RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Alvaro Pires, Beccaria, l'utilitarisme et la rationalité pénale moderne (1998)
Table des matières


Une édition électronique réalisée à partir de l'article d'Alvaro Pires, Beccaria, l'utilitarisme et la rationalité pénale moderne”. Un article publié dans l'ouvrage de Christian Debuyst, Françoise Digneffe, Jean-Michel Labadie et Alvaro P. Pires, Histoire des savoirs sur le crime et la peine. Tome II : La rationalité pénale et la naissance de la criminologie, Première partie : “La formation de la rationalité pénale moderne au XVIIIe siècle”. Chapitre 3, pp. 83-143. Les Presses de l'Université de Montréal, Les Presses de l'Université d'Ottawa, De Boeck Université, 1998, 518 pp. Collection : Perspectives criminologiques.
Table des matières

Introduction

Notes méthodologiques 

La réception et la signification socio-politique de l'oeuvre 

La formation de la rationalité pénale moderne 

Les points de vue de la dignité humaine et de l'utilité chez Beccaria 

La théorie du contrat social comme fondement et limite du droit de punir 

L'origine des lois et des peines (ou des sanctions)
La définition et les limites du droit de punir
Les réactions à la théorie du fondement du droit de punir de Beccaria 

La théorie utilitariste classique de la peine criminelle 

Le but de la peine criminelle
Le principe de la rationalité et de la peine comme « obstacle politique »
 
Quelques aspects de la notion de « liberté » aux XVIIe et XVIIIe siècles
La théorie de la dissuasion et le principe de la rationalité des sujets

 

Le principe de l'exclusion des « mesures alternatives » et de la critique du pardon
Le principe de l'obligation pragmatique et politique de punir
Le principe de l'analogie de la peine
Le principe de proportionnalité (verticale) et du surplus (modéré) de la peine

 

Figure 1.      La théorie du contrat social de Beccaria ou du “fondement et limite du droit de punir”.

Figure 2.      La théorie utilitariste classique de la peine criminelle de Beccaria

Figure 3.      Deux lignes de force classiques sur la capacité de décision des individus


Retour au texte de l'auteur: Alvaro Pires, criminologue, Université d'Ottawa Dernière mise à jour de cette page le samedi 16 septembre 2006 13:44
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref