RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

L’agression sexuelle, la violence conjugale et les infractions
aux lois sur les drogues: portrait statistique
(1998)
Introduction


Une édition électronique réalisée à partir de l'article de Marc OUIMET, L’agression sexuelle, la violence conjugale et les infractions aux lois sur les drogues: portrait statistique. Montréal: Centre international de criminologie comparée, 12 avril 1998, 66 pp. [Autorisation accordée par l'auteur le 11 septembre 2006]

Introduction

Ce rapport s’inscrit dans une plus vaste étude menée par des chercheurs du Centre International de Criminologie Comparée (Lemire, Brochu, Rondeau et Proulx). Il vise à quantifier et décrire les phénomènes de violence conjugale et de violence sexuelle, de même qu’à fournir des indications sur le volume d’infractions et de personnes prises en charge par le système correctionnel relativement à des infractions aux lois sur les drogues. L’objectif est donc de connaître les pratiques actuelles et l’évolution des pratiques d’application de la loi. Ce rapport est divisé en trois sections, soit l’examen des données relatives à l’agression sexuelle et aux agresseurs sexuels, les données relatives à la violence conjugale et les données relatives aux drogues illicites. Les données présentées sont essentiellement des données originales, c’est-à-dire issues d’analyses que nous avons mené à partir de banques de données disponibles. Règle générale, les données déjà publiées par différents organismes ne seront pas incluses dans ce rapport. 

Il convient de mentionner que la rédaction de ce document a principalement servi à fournir des explications sur la provenance, la nature et le traitement des données. Il n’était pas de notre mandat d’inter­préter substantivement les résultats présentés. L’objectif est donc d’informer le lecteur sur un certain nombre de réalités empiriques émanant des diverses banques de données disponibles. 

Au fil des pages de ce rapport, seront utilisées les données provenant des sources suivantes: 

Sondages de victimisation;
Sondage sur la violence faite aux femmes;
Enquête Santé-Québec;
Système de la Déclaration Uniforme de la Criminalité;
Rapports d’événements policiers informatisés (pour le Québec et Montréal);
Banque de données DACOR. 

Certaines sections sont plus détaillées que d’autres. Cela tient au fait que les problématiques abordées se distinguent nettement au plan de la quantité et de la qualité des informations disponibles. 

Nous nous devons d’effectuer une mise en garde générale concernant les résultats présentés. Les données présentées dans ce rapport sont issues d’analyses succinctes des banques de données disponibles. Certaines de ces banques de données sont fort complexes et nécessiteraient un investissement de temps et d’argent considérable pour être en mesure de proposer des paramètres indiscutables. Nous avons aussi choisi de généraliser à partir des données lorsque cela était possible, même si dans certains cas l’échantillon utilisé était trop petit pour garantir la validité des estimés de prévalence proposés. Or, compte tenu des contraintes de temps et d’argent, nous pensons qu’il est tout de même utile de proposer des données réalistes sur les divers phénomènes examinés. Il faut donc considérer globalement la masse de données présentées.


Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le mardi 19 décembre 2006 9:59
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref