas. Max Weber a contribuido particularmente a esos debates, a pesar de que hayamos tenido muy poco en cuenta su distinción entre poder y dominación. La sociología puede beneficiar de las recientes investigaciones teóricas y empíricas sobre el poder, particularmente para captar el contenido de la definición del derecho, el rol del derecho en los conflictos, las relaciones de poder y de dominación y las dimensiones simbólicas del derecho.


Retour au texte de l'auteur: Guy Rocher, sociologue, Université de Montréal Dernière mise à jour de cette page le Samedi 15 mai 2004 08:34
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref