RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Alice Parizeau, L’envers de l’enfance. Récits (1976)
Liste des photographies


Une édition électronique réalisée à partir de l'article d'Alice Parizeau, L’envers de l’enfance. Récits. Montréal : Les Éditions La Presse, ltée, 1976, 206 pp. Une édition numérique réalisée par Gemma Paquet, bénévole, professeure de soins infirmiers retraitée de l'enseignement au Cégep de Chicoutimi. [Autorisation formelle accordée par M. Jacques Parizeau, économiste, ancien premier ministre du Québec, le 18 septembre 2006 de diffuser la totalité des publications de sa première épouse décédée.]

Photo 1. page 6 

Vous souvenez-vous ? Vous et moi, nous avions alors douze ans et nous avions nos bras pour mieux saisir l’avent. 

La plus grande richesse naturelle d'une collectivité, ce sont ses enfants. La collectivité ne peut s'enrichir que dans la mesure où elle parvient à donner confiance aux générations montantes, ainsi que le goût et les moyens de se surpasser...

Photo 2. page 18 

Le début d'une merveilleuse histoire ou le drame d'une responsabilité qu'on subit comme une malédiction.

Photo 3. page 23 

Ils entrent à l'hôpital, on les soigne, ils retournent chez eux, on les maltraite et ils reviennent à l'hôpital ... C'est sans doute cela la médecine sociale ...

À 50%; à 100%.
À 50%; à 100%.
À 50%; à 100%.

Photo 4. page 36

 Dans le miroir déformant qu'on a forgé de lui, il se regarde et apprend à se haïr.

Photo 5. page 50 

Il ne faut pas juger un rêve parce qu'il devient alors tragiquement fou...

Photo 6. page 55 

Les enfants heureux pleurent parfois. Les enfants du malheur, eux, hurlent, ou se taisent.

À 50%; à 100%.
À 50%; à 100%.
À 50%; à 100%.

Photo 7. page 60 

- Me voilà toute seule, mais où donc sont-ils passés, les autres ?

Photo 8. page 72 

L'école: la serre où l'on apprend aussi la cruauté et la bêtise des autres.

Photo 9. page 86 

- Vous voulez quoi au juste ? que je me range ? Essayez donc d'abord de m'en donner le goût !

À 50%; à 100%.
À 50%; à 100%.
À 50%; à 100%.

Photo 10. page 103 

- Où aller, que faire et... à quoi bon ?

Photo 11. pages 114-115 

La misère, c'est aussi la laideur et la conscience de l'inutilité d'être !

Photo 12. page 126 

Derrière les barreaux, c'est l'angoisse...

À 50%; à 100%.
À 50%; à 100%.
À 50%; à 100%.

Photo 13. pages 140-141 

Jeux de joie, jeux de désespoir...
Les uns deviennent parfois les autres...

Photo 14. page 148 

Le pays où les aînés meurent...

Photo 15. page 163 

Sous la neige, la branche est fragile comme le rêve de l'enfance...

À 50%; à 100%.
À 50%; à 100%.
À 50%; à 100%.

Photo 16. page 193 

Il est bien précaire l'équilibre de l'enfance, aussi précaire que la confiance de son sourire.

Photo 17. page 203 

Derrière la vitre brisée de l'adolescence, il y a les murs,
les gardes et l'irréversible solitude de la haine.

À 50%; à 100%.
À 50%; à 100%.


Retour au texte de l'auteure: Colette Parent, criminologue, Université d'Ottawa Dernière mise à jour de cette page le mardi 5 juin 2007 6:49
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue,
professeur au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref