RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Rapport de la Commission royale d'enquête sur l'enseignement dans la province de Québec,
Deuxième partie ou tome II: Les structures pédagogiques du système scolaire.
A. Les structures et les niveaux de l'enseignement. (novembre 1964)
Table des matières


Une édition électronique réalisée à partir du texte du Rapport Parent. Rapport de la Commission royale d'enquête sur l'enseignement dans la province de Québec, Deuxième partie ou tome II: Les structures pédagogiques du système scolaire. A. Les structures et les niveaux de l'enseignement. Édition au format 10" x 6 1/2". Québec: Gouvernement du Québec, 3e édition: août 1965, 404 pages. (1re édition, novembre 1964). Une réalisation de Marcelle Bergeron, bénévole, professeure à la retraite de l'École polyvalente Dominique-Racine de Chicoutimi, province de Québec. [Avec l’autorisation formelle de l’éditeur du Gouvernement du Québec, Les Publication du Québec, accordée le 3 mars 2004.]

Table des matières

Tome II

LES STRUCTURES PÉDAGOGIQUES DU SYSTÈME SCOLAIRE

A – Les structures et les niveaux de l’enseignement

Composition de la Commission.
Personnel de la Commission.
Lettre de présentation à son Exc. le Lieutenant-gouverneur en Conseil.
Avant-propos.
Première partie: La réforme de l'enseignement

Chapitre I : L'humanisme contemporain et l'éducation.

1. Tradition et changement. 2. Crise de l'enseignement. 3. Problèmes pédagogiques au Québec.

I. Pluralisme de la culture.
4. L'explosion culturelle. 5. Univers de connaissance : a) les humanités classiques ; 6. b) la science expérimentale ; 7. c) la connaissance technique ; 8. d) la culture de masse. 9. Pluralisme culturel. 10. Pluralisme et division. 11. Pluralisme dans l'enseignement 1) incohérence du système ; 12. 2) hiérarchie des enseignements et des maîtres ; 13. 3) sélection socio-économique des élèves. 14. Responsabilité de l'enseignement.

II. Les objectifs de l'enseignement.
15. Un nouvel humanisme. 16. Faux problème. 17. La spécialisation dans l'enseignement. 18. Pluralité de l'humanisme. 19. La culture générale pour tous. 20. Le respect de l'intelligence. 21. La formation sociale.

III. Les apports de la pédagogie moderne.
22. Les progrès de l'enseignement. 23. Un enseignement centré sur l'enfant. 24. Tronc commun et institutions polyvalentes. 25. Une éducation ouverte sur le monde. 26. Une pédagogie communautaire. 27. Santé physique et mentale. 28. La préparation des maîtres.

IV. Conclusion.
29. Émergence d'une tradition intellectuelle. 30. Orientations nouvelles.

Chapitre II : Structures proposées.

I. Le problème des structures scolaires.
31. Problème aujourd'hui mondial. 32. Dans le Québec. A. les structures traditionnelles ; a) pour l'ensemble du système scolaire : i. secteurs protestant et catholique anglais ; 33. ii. secteur catholique de langue française ; 34. iii. Confusions ; 35. b) pour l'enseignement technique. 36. B. Évolution récente (côté catholique) : a) coordination partielle du secondaire ; 37. b) jonction du secondaire public et de l'universitaire ; 38. c) les collèges classiques et le « college » anglo-saxon ; 39. d) entraînement professionnel et années préparatoires dans les universités ; 40. e) coordination des écoles normales et de l'université ; 41. f) structures de l'enseignement technique. 42. Étapes vers une clarification des structures. 43. Éléments en cause dans la rénovation des structures ; a) coordination ; 44. b) diversité des aptitudes ; 45. c) un nouvel humanisme ; 46. d) préparation à la vie ; 47. e) besoins de la société ; 48. f) nécessités démographiques : 49. g) orientation, 50. h) le personnel enseignant. 51. Conclusion.

II La durée totale des études.
52 Introduction. 53. Prolongement des études. 54. Durée minimale obligatoire : a) adoption, prolongement ; 55. b) dans notre province. 56. Durée maximale : enseignement supérieur et universitaire. 57. Durée totale des études aux divers niveaux : a) problème de justice sociale ; 58. b) problème économique et financier ; 59. c) problème démographique ; 60. d) problème psychologique ; 61. e) problème culturel. 62. L'âge d'entrée à l'université, élément déterminant. 63. Recherche d'un équilibre, solution proposée.

III. Continuité et jonction de l'élémentaire au secondaire.
64. Introduction. 65. L'élémentaire et le secondaire – leur évolution. 66. Fondements psychologiques de ces étapes scolaires. 67. Nécessité d'une continuité pédagogique entre l'élémentaire et le secondaire. 68. Avantages et inconvénients de cette division. 69. Nécessité de revaloriser l'élémentaire. 70. Coordination pédagogique et nécessités pratiques. 71. Structures proposées pour l'élémentaire : a) durée ; 72. b) rythmes, promotion automatique ; 73. c) deux cycles, une année de rattrapage.

IV. Structures de l'enseignement au niveau secondaire et place des enseignements techniques.
74. Introduction. 75. Nécessité de diversifier le secondaire. 76. Nécessité d'y intégrer le technique. 77. Formation générale, formation avec une dominante. 78. Nécessité d'une orientation scolaire prudente. 79. Erreurs à éviter : a) orientation prématurée ; 80. b) orientation irréversible. 81. Les structures du secondaire et l'orientation : a) système des sections ; 82. b) système des options : i. caractère général ; 83. ii. modalités diverses. 84. Avantages du système d'options : a) fin des voies hiérarchisées ; 85. b) orientation progressive ; 86. c) élargissement culturel ; 87. d) intégration du technique : i. l'initiation au travail ; 88. ii. formation de métier, intégrée au secondaire ; 89. iii. initiation technique pour tous. 90. Technique et technologie. 91. Fonctionnement du système d'options : a) 7 et 8e années ; 92. b) de 9e à 11e année. 93. Réponse à des craintes à propos des options : a) dispersion intellectuelle ; 94. b) baisse du niveau des études ; 95. c) l'orientation progressive fera perdre du temps. 96. Objet des réformes de structure au secondaire. 97. Réformes proposées : options, polyvalence, technique intégré. 98. Durée du niveau secondaire.

V. Le niveau de l'institut.
99. Définition. 100. Situation des adolescents à ce stade. 101. Besoins de notre société. 102. Confusion et cloisonnement actuels à ce niveau. 103. Aspects de la question : a) démographique, administratif, pédagogique ; 104. b) culturel et social ; 105. c) psychologique. 106. Formation générale et spécialisation. 107. Personnel enseignant, diplômes. 108. Solution applicable aux deux cultures. 109. Nécessité d'un esprit de coopération.

VI. L'enseignement supérieur.
110. Introduction. 111. L'université : a) ses trois fonctions ; 112. b) exigences de l'enseignement universitaire; 113. c) caractère distinctif : la recherche. 114. Responsabilité quant à la formation des enseignants. 115. a) pour les maternelles et l'élémentaire ; 116. b) pour le secondaire. 117. Autres enseignements supérieurs : a) Beaux-arts, musique, Conservatoire etc. ; 118. b) enseignements de 14e année des instituts de technologie. 119. Coordination des structures universitaires : a) quant aux diplômes décernés ; 120. b) quant à la structure des facultés ; 121. c) les organismes inter-facultaires. 122. Regroupement, division du travail entre universités. 123. Prévisions démographiques et décentralisation. 124. Les centres d'études universitaires. 125. Universités du premier niveau. 126. Nouvelles universités à charte limitée. 127. Niveau des deuxième et troisième grades. 128. Conseil provincial de la recherche.

VII. Sens général des réformes proposées.
129 Structures au service de la jeunesse. 130. Conséquences au niveau élémentaire. 131. Conséquences au niveau secondaire. 132. Conséquences au niveau des 12e et 13e années. 133. Conséquences à partir de la 14e année. 134.
Conclusion.

Deuxième partie: Les niveaus d'enseignement

Chapitre III : L'éducation pré-scolaire.

135. Terminologie. 136. Plan du chapitre.

I. Importance de l'éducation pré-scolaire.
137 L'enfant d'âge pré-scolaire. 138. Origines de l'éducation pré-scolaire. 139. Les objectifs de l'éducation scolaire. 140. La maternelle : service public.

II L'organisation de l'éducation pré-scolaire.
141. Le service de l'éducation pré-scolaire. 142. Les commissions scolaires et la maternelle. 143. Le milieu rural. 144. L'organisation matérielle. 145. L'esprit de la maternelle. 146. Le personnel de la maternelle. 147. Conclusion et recommandations.

Chapitre IV : L'enseignement élémentaire.

148. Importance de l'enseignement élémentaire.

I. Les difficultés de notre enseignement élémentaire.

149. Nécessité d'une réforme. 150. L'école active. 151. Objectifs de l'enseignement élémentaire catholique. 152. Objectifs de l'enseignement élémentaire protestant. 153. Programme et réalité. 154. Le degré de préparation des maîtres. 155. Attitudes du personnel enseignant. 156. La dispersion du personnel. 157. L'insuffisance de la direction pédagogique locale. 158. L'insuffisance de la direction pédagogique au plan provincial. 159. Le service des maîtres. 160. Les conditions matérielles de l'enseignement. 161. Les manuels. 162. L'excès des contrôles. 163. Le climat de l'école élémentaire. 164. L'évolution récente. 165. Les écoles protestantes : a) aspects favorables; 166. b) quelques problèmes. 167. Les maîtres protestants.

II. La réforme de l'école élémentaire.
168. Objectifs du cours élémentaire. 169. Ampleur de la réforme nécessaire. 170. Les programmes. 171. Les principes du programme. 172. L'âge d'entrée à l'école. 173. La durée de l'élémentaire. 174. Un élémentaire à deux cycles. 175. Les rythmes de l'enseignement. 176. Accélération ou enrichissement. 177. L'horaire. 178. Le calendrier : a) point de vue de l'élève ; 179. b) point de vue du maître. 180. Coenseignement. 181. Le regroupement des écoles. 182. Le service du maître. 183. a) le nombre d'élèves par classe; 184. b) le nombre d'heures de cours; 185. c) les occupations extrascolaires et non-scolaires; 186. d) les conditions matérielles. 187. Les manuels. 188. Les contrôles. 189. Les examens. 190. La discipline. 191. Le personnel enseignant. 192. La direction locale. 193. La participation des parents. 194. La direction régionale. 195. La direction centrale. 196. Étapes de ces réformes. 197. a) recyclage du personnel ; 198. b) transformation des contrôles. 199. Une solution multiple. 200. Conclusion et recommandations.

Chapitre V : L'enseignement secondaire.

201. Plan du chapitre.

I. Délimitation des niveaux.
202. La distinction élémentaire-secondaire.203. Fondements de la distinction. 204, Nécessité d'une continuité. 205. Problèmes particuliers.

II. Les nouvelles dimensions de l'enseignement secondaire.
206. La généralisation de l'enseignement secondaire. 207. La diversification de l'enseignement secondaire. 208. La coordination et l'intégration dans l'enseignement secondaire. 209. La notion d'enseignement secondaire.

III. Les programmes.
210. Objectifs de l'enseignement secondaire. 211. Inconvénients des cours actuels. 212. Nécessité d'une formation générale commune. 213. Période d'observation et d'orientation. 214. Programmes avec options. 215. L'école secondaire polyvalente. 216. Les cycles de l'enseignement secondaire. 217. Diplômes de l'enseignement secondaire. 218. Un nouveau cours secondaire.

IV. L'organisation de l'enseignement secondaire.
219. importance d'une bonne organisation, 220. Répartition des heures de classe. 221. Coenseignement : a) situation actuelle ; 222. b) avantages économiques ; 223. c) avantages pédagogiques ; 224. d) désavantages d'ordre moral ; 225. e) désavantages d'ordre pédagogique ; 226. f) conclusions pratiques et recommandation. 227. Classement: a) différence avec le système traditionnel ; 228. b) organisation. 229. Les coordonnateurs. 230. Utilisation du personnel actuel. 231. Le travail d'équipe. 232. Enseignement et techniques audiovisuelles. 233. Le laboratoire de langues. 234. Bibliothèques, laboratoires, ateliers, salle de réunion. 235. Les contrôles et examens : a) situation actuelle ; 236. b) changements à effectuer. 237. La discipline : a) ses objectifs ; 238. b) goût du travail et discipline ; 239. c) responsabilité des étudiants.

V. Les enseignements et les enseignants.
240. L'enseignement secondaire polyvalent. 241. Régionalisation de l'enseignement secondaire. 242. L'enseignement classique privé. 243. L'enseignement familial. 244. La commission scolaire régionale. 245 . Le directeur régional des écoles : a) fonction générale ; 246. b) engagements et nominations du personnel ; 247. c) rôle pédagogique ; 248. d) administration financière ; 249 e) juridiction sur l'élémentaire ; 250. f) titre et importance. 251. Le principal d'école. 252. Le personnel enseignant : a) qualification ; 253. b) normes d'organisation des classes. 254. Le Conseil de l'école. 255. Les Conseils régionaux. 256. La responsabilité de l'enseignement secondaire. 257. Conclusion et recommandations.

Chapitre VI : L'enseignement pré-universitaire et professionnel.

258. Introduction.

I. Les objectifs.
259. Élever la moyenne de fréquentation scolaire. 260. Assurer à tous un meilleur enseignement. 261. Formation générale et spécialisation. 262. Diminuer les cas d'abandon des études. 263. Assurer une meilleure orientation. 264, Hausser le niveau des études professionnelles. 265. Mieux préparer à la vie. 266. Hausser le niveau des études pré-universitaires. 267. Uniformiser l'accès aux études supérieures. 268. Étape préparatoire aux études supérieures. 269. Les objectifs.

II. Le programme d'études.
270. Repenser en neuf. 271. Flexibilité des programmes et de la pédagogie. 272. Phase d'orientation. 273. Phase de spécialisation. 274 Cours communs. 275. Cours de spécialité et cours complémentaires. 276. Recherche d'un équilibre. 277. Divers types de programmes. 278. L'éducation permanente. 279. Travail personnel de l'étudiant. 280. Un niveau d'études complet en lui-même. 281. Cas particuliers. 282. Définition.

III. Les instituts.
283. Un nouveau type d'institution : a) différent du « junior college » ; 284. b) différent du « Sixth Form » anglais et de l'institut français. 285. Image de l'institut idéal de l'avenir. 286. Les étapes. 287. La création de l'institut. 288. Structure juridique. 289. La mise en commun. 290. Système de contrats. 291. Planification et développement. 292. Dimensions de l'institut. 293. Maisons d'étudiants. 294. La direction pédagogique de l'institut. 295. Participation des étudiants. 296. Relations des instituts et des universités.

IV. Les responsabilités du ministère de l'Éducation.
297. Les instituts et le ministère. 298. Programmes et examens. 299. Aménagement et planification. 300. Commission de l'enseignement pré-universitaire et professionnel. 301. Perspectives d'avenir. 302. Conclusion et recommandations.

Chapitre VII : L'enseignement supérieur.

303. Introduction.

I. Structures de l'enseignement supérieur.
304. Définition et nature des études supérieures. 305. La licence française. 306. Le B.A. anglais. 307. Le M.A. écossais. 308. Le B.A. américain. 309. Conclusions : spécialisation graduelle et sélection. 310 Les universités anglaises du Québec. 311. Les universités françaises du Québec. 312. Le baccalauréat ès arts. 313. La formation générale à l'université. 314. L'enseignement spécialisé à l'université. 315. Différents degrés de spécialisation. 316. Conclusions : a) nécessité d'un premier diplôme spécialisé ; 317. b) caractère terminal du premier diplôme ; 318. c) système ordonné de diplômes ; 319 d) durée des études ; 320. e) nomenclature des diplômes ; 321. f) uniformisation de l'admission.

II Le développement des institutions d'enseignement supérieur.
322. Prévisions des effectifs étudiants. 323. Croissance de la population universitaire de langue anglaise. 324. Croissance de la population universitaire de langue française. 325. Autres facteurs de cette croissance : a) transformation du secondaire et du pré-universitaire; 326. b) représentation des jeunes filles et préparation du personnel enseignant ; 327. c) étudiants étrangers. 328. Triple problème. 329. Les principes et leur application. 330. Les Solutions : a) utilisation des universités existantes ; 331. b) universités à charte limitée. 332. Comité d'organisation de l'université. 333. c) centres d'études universitaires. 334. Corporations d'un caractère public particulier. 335. Projet d'université française à Montréal : a) l'Université Sainte-Marie ; 336. b) université complète ou université à charte limitée ; 337. c) critère ; 338. d) conclusions. 339. Projet d'université pour la population anglo-catholique : a) analyse de la situation ; 340. b) solution proposée. 341. Création d'un centre d'études universitaires à Trois-Rivières. 342. Création d'autres centres d'études universitaires. 343. Problème de planification dans l'avenir. 344. L'enseignement technique supérieur. 345. Formation de techniciens supérieurs et d'ingénieurs techniciens. 346. Autres enseignements supérieurs : Beaux-arts, Conservatoire.

III. La vie universitaire.
34 Études avancées. 348. Recherches. 349. Fonctions des universités existantes. 350. Conseil provincial de la recherche. 351. Les bibliothèques. 352. Sélection et orientation des étudiants. 353. L'enseignement magistral. 354. Recrutement des professeurs. 355. Diversité des enseignements. 356. L'éducation permanente. 357. Réformes de la structure des facultés. 358. Les facultés de théologie catholique. 359. L'administration des universités : a) participation des professeurs ; 360. b) participation des étudiants ; 361. c) les affiliations ; 362. d) les facultés ecclésiastiques ; 363. e) refonte des chartes et statuts universitaires. 364. Coordination entre les universités. 365. L'année universitaire. 366. Liberté universitaire.

IV. Coordination et planification.
367. Comité des recteurs ou principaux. 368. Nécessité d'un organisme intermédiaire entre les universités et les pouvoirs publics. 369. Office pour le développement de l'enseignement supérieur. 370 Autres fonctions de cet Office. 371. Constitution de l'Office pour le développement de l'enseignement supérieur. 372. Rôle du ministère de l'Éducation. 373. Commission de l'enseignement supérieur. 374. Recommandations.

Chapitre VIII : La formation du personnel enseignant.

375. Introduction.

I. Évolution et problèmes actuels.
376. La création des écoles normales. 377. L'accroissement numérique : a) des établissements catholiques ; 378. b) des étudiants catholiques. 379. La situation actuelle. 380. Programme des écoles normales : a) évolution ; 381. b) programmes actuels. 382. Brevets spécialisés. 383. Direction provinciale des écoles normales catholiques. 384. Direction locale des écoles normales catholiques. 385. Administration financière des écoles normales. 386. Les écoles universitaires protestantes. 387. Direction et administration du Macdonald College. 388. Les écoles universitaires catholiques. 389. Administration et direction des écoles universitaires catholiques. 390. Problèmes particuliers : a) écoles normales catholiques ; 391. b) « Institute of Education » ; 392. c) les écoles des universités de langue française.

II. La réforme des cours et des centres de formation pédagogique.
393. Tendances actuelles : a) formation universitaire des maîtres ; 394. b) spécialisation ; 395. c) transformation des écoles normales. 396. Tendances au Québec. 397. Réforme proposée. 398. Conséquences: 399. a) Cours et diplômes ; 400. b) 1re formule ; 401. c) 2e formule ; 402. d) avantages des deux formules. 403. Les certificats d'aptitude à l'enseignement. 404. Les licences d'enseignement. 405. Les grades en sciences de l'éducation. 406. Préparation à l'enseignement élémentaire : a) deux programmes ; 407. b) le certificat d'aptitude ; 408. c) la licence d'enseignement élémentaire ; 409. d) certificat accompagnant une licence. 410. Préparation à l'éducation pré-scolaire : a) le certificat d'aptitude ; 411. b) la licence d'enseignement. 412. Préparation à l'enseignement secondaire : 413. a) La licence d'enseignement. 414. b) la licence spécialisée. 415. Préparation à l'enseignement pré-universitaire et professionnel. 416. Formation des spécialistes : a) principes généraux; 417. b) arts plastiques et musique ; 418. c) éducation physique; 419. d) sciences domestiques, enseignements techniques et commerciaux ; 420. e) enfants exceptionnels. 421. Rôle propre des universités. 422. Rôle des universités à charte limitée et des centres d'études universitaires. 423. Les Écoles normales supérieures. 424. La direction provinciale de la formation des maîtres. 425. La certification des maîtres.

III Le corps enseignant.
426. L'ensemble du corps enseignant. 427. Facteurs influençant les besoins. 428. Éducation pré-scolaire. 429. Enseignement élémentaire. 430. L'enseignement secondaire. 431. L'enseignement pré-universitaire et professionnel. 432. Vue d'ensemble des besoins. 433. Conséquences. 434. Solutions: a) organisation de grands centres de formation ; 435. b) formules variées de formation ; 436. c) souplesse des enseignants ; 437. d) recrutement plus large ; 438. e) départ et retour des enseignants.

IV. La formation pédagogique.
439. Nécessité d'un renouvellement. 440. Les exigences d'admission. 441. Normes d'orientation. 442. Équilibre du programme. 443 Esprit des cours professionnels. 444. Les stages. 445. Les professeurs. 446. Recherche et expérimentation. 447. Les innovations pédagogiques. 448. Une pédagogie du travail d'équipe. 449. Une pédagogie concrète. 450. Pédagogie de la découverte et de l'expression personnelle. 451. Pédagogie ouverte aux techniques nouvelles. 452. Les classes et les écoles d'application. 453. Un édifice fonctionnel.

V. Cours de perfectionnement.
454. Clientèle et besoins. 455. La probation. 456. Remise à jour. 457. Séjour à l'étranger. 458. Reconnaissance des équivalences. 459. Recommandations.

Chapitre IX : L'éducation permanente.

460. Deux rapports à consulter.

I. L'éducation permanente.
461. Une certaine conception de l'enseignement. 462. L'explosion de la connaissance. 463. La mobilité professionnelle. 464. Le loisir. 465. Les exigences de la nouvelle démocratie. 466. Les fruits de la réforme scolaire. 467. L'éducation permanente.

II. L'organisation de l'éducation permanente.
468. Besoins immédiats. 469. Éducation scolaire et culture populaire. 470. L'enseignement élémentaire et secondaire. 471. L'enseignement du niveau pré-universitaire et professionnel. 472. L'enseignement supérieur. 473. Universités populaires en URSS. 474. Éducation des femmes. 475. Diversité des programmes. 476. La culture populaire. 477. L'orientation des adultes. 478. La pédagogie de l'éducation permanente. 479. L'initiative privée. 480. Conclusion et recommandations.

Chapitre X : L'enfance exceptionnelle.

481. Définition du problème.

I. Envergure du problème.
482. Devoir envers les exceptionnels. 483. Diversité des cas. 484. Imprécision des classifications et des nomenclatures. 485. Explication de cette diversité. 486. Fréquence des cas : a) selon le degré d'évolution ; 487. b) pourcentages américains ; 488. c) application au Québec ; 489. d) nombre réel des handicapés ailleurs. 490. Situation au Québec. 491. Délimitation du problème : deux groupes 492. a) enfants requérant une rééducation ; 493. b) enfants requérant une éducation spéciale. 494. Conséquences de cette situation : a) cas de rééducation ; 495. b) cas d'éducation spéciale. 496. Responsabilité de l'éducation des exceptionnels : a) rôle de l'État et des communautés religieuses ; 497. b) rôle des autres associations ; 498. c) rôle des commissions scolaires.

II. Les solutions à envisager.
499. Principes fondamentaux pour l'éducation des exceptionnels. 500 Nécessités générales. 501. Services requis : a) le dépistage ; 502. b) service de rééducation ou d'éducation spéciale : 1) handicaps curables et temporaires ; 503. 2) handicaps permanents et irréversibles : i. non-éducables, semi-éducables ; 504. ii. Éducables ; 505. c) le placement et la relance ; 506. d) préparation du personnel qualifié ; 507. e) recherches ; 508. f) information du public. 509. Répartition des responsabilités. 510. Plan d'ensemble.

III. Les structures proposées.
511. Niveau provincial : une seule direction pédagogique. 512. Rôle du ministère de la Santé. 513. Élaboration du plan d'ensemble. 514. Fonctions propres du ministère de l'Éducation : a) au niveau de l'organisation scolaire ; 515. b) au niveau des programmes ; 516. c) sous juridiction d'un directeur provincial de cet enseignement ; 517. d) comité consultatif provincial. 518. Rôle des commissions scolaires locales. 519. Rôle des commissions scolaires régionales : a) dépistage ; 520. b) responsabilité éducative : i. assumée directement ; 521. ii. assumée indirectement ; 522. c) Comité consultatif régional; 523. d) commission de l'enseignement élémentaire. 524. Conclusions et recommandations.

Les recommandations sur les structures de l'enseignement.

Annexe: Prévisions de population scolaire, par Jacques Henripin.

I. Caractéristique de la pleine scolarisation.
II. Taux de scolarisation future.
III. Effectifs scolaires futurs.


Retour au texte de la Commission royale d'enquête sur l'enseignement dans la province de Québec Dernière mise à jour de cette page le mercredi 28 mars 2007 18:53
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref