RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

L'incroyance au Québec. Approches phénoménologiques, théologiques et pastorales (1973)
Avant-propos


Une édition électronique réalisée à partir du livre de l'Office national pour le dialogue avec les non-croyants, L'incroyance au Québec. Approches phénoménologiques, théologiques et pastorales. Recueil assemblé et présenté par les soins de l'Office national pour le dialogue avec les non-croyants. Montréal: Les Éditions Fides, 1973, 400 pp. Collection: Héritage et projet, no 7. [Avec l'autorisation formelle de l'éditeur accordée le 22 mars 2006, Les Éditions Fides, de diffuser ce livre.]

Avant-propos

Paul Morisset, directeur,
André Charron, recherchiste,
Office national pour le dialogue avec les non-croyants

Voici un premier volume sur le phénomène de l'incroyance au Québec. Nous avons réuni en un même recueil les principaux articles parus sur l'incroyance d'ici, qui sont actuellement épars, difficilement accessibles sinon déjà épuisés. Il paraît opportun, en effet, de colliger les premiers textes qui se sont écrits sur ce phénomène nouveau chez nous pour le bénéfice des lecteurs qui désirent mieux comprendre l'option des incroyants et les coordonnées dans lesquelles cette option et ce phénomène se situent. 

Ce recueil s'insère dans une collection de théologie car, de quelqu'approche que soient les diverses contributions, il nous paraît rassembler les premiers matériaux les plus significatifs pour une réflexion ultérieure sur le sens de l'incroyance, ses requêtes, et les possibilités d'un dialogue entre croyants et incroyants, ou malcroyants. On a été longtemps habitué dans nos milieux à considérer la théologie comme un ensemble de monuments bien astiqués qui nous fournissaient des systèmes de pensée d'une cohérence presque sans failles. On a fait longtemps de l'histoire de la théologie. On avait le plus souvent recours aux sources européennes. Aujourd'hui, on prend conscience que la théologie peut aussi « se faire », « se construire » laborieusement dans l'interprétation chrétienne des événements, en prise directe avec la vie quotidienne. Or, qui de nous peut ignorer aujourd'hui l'interpellation que nous renvoie le phénomène de l'incroyance 9 Il nous faut donc l'aborder dans les coordonnées précises où il se présente chez nous au Québec. Et pour ce faire, le théologien, le pasteur, le croyant, - et même l'incroyant désireux de mieux comprendre son propre itinéraire spirituel - ont besoin de matériaux. 

Voilà pourquoi nous recueillons ici des contributions d'auteurs de disciplines diverses qui ont écrit sur la question de l'incroyance. Les uns sont croyants, d'autres sont incroyants. Leurs interventions ont été faites, soit spontanément, au gré de leur désir de s'exprimer sur cette question, soit sur demande, à l'occasion de sessions sur cette problématique. Leurs textes ont été publiés dans des articles de revues souvent destinées au grand public. Tous ces écrits sont datés : les uns ont un intérêt plutôt historique montrant l'évolution du phénomène, d'autres amorcent une réflexion théologique sur ce qui continue de se vivre. Les auteurs n'ont généralement pas travaillé ensemble ; ils n'abordent pas tous les problèmes et ne répondent pas à toutes les questions. Ils présentent un éventail d'approches, certes incomplet, mais pertinent. L'ouvrage y perd peut-être en cohérence ; on a veillé quand même à assurer une certaine articulation. Aussi l'a-t-on présenté en cinq parties bien délimitées : 

I. L'émergence du phénomène, une section qui soumet des observations surtout d'ordre sociologique ou des témoignages vécus. 

II. Des premiers jalons pour une réflexion théologique, points de repère pour amorcer une interprétation éventuelle. 

III. Des éléments de réflexion sur le dialogue avec l'incroyance susceptibles de former à une mentalité nouvelle. 

IV. Quelques points de vue et expériences sur la pratique, du dialogue. 

V. Des annexes sur l'éclairage que peut fournir le rapport Dumont, ce document très évocateur sur la situation du christianisme au Québec, rédigé à partir de nombreuses enquêtes et interviews. 

Ce recueil a été assemblé et est présenté par les soins de l'Office national pour le dialogue avec les, non-croyants, (ONDANC) dont les recherches et publications fournissent une bonne partie de ces matériaux. Cet office de la Conférence catholique canadienne s'intéresse de façon privilégiée à la rencontre et au dialogue avec le monde de l'incroyance. Sa tâche première, depuis ses trois ans d'existence, en fut une d'écoute, d'examen et de réflexion sur ces nouvelles interpellations pour ensuite faire s'interroger les croyants et les agents pastoraux de l'Église sur la signification et les implications du phénomène de l'incroyance au Québec. Aussi estime-t-il faire oeuvre utile en mettant à la disposition du public un instrument d'analyse et de réflexion sur l'événement inédit que représente une incroyance variée et croissante chez nous. Trop de chrétiens et trop de pasteurs ignorent ce qu'est véritablement l'incroyance. Nous espérons que cet instrument, de lecture facile mais aussi de bonne qualité, pourra leur être précieux, ainsi qu'aux étudiants qui désirent un condensé de ce qui s'est publié de plus intéressant, à notre connaissance, au Canada français sur cette question. 

Il nous reste à remercier chaleureusement les auteurs des articles qui ont bien voulu accepter de partager avec tous leurs expériences, interrogations et réflexions. Puisse cette mise en commun nous aider tous à mieux comprendre et apprécier nos options respectives dans le respect et l'estime mutuels.

Paul Morisset, directeur,
André Charron, recherchiste,
Office national pour le dialogue avec les non-croyants


Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le vendredi 31 mars 2006 16:20
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref