RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

La rationalité pénale moderne, la société du risque et la juridicisation de l'opinion publique (2001)
Bibliographie


Une édition électronique réalisée à partir de l'article d'Alvaro Pires, “La rationalité pénale moderne, la société du risque et la juridicisation de l'opinion publique”. Un article publié dans la revue Sociologie et sociétés, vol. 33, no 1, printemps 2001, pp. 179-204. Montréal: Les Presses de l'Université de Montréal. [Autorisation formelle accordée par l'auteur le 2 août 2006 de diffuser ce texte dans Les Classiques des sciences sociales.]

Bibliographie

ACOSTA, F. (1987), « De l'événement à l'infraction : le processus de mise en forme pénale », Déviance et Société, vol. II, no 1, pp. 1-40. 

BAUMAN, Z. (1998), Le coût humain de la mondialisation, Paris, Hachette, 1999. 

BECK, U. (1997), Qué es la Globalización ? Falacias del globalismo, respuestas a la globalización, Barcelona, Ediciones Paidós Ibérica, 1998. 

BECK, U. (1994), « D'une théorie critique de la société vers la théorie d'une auto-critique sociale », Déviance et Société, vol. 18, no 3, pp. 333-343. 

BECK, U. (1993), « De la société industrielle à la société à risques. Problématiques de la survie, structures sociales et éveil d'une conscience écologique », Revue Suisse de Sociologie, vol. 19, pp. 311-337. 

BECK, U. (1986), Risk Society. Towards a New Modernity, Londre, Sage Publications, 1992. 

BLOCH, E. (1961), Droit naturel et dignité humaine, Paris, Payot, 1976. 

BOBBIO, N. (1961), O Positivismo Jurídico. Lições de Filosofia do Direito, São Paulo, Icone, 19qq. 

BOURDIEU, P. (1993), « Esprits d'État. Genèse du champ bureaucratique », Actes de la recherche en sciences sociales, vol. 96-97, pp. 49-62. 

BOURDIEU, P. (1973), « L'opinion publique n'existe pas », Les Temps Modernes, Vol. 29, no 318, pp. 1292-1309. 

CARBONNIER, J. (1972), Sociologie juridique, Paris, Armand Colin. 

CARTUYVELS, Y. et PH. MARY (dir.) (1999), L'État face à l'insécurité. Dérives politiques des années 90, Bruxelles, Labor. 

CAVADINO, M. et J. DIGNAN (1992), The penal System, Londres, Sage. 

CHOSSUDOVSKY, M. (1997), The Globalisation of Poverty -Impacts of IMF and World Bank Reforms, Penang, Third World Network. 

CHRISTIE, N. (1993), Crime Control as Industry : towards Gulag, Western Style ?, Londres, Routledge. 

COMBESSIE, P. (2001), Sociologie de la prison, Paris, Éditions La Découverte. 

DAHRENDORF, Ralph (1967), Homo Sociologicus. Ensaio sôbre a historia, o significado e a crítica da categoria de papel social, Rio de Janeiro, Tempo Brasileiro, 1969. 

DEL VECCHIO, G. (1955), La justice - La vérité. Essai de philosophie et morale, Paris, Dalloz. 

DURKHEIM, Émile (1969), « Devoirs généraux indépendants de tout groupement social. L'homicide », in Émile DURKHEIM, Leçons de sociologie, Paris, PUF, pp. 142-151. [Texte disponible dans Les Classiques des sciences sociales. JMT] 

DURKHEIM, Émile (1963), L'éducation morale, Paris, PUF. [Texte disponible dans Les Classiques des sciences sociales. JMT] 

DURKHEIM, Émile (1895), « Crime et santé sociale », Revue philosophique de la France et de l'étranger, vol. 39, pp. 518-523. 

EHRLICH, E. (1986), Fundamentos da Sociologia do Direito, Brasilia, Éditions de l'Université de Brasilia. 

ERHEL, C. (1993), « La loi et le fait-divers », Esprit, vol. 195 (octobre), pp. 103-109. 

FEELEY, M. et J. SIMON (1994), « Actuarial Justice : The Emerging New Criminal Law », in D. NELKEN (dir.), The Futures of Criminology, Londres, Sage, pp. 193-201. 

FEELEY, M. et J. SIMON (1992), « The New penology : Notes on the Emerging Strategy of Corrections and Its Implications », Criminology, vol. 30, no 4, pp. 449-474. 

FEHER, F. et A. HELLER (1984), « From Red to Green », Telos, vol. 52, pp. 35-44. 

GARAPON, A. (1993), « Le législateur irrationnel », Esprit, vol. 195 (octobre), pp. 109-117. 

GARLAND, D. (1998), « Les contradictions de la société punitive : le cas britannique », Actes de la recherche en sciences sociales, vol. 124, pp. 49-67. 

GAVAZZI, G. (1967), Norme primarie e norme secondarie, Torino, G. Giappichelli, Memorie dell'Instituto giuridico, Università di Torino. 

GIDDENS, A. (1990), Les conséquences de la modernité, Paris, Harmattan, 1994. 

GROTIUS, H. D. G. (1625), Le droit de la guerre et de la paix, Paris, Guillaumin, 1867. 

HART, H. L. A. (1961), Le concept de droit, Bruxelles, Publications des Facultés universitaires Saint-Louis, 1988. 

JODOUIN, A. (2000), « La légitimité des sources du droit pénal. Réflexions d'un agnostique sur les certitudes fondamentales du droit répressif », in E. MACKAAY (dir.), Les certitudes du droit, Montréal, Thémis, pp. 115-150. 

JODOUIN, A. (1996), « La charte canadienne et la nouvelle légalité », in G.-A. BEAUDOUIN et E. P. MENDES (dir.), Charte canadienne des droits et libertés, Montréal, Wilson & Lafleur, pp. 789-820. 

KANT, E. (1785), Fondements de la métaphysique des mœurs, Paris, Delagrave, 1991. 

KELSEN, H. (1979), Théorie générale des normes, Paris, PUF, 1996. 

LAZAROU, J., B. H. POMERANZ et P. N. COREY (1998), « Incidence of Adverse Drug Reactions in Hospitalized Patients. A Meta-analysis of Prospective Studies », Journal of the American Medical Association, Vol. 279, (Avril, 15), pp. 1200-1205. 

LOSCHAK, D. (1984), « Mutation des droits de l'homme et mutation du droit », Revue interdisciplinaire d'études juridiques, vol. 13, pp. 49-88. 

LUHMANN, N. (1997), Das Recht der Gesellschaft, Frankfurt, Suhrkamp. 

LUHMANN, N. (1996), Introducción a la teoría de Sistemas. Lecciones publicadas por Javier Torres Nafarrate, Barcelone, Anthropos ; Méxique, Universidad Iberoamericana y Iteso. 

LUHMANN, N. (1993), Risk : A sociological theory, New York, Aldine De Gruyter. 

Luhmann, N. (1986), Ecological Communication, Chicago, University of Chicago Press, 1989. 

LUHMANN, N. (1982), « Politics as a Social System », in N. LUHMANN, The Differentiation of Society. Columbia, Columbia University Press, pp. 138-165. 

LUHMANN, N. (1979), Trust and Power : Two works, Toronto, Viley. 

LUHMANN, N. (1974), Rechtssystem und Rechtsdogmatik, Stuttgart, Verlag W. Kohlhammer GmbH. 

MARY, PH. (2001), « Pénalité et gestion des risques : vers une justice "actuarielle" en Europe ? », Déviance et Société, Vol. 25, no 1, pp. 33-51. 

MEAD, G. H. (1918), « The Psychology of Punitive Justice », American Journal of Sociology, Vol. 23, no 5, pp. 577-602. 

MOURGEON, J. (1978), Les droits de l'homme, Paris, PUF. 

MULLER, J.-M. (1995), Le principe de non-violence. Parcours philosophique, Paris, Desclée de Brouwer. 

PIRES, A. P. (2001a), « La ligne Maginot en droit pénal : la protection contre le crime versus la protection contre le Prince », Revue de droit pénal et de criminologie, vol. 81, no 2, pp. 145-170. 

PIRES, A. P. (2001b), « Consideraciones preliminares para una teoría del crimen como objeto paradojal », in M. Sozzo (dir.), Futuros Fragmentados. Visiones desde / sobre las criminologías contemporaneas, Buenos Aires, AD-HOC (à paraître). 

PIRES, A. P. (1998a), « Aspects, traces et parcours de la rationalité pénale moderne », in C. DEBUYST, F. DIGNEFFE et A. P. PIRES (dir.), Les savoirs sur le crime et la peine. La rationalité pénale et la naissance de la criminologie, tome 2, Bruxelles, De Boeck Université, pp. 3-52. 

PIRES, A. P. (1998b), « Kant face à la justice criminelle », in C. DEBUYST, F. DIGNEFFE et A. P. PIRES, Les savoirs sur le crime et la peine. La rationalité pénale et la naissance de la criminologie, tome 2, Bruxelles, De Boeck Université, pp. 145-206. 

PIRES, A. P. (1998c), « Un nœud gordien autour du droit de punir », in C. DEBUYST, F. DIGNEFFE et A. P. PIRES, Les savoirs sur le crime et la peine. La rationalité pénale et la naissance de la criminologie, tome 2, Bruxelles, De Boeck Université, pp. 207-220. 

PIRES, A. P., A. CELLARD et G. PÉLLETIER (2001), « L'énigme des demandes de modifications législatives au Code criminel canadien », in P. FRAILE (dir.), Modelar para gobernar. El control de la población y el territorio en Europa y Canada, Barcelone, Éditions de l'Université de Barcelone, pp. 207-231. 

ROBERT, PH. (1999), Le citoyen, le crime et l'État, Paris, Droz. 

SACK, F. (1968), « Neue Perspektiven in der Kriminologie », in F. SACK et R. KÖNIG (dir), Kriminalsoziologie, Frankfurt, Akademische Verlagsgesellschaft, pp. 431-475. 

TARDE, Gabriel (1890), La philosophie pénale, Paris, Cujas, 1972. 

VAN CAMPENHOUDT, L., Y. CARTUYVELS, F. DIGEFFE, D. KAMINSKI, PH. MARY et A. REA (dir.) (2000), Réponses à l'insécurité. Des discours aux pratiques, Bruxelles, Labor. 

VON FEUERBACH, A. R. (1801), Lehrbuch des gemeinen in Deutschland gültigen peinlichen Rechts, Giesen, G. F. Heyer Verlag, 1847. 

WACQUANT, L. (1999), Les prisons de la misère, Paris, Éditions Raisons d'agir.


Retour au texte de l'auteur: Alvaro Pires, criminologue, Université d'Ottawa Dernière mise à jour de cette page le jeudi 17 août 2006 17:12
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref