RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Les violences criminelles.
Sous la direction de Jean Proulx, Maurice Cusson et Marc Ouimet
Québec: Les Presses de l'Université Laval, 1999, 353 pp.



Présentation du livre:
(Texte au verso du livre)

Toute société humaine doit trouver le moyen de contenir la violence de ses membres pour préserver en son sein la quiétude, la confiance mutuelle, le noeud social même. Parents et éducateurs inculquent la non-violence aux enfants et aux adolescents et l'État - forces policières, tribunaux criminels et appareil correctionnel - ne lésine pas sur les moyens pour contenir les crimes violents. Malgré tout, la chronique judiciaire nous rappelle tous les jours que le problème est loin d'être résolu. 

La violence peut-elle être analysée et expliquée ? Oui, répondent les auteurs de cet ouvrage.. Criminologues, psychologues ou psychiatres ont voulu, dans un effort d'objectivité, aller au-delà de l'émotion et se sont appliqués, à établir les faits, distinguer les tendances, expliquer les comportements et prédire la récurrence. 

Qui sont les criminels violents ? Pourquoi un homme tue-t-il son prochain ? Pourquoi commet-il une agression sexuelle ? Comment évolue la criminalité de violence ? Les violents souffrent-ils de troubles mentaux ? Jusqu'à quel point est-il possible de prédire leurs gestes ? 

Pour répondre à ces questions, les auteurs ont puisé à deux sources : le réservoir des connaissances accumulées par la communauté internationale des chercheurs et les recherches réalisées au Québec depuis plus de vingt ans.

Travaux en criminologie disponibles

dans la collection “Les sciences sociales contemporaines”:

Marie-Andrée Bertrand, Université de Montréal
Jean-Paul Brodeur, Université de Montréal
Philippe Combessie, sociologue, Université de Parix X - Nanterre
Maurice Cusson, Université de Montréal
Marc Leblanc, Université de Montréal
Jean-Christophe Marcel, Université de Paris IV - La Sorbonne
Laurent Mucchielli, CNRS
André Normandeau, Université de Montréal
Marc Ouimet, Centre international de criminologie comparée (CICC), Université de Montréal
Colette Parent, Université de Montréal
Alice Parizeau, Université de Montréal [En préparation avec l'autorisation de M. Jacques Parizeau.]
Alvaro P. Pires, Université d'Ottawa
Jean Proulx, Centre international de criminologie comparée, U. de Mtl et Institut Philippe Pinel de Montréal
Philippe Robert, sociologue, directeur de recherche au CNRS
Denis Szabo, Université de Montréal
Pierre Tremblay, École de criminologie, Université de Montréal


dans la collection “Les auteur(e)s classiques”:

Cesare Bonesana Beccaria [1738-1794], économiste et criminaliste italien.
Enrico Ferri [1856-1929]
Cesare Lombroso [1835-1909]
Scipio Sighele [1868-1913]
Gabriel Tarde [1843-1904]
Fédor Mikhaïlovitch Dostoïevski [1821-1881]: Souvenirs de la maison des mortsCrime et châtiment.

Dr. J.-J. Matignon, médecin français à Pékin, fin du XIXe siècle:
LA CHINE HERMÉTIQUE. Superstitions, Crime et Misère (1898).

Émile Durkheim, “Le crime, phénomène normal” (1894); “Définitions du crime et fonction du châtiment” (1893)
Karl Marx, “Bénéfices secondaires du crime” (1905).


Revenir à l'auteur: Jacques Brazeau, sociologue, Univeristé de Montréal Dernière mise à jour de cette page le samedi 10 février 2007 6:37
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref