RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Michel Pichette, “LES MÉDIAS, C’EST AUSSI LA CULTURE !” (2002)
Introduction


Une édition électronique réalisée à partir de l'article de Michel Pichette, “LES MÉDIAS, C’EST AUSSI LA CULTURE !” Article publié dans la revue Vive le primaire, Vol.16, no 1, novembre 2002. [Autorisation accordée par l'auteur le 2 mai 2006 de diffuser ce texte dans Les Classiques des sciences sociales.]

Introduction

" On parle de ce ils de l'ignorance... de ce pauvre ils qui n'a plus dans la tête, enfoncée à coups de pioche et de par coeur, la belle culture classique de la jeunesse de ses parents, qui ne connaît plus les grands vers de Racine, qui ne flirt plus avec Cicéron, qui a perdu son latin depuis longtemps, au profit de la déchéance d'un humour Ding-Dong, le joual satanique de notre anti-culture. (...) Il semblerait que je fasse partie de la génération des bouffeurs de walk-mans ,(...) des avaleurs sans discernement d'informations médiatiques, de la masse conditionnée en public-cible par le prisme du marketing à l'ère de la nouvelle aire du village global." Julie Breton [1] 

Une première référence qui nous vient souvent à l’esprit lorsque nous entendons le mot culture est celle d’une personne «cultivée», qui possède de nombreuses connaissances et témoigne d'un certain raffinement intellectuel. Le concept de culture est cependant plus riche que cela et dépasse le niveau personnel. Au sens large, la culture correspond à la dimension des significations qui modèlent nos actions dans l’environnement physique et social où nous vivons. Être cultivé signifie la capacité intellectuelle et cognitive de chaque individu de s’approprier ces significations, avec les moyens dont il dispose, pour s’épanouir et agir dans son environnement comme personne et comme citoyen. La culture est cet ensemble de connaissances et d’habiletés de base nécessaires pour qu’une personne puisse s’adapter, se situer et évoluer dans son environnement physique et social. Elle inclut des rôles, des modèles, des modes de vie, des croyances, des informations, des normes, des valeurs, des symboles, des idées, des mœurs, des aspirations. 

Nous sommes loin du temps où la communication se faisait par signaux de feux et de fumée, où les messages se transmettaient de bouche à oreille, à pied ou à cheval ou encore par tam-tam. Avec l’invention de l’imprimerie par Gutenberg en 1438, l’écrit a pris un essor considérable dans les communications; on assiste à la généralisation de la presse écrite et aux débuts d’un média de communication de masse. À la fin du XIXe siècle, la télégraphie sans fil a élargi le champs des communications à distance en donnant naissance à la radio et au téléphone. Le développement des technologies de l’image, du son et du mouvement a donné, tout au long du XXe siècle, un essor fulgurant à la photographie, au cinéma et, plus tard, à la télévision. Plus récemment, le déploiement des satellites de communication, la compression numérique, la multiplication des systèmes interactifs de communication et d’information à distance (l’Internet) nous ont fait entrer dans l’ère du multimédia et de l’instantanéité. La portée géographique des informations transmissibles s’est élargie à l’échelle du monde. L’accroissement de leur volume et la multiplication de leurs moyens d’accès sont devenus une réalité de la vie quotidienne. 

Aujourd’hui, nombreux, variés et plus accessibles que jamais, les médias sont les dispositifs techniques et institutionnels par lesquels toutes les informations nous arrivent dans une diversité de formats et de genres : images et photographies, émissions de radio et de télévision, journaux, magazines et revues, films, musiques, publicités, jeux, sites Web, cédéroms, téléphones portables... Les médias supplantent ainsi largement les grandes institutions traditionnelles de transmission de la culture qu'ont été l’école et la famille. Leurs productions touchent tous les aspects symboliques et imaginaires de la vie. Ils sont devenus les agents dominants de la production et de la transmission de l’ensemble des manières de penser, de sentir et d’agir qui façonnent la culture des personnes et des collectivités. Mais, surtout, par leur diffusion massive d’informations de tous ordres au travers les nouvelles de l'actualité, les fictions, les jeux et les publicités; par leur grande accessibilité et par leur présence quotidienne dans nos vies, ils dominent l’espace culturel de nos sociétés. Ils contribuent à former l’opinion publique en matière de vie sociale, politique et économique. Ils influencent quantité de valeurs qui affectent les relations humaines, les modèles esthétiques et de consommation. Leurs productions alimentent un «savoir de base» qui sert de cadre de référence pour juger des réalités ou des événements et prendre des décisions.


[1] WENER, N., Québec 2000. Une culture de différences. Dossier témoin, cité dans: Chénier, P. «La culture à l’UQÀM, un sondage, deux enjeux», Division des services conseils, Service à la vie étudiante, Université du Québec à Montréal, mai 1995.


Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le samedi 23 décembre 2006 13:54
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref