RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Clochards et sans-abri: actualité de l'oeuvre d'Alexandre Vexliard (1998)
Introduction


Une édition électronique réalisée à partir de l'article de Laurent Mucchielli, “Clochards et sans-abri: actualité de l'oeuvre d'Alexandre Vexliard”. Un article publié dans Revue française de sociologie, 1998, pp. 105-138. [M. Laurent Muchielli, sociologue et historien de formation, est chargé de recherche au CNRS et directeur du Centre de recherche sociologique sur le Droit et les institutions pénales au CNRS]. [Autorisation formelle des auteurs accordée le 8 septembre 2005]

Introduction

Professeur émérite de psychologie à la Faculté des Arts, Lettres et Sciences humaines de l'Université de Nice, Alexandre Vexliard s'est éteint le 20 janvier 1997 à l'âge de quatre-vingt six ans. A la fin des années quarante, il fut en France le pionnier de l'étude psycho-sociologique de ceux que l'on appelait alors les « clochards ». Pourtant, tandis que les thèmes de la « nouvelle pauvreté », de l'« exclusion », de la « désaffiliation » (R. Castel) ou de la « disqualification sociale » (S. Paugam), connaissent une vogue certaine dans les sciences sociales depuis une bonne dizaine d'années, le travail de Vexliard – dont la pièce maîtresse est publiée en 1957 sous le titre Le clochard. Étude de psychologie sociale – demeure largement méconnu [1]. Les spécialistes eux-mêmes se contentent généralement au mieux d'une mention bibliographique pour mémoire. Rares sont ceux qui semblent l'avoir lu et qui considèrent que son enquête « reste toujours une référence, en particulier parce qu'elle permet des comparaisons avec la période actuelle » (Damon, 1996a, pp. 89-91). Et surtout nul ne semble mesurer l'ampleur et l'actualité, au moins partielle, de ses apports méthodologiques et théoriques. 

C'est donc à une relecture d'ensemble de cet aspect de l'oeuvre de Vexliard que nous convions le lecteur (I) [2], avant d'envisager son actualité au regard du réinvestissement contemporain des sciences sociales sur ces thèmes (II), et d'examiner enfin les raisons de la non reconnaissance académique de ce travail dans le contexte de l'institutionnalisation de la psychologie sociale au début des années cinquante (III).


[1]     Cet ouvrage constitue sa thèse principale. La thèse secondaire intitulée Introduction à la sociologie du vagabondage est publiée un an plus tôt (Vexliard, 1956a).

[2]     Sur le plan empirique, cette oeuvre comprend essentiellement deux aspects : d'abord la psychologie et la sociologie du clochard, ensuite, à partir de 1965, la pédagogie et les systèmes éducatifs comparés.


Retour au texte de l'auteur: Jean--Christophe Marcel, sociologue, Sorbonne Dernière mise à jour de cette page le mardi 7 mars 2006 13:52
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref