RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

“ Le cheminement politique de Negri ” (1984)
Présentation de l'oeuvre


Le cheminement politique de Negri” (1984). Un article publié dans l'ouvrage sous la direction de Marie-Blanche Tahon et André Corten (éd.), L'Italie: le philosophe et le gendarme. Classe ouvrière, État, autonomie. Actes du colloque de Montréal, les 16 et 17 novembre 1984, pp. 17-35. Montréal: VLB Éditeur, 1986, 275 pp. [Autorisation accordée par l'auteur le 27 mai 2004].

Présentation de l'oeuvre

Évoquer l'Italie, c'est évoquer l’exubérance méditerranéenne, la bonne chère, la papauté, la mafia. Sur le plan politique, c'est aussi la pérennité démocrate chrétienne sur un fond de scandales et d'instabilité; les règlements de compte sanglants, les Brigades rouges...

Mais l’Italie, c'est aussi les luttes ouvrières, le développement inégal, le colonialisme du Nord sur le Sud, les migrations internes; c'est aussi la crise, le chômage, l'absence d'avenir.

L'Italie du milieu des années 70, c'est le lieu où les «marginaux»: les femmes, les chômeurs, les jeunes, les travailleurs «au noir» ou précaires, produisent des biens, des services... et des luttes, et où rien ne justifie plus, à leurs yeux, qu'ils se placent, comme le voudrait le Parti communiste italien, sous la direction des ouvriers traditionnels.

L'Italie devient alors le terrain de luttes sociales proposant une nouvelle vole, différente du politique, hors des partis, plus près des désirs individuels, des problèmes sociaux, des aspirations spécifiques et concrètes, sans délégation de pouvoir ni représentation: l'autonomie!

L'Italie de la fin des années 70 et des années 80, c'est aussi la répression, l'emprisonnement des intellectuels, les procès fleuves, les inculpés en cage devant leurs juges, le régime d'urgence, les prisons spéciales, tout cela au nom de la «Sécurité nationale». C'est cette Italie que nous vous convions à lire et à découvrir dans le présent ouvrage.


Retour au livre de l'auteur: Jean-Marc Piotte Dernière mise à jour de cette page le Dimanche 22 août 2004 08:02
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref