RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Marcel Rioux, DESCRIPTION DE LA CULTURE DE L’ÎLE VERTE. (1965)
Introduction


Une édition électronique réalisée à partir de livre de Marcel Rioux, DESCRIPTION DE LA CULTURE DE L’ÎLE VERTE. Ottawa: Secrétariat d’État, 1965, 98 pp. Musée national du Canada. Bulletin no 133, No 35 de la série anthropologique. Une édition numérique réalisée par mon épouse, Diane Brunet, bénévole, guide de musée retraitée du Musée de la Pulperie de Chicoutimi.

[1]

DESCRIPTION DE LA CULTURE
DE L’ÎLE VERTE.

Introduction

Cette monographie est le résultat d'une saison de travail sur le terrain, entreprise pendant l'été de 1948, pour le compte du Musée national du Canada. L'île Verte représente le premier maillon d'une série d'études sur le Québec qui devraient nous conduire à une connaissance assez précise de la culture de cette entité ethnique. Le caractère archaïque de cette communauté de pêcheurs, son insularité et sa simplicité structurale nous ont poussés à y commencer l'étude de la culture canadienne-française. En effet, nous avons cru qu'il fallait d'abord connaître les éléments les plus simples et les plus archaïques de cette culture, éléments qui nous permettraient ensuite d'évaluer les changements qui s'accomplissent dans les secteurs plus urbanisés de cette population ; nous avons voulu passer du simple au complexe et nous donner la chance d'inclure dans nos résultats une vue d'ensemble sur les phénomènes socio-culturels qui se déroulent à l'intérieur de la société québécoise, envisagée comme une unité culturelle.

Comme le titre l'indique, nous n'avons voulu consigner ici que la description des faits que nous avons observés ; nous avons réservé pour les revues spécialisées les considérations théoriques que cette étude a pu faire naître. Les notes de Maurice Tremblay, professeur à la Faculté des Sciences sociales de l'Université Laval, ainsi que celles de sa femme Madame Geneviève de Billy-Tremblay ont été fondues avec les miennes. Qu'ils soient ici très cordialement remerciés de leur inestimable collaboration. A Edmond Labelle, maintenant réalisateur à Radio-Canada, mes remerciements pour l'aide qu'il nous a apportée pendant les trois semaines qu'il a passées avec nous. Enfin, à Madame Claire Mathieu-Fortin dont le rapport est publié en appendice, l'assurance que sa coopération a grandement aidé à l'élucidation de certains problèmes qui sont à la frontière de l'anthropologie et de la psychologie.

Notre enquête n'eût pas été aussi complète et nos rapports avec les insulaires aussi cordiaux, n'avait été le dévouement inlassable de l'abbé Philippe Blais, alors curé de l'île Verte. Il n'a ménagé ni son temps ni sa peine pour assurer le succès de notre enquête. Enfin c'est aux insulaires eux-mêmes, à ces Fraser, à ces Dionne, à ces Caron, à ces Lévesque que je veux adresser mes sentiments de sympathie et d'amitié ; leur façon d'être Canadiens n'est ni la moins bonne ni la moins charmante qui soit.



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le mardi 29 décembre 2015 16:02
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref