RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

ADQ à droite toute! LE PROGRAMME DE L'ADQ EXPLIQUÉ (2003)
Les auteurs


Une édition électronique réalisée à partir du livre sous la direction de M. Jean-Marc Piotte, à droite toute! LE PROGRAMME DE L'ADQ EXPLIQUÉ. Montréal: Les Éditions Hurtubise HMH, ltée, 2003, 252 pages. Cette édition numérique a été rendue possible grâce à la double autorisation, accordée le 27 novembre 2006, de l'auteur, M. Jean-Marc Piotte, professeur de science politique à l'Université du Québec à Montréal, et de M. Arnaud Foulon, Président-directeur général, Les Éditions Hurtubise HMH ltée, de Montréal.

Les auteurs

Normand BAILLARGEON enseigne les fondements de l'éducation à l'Université du Québec à Montréal. Derniers ouvrages parus : avec D. Barsamian, Entretiens avec Chomsky (Montréal, Écosociété, 2002) ; L'Ordre moins le pouvoir, 3e éd. (Marseille et Montréal, Agone et Comeau-Nadeau, 2002) ; Les Chiens ont soif (Marseille et Montréal, Agone et Comeau-Nadeau, 2001) ; La Lueur d'une bougie. Citoyenneté et pensée critique (Montréal, Fides, 2001). À paraître (2003) : avec Robert Barsky et W. von Humboldt, dir., Les Limites de l'action de l'État, Marseille et Montréal, Agone et Instinct de liberté.

Pierre BEAULNE est économiste à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) depuis 1975. Il se consacre aux négociations salariales dans le secteur public, ainsi qu'à des activités de recherche, d'analyse et de formation sur les questions plus générales relatives à l'économie et aux finances publiques. Auteur de nombreux articles et monographies sur la politique budgétaire, les dépenses publiques, la taxe Tobin, le taux unique d'imposition, la réforme de la fiscalité et le financement de la santé.

Gérard BOISMENU est professeur titulaire et directeur du Département de science politique de l'Université de Montréal. Il a été directeur scientifique des Presses de l'Université de Montréal. Ses recherches portent sur la transformation du rôle de l'État dans la régulation sociale, sur la restructuration de la protection sociale, au Canada et en perspective comparée, et sur la politique constitutionnelle canadienne et les relations intergouvernementales. Il a dirigé plusieurs ouvrages collectifs et est l'auteur de nombreux articles et chapitres de livre, dont récemment sur la citoyenneté sociale, sur l'union sociale et le fédéralisme canadien, et sur la contrepartie dans la sécurité du revenu aux sansemploi.

Gilles BOURQUE est professeur associé au Département de sociologie de l'Université du Québec à Montréal et directeur de recherche à la Chaire Mondialisation, citoyenneté et démocratie dirigée par Jules Duchastel à la même université. Depuis le milieu des années 1960, il a publié plusieurs ouvrages et articles dans les domaines de la question nationale et de la sociologie historique du Québec. Depuis le début des années 2000, il a notamment publié des articles intitulés « Mondialisation, démocratie et questions nationales canadiennes » dans la Revue d'études constitutionnelles (vol. 7, nos 1-2, 2002), « Entre nations et société » dans un ouvrage collectif dirigé par Michel Venne, Penser la nation québécoise (Montréal, Québec Amérique, 2000) ainsi que « La Révolution tranquille, entre les velléités de l'oubli et les impératifs de la mémoire » dans un livre dirigé par Y. Bélanger, R. Comeau et C. Métivier, La Révolution tranquille, 40 ans plus tard ; un bilan (Montréal, VLB éditeur, 2000).

Sylvain CHARRON est détenteur d'une maîtrise en fiscalité de l'Université de Sherbrooke, CGA et planificateur financier. Il enseigne la fiscalité au cégep Édouard-Montpetit et est chercheur à la Chaire d'études socio-économiques de l'UQÀM. Il a notamment publié avec L.-P. Lauzon, G. Lambert et G. Péan, « Le système fiscal québécois est-il vraiment progressif? », Montréal, la Chaire, 2000 ; avec J. Beauchamp, « La retraite progressive : à quel prix? », Stratégie, juin 1998, vol. 3, no 2 ; et avec L.-P. Lauzon, M. Bernard et M. Montreuil, « La fiscalité dans le contexte du virage à droite », Mémoire présenté à la Commission sur la fiscalité et le financement des services publics du Québec, Montréal, la Chaire, 1996.

André-Pierre CONTANDRIOPOULOS est professeur titulaire au Département d'administration de la santé de la Faculté de médecine de l'Université de Montréal et chercheur du Groupe de recherche interdisciplinaire en santé (GRIS). Ph.D. en économie de l'Université de Montréal, il travaille dans le domaine de la santé depuis plus de 25 ans. Au cours de sa carrière, il a assumé à l'Université de Montréal de nombreuses tâches administratives (directeur du Département d'administration de la santé, directeur du GRIS, directeur du programme de Ph.D. en Santé publique), il a été membre de plusieurs groupes de travail gouvernementaux (le Groupe de travail sur la rémunération des professionnels de la santé, le Groupe de travail sur le financement du système de soins pour la Commission Rochon, le Forum national sur la santé, le Groupe de travail sur la santé des populations de l'Institut canadien de recherche avancée (ICRA)), il est membre de la Société royale du Canada depuis 1996. Ses domaines d'enseignement, de recherche et ses publications portent sur l'organisation et le financement des systèmes de santé, la planification de la main-d'oeuvre médicale, l'évaluation des interventions et les déterminants de la santé des populations. Il a une longue expérience d'enseignant et de consultant non seulement au Québec et au Canada mais aussi en Europe, en Afrique et en Amérique latine. Il est l'auteur de plusieurs livres et de nombreux articles scientifiques.

Serge CÔTÉ est professeur à l'Université du Québec à Rimouski où il enseigne au baccalauréat en développement social et analyse des problèmes sociaux ainsi que dans les programmes de maîtrise et de doctorat en développement régional. Il est membre du Groupe de recherche interdisciplinaire en développement de l'est du Québec (GRIDEQ) et du Centre de recherche sur le développement territorial (CRDT). Il a signé des articles dans Recherches sociographiques, Acadiensis, Le Géographe canadien, la Revue Organisations et Territoires. Il a codirigé en 2000 avec Mario Carrier la parution aux Presses de l'Université du Québec de l'ouvrage Gouvernance et Territoires ruraux : éléments d'un débat sur la responsabilité du développement.

Renée B. DANDURAND, anthropologue, professeure chercheuse à l'Institut national de la recherche scientifique, centre Urbanisation, Culture et Société. Trois publications récentes : avec M. Kempeneers, « Pour une analyse comparative et contextuelle de la politique familiale au Québec », Recherches sociographiques, XLIII, 1, 2002 : 49-78 ; avec Josée Bergeron, « Protection sociale destinée aux familles : une comparaison entre le Québec et l'Alberta », Revue canadienne de politique sociale / Canadian Review of Social Policy, no, 47, printemps 2001, pp. 25-44 ; et avec M. H. Saint-Pierre, « Les nouvelles dispositions de la politique familiale québécoise. Un retournement ou une évolution prévisible? », dans M. Simard et J. Alary, dir., Comprendre la famille. Actes du 5e Symposium québécois de recherche sur la famille, Sainte-Foy, Presses de l'Université du Québec, 2000, pp. 59-80.

Jean-Louis DENIS est professeur titulaire au Département d'administration de la santé de l'Université de Montréal, chercheur régulier au GRIS et titulaire de la Chaire FCRSS/IRSC sur la transformation et la gouverne des organisations de santé. Il oeuvre depuis près de 15 ans à titre de formateur et de chercheur sur le changement dans les organisations de santé. Ses recherches portent sur le leadership et le changement stratégique dans les organisations, sur les politiques de régionalisation en tant que forme de gouvernance et sur le rôle des connaissances scientifiques dans l'adoption des innovations en santé. Les résultats de ses travaux ont été largement diffusés sur la scène nationale et internationale. M. Denis est membre de la Société royale du Canada.

Pascale DUFOUR est chercheuse post-doctorale (bourse du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada) à l'Institut d'économie politique de l'Université de Carleton. Elle a récemment publié « L'État post-providence : de nouvelles politiques sociales pour des parents-producteurs », Revue canadienne de science politique, vol. 35, no 2, juin 2002 ; et « La vie quotidienne des sans-emploi : des formes communes de résistance, au-delà des frontières », Nouvelles Pratiques sociales, automne 2002. Elle travaille actuellement sur l'action collective des personnes en situation de marginalisation sociale, dans une perspective comparée.

Mona-Josée GAGNON est professeure au Département de sociologie de l'Université de Montréal, où elle est en particulier chargée des enseignements en matière de travail et de syndicalisme. Elle a travaillé plus de 20 ans au Service de la recherche de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec. Elle est l'auteure de trois ouvrages et de plusieurs articles, de même que de nombreuses publications syndicales.

Richard LANGLOIS est économiste à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ). Il est notamment l'auteur de Requins : l'insoutenable voracité des banquiers (Montréal, VLB éditeur, 1998) et de Pour en finir avec l'économisme (Montréal, Boréal, 1995).

Jean Eddy PÉAN, B. Sc., D.E.S.S. Fisc., est un économiste fiscaliste de la firme Séguin, Racine, s.e.n.c. et de la firme de comptables agréés Ledoux, Toupin, Regroupement de comptables agréés. Il pratique en fiscalité depuis l'année 1987 et enseigne cette matière au cégep Édouard-Montpetit. Il a été corédacteur pendant plusieurs années du cours de l'APFF sur l'article 85 1.i.r. Il a participé, sous la direction de la Chaire d'études socio-économiques de l'UQÀM, à de nombreuses études sur la fiscalité, dont « Pour une fiscalité progressiste, juste et équitable », publiée en janvier 2002.

Jean-Marc PIOTTE enseigne la philosophie politique et éthique au Département de science politique de l'Université du Québec à Montréal. Il a publié récemment Les Neuf Clés de la modernité (Montréal, Québec Amérique, 2001), Du combat au partenariat. Interventions critiques sur le syndicalisme québécois (Montréal, Nota Bene, 1998) et Les Grands Penseurs du monde occidental. L'éthique et la politique de Platon à nos jours (Montréal, Fides, 1997, réédité en 1999).

Louise ROUSSEAU détient un doctorat en santé communautaire. Elle est aussi professeure adjointe de clinique au Département d'administration de la santé et chercheuse associée au Groupe de recherche interdisciplinaire en santé (GRIS). Au cours de sa carrière, elle a oeuvré comme gestionnaire dans plusieurs organisations du domaine de la santé (secrétaire générale adjointe de l'Ordre des pharmaciens du Québec, coordonnatrice du Réseau de revue d'utilisation des médicaments, adjointe au président du Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens à l'Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal, directrice adjointe des services professionnels du Centre hospitalier régional de Lanaudière). Elle a aussi une vaste expérience de consultation auprès d'organismes québécois, canadiens et étrangers pour des mandats liés à l'organisation des soins de santé, à l'élaboration de politiques du médicament ou à l'établissement de politiques en matière d'imputabilité.

Retour au livre de l'auteur: Jean-Marc Piotte Dernière mise à jour de cette page le lundi 1 janvier 2007 18:17
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref