RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Raymond MASSÉ, CULTURE ET SANTÉ PUBLIQUE.
Les contributions de l'anthropologie à la prévention et à la promotion de la santé
. (1995)
Quatrième de couverture


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Raymond MASSÉ, CULTURE ET SANTÉ PUBLIQUE. Les contributions de l'anthropologie à la prévention et à la promotion de la santé. Montréal-Paris: Gaëtan Morin, Éditeur, 1995, 499 pp. Une édition numérique réalisée conjointement par l'auteur, Raymond Massé, et par mon épouse, Diane Brunet, bénévole, guide de musée retraitée du Musée de la Pulperie de Chicoutimi. [Autorisation accordée par l'auteur le 14 septembre 2015 de diffuser cette oeuvre dans Les Classiques des sciences sociales.]

Quatrième de couverture


Les rapports entre la culture, la santé et la maladie sont au cœur des débats contemporains en santé publique. On reconnaît que les croyances, les valeurs ou les représentations de la santé et de la maladie ont une incidence sur les comportements à risque, les pratiques préventives et les attitudes des populations face aux services de santé. L’intérêt pour ces facteurs culturels est toutefois freiné par une méconnaissance des concepts et modèles qui permettent d’en faire un usage judicieux dans les recherches et les pratiques professionnelles. Le présent ouvrage vise donc à initier les professionnels de la santé, les intervenants de la santé publique et les étudiants universitaires aux contributions faites par les sciences sociales, et tout particulièrement par l’anthropologie, à l’analyse des rapports existant entre santé et culture.

Le fait de définir la santé et la maladie comme des constructions socioculturelles entraîne souvent une remise en question de concepts et de modèles généralement admis par les sciences de la santé. C’est toutefois le large potentiel de complémentarité des approches qui est mis en évidence à travers les trois grands dossiers traités dans cet ouvrage, soit : les contributions de l’épidémiologie socioculturelle et d’une ethnoépidémiologie à la définition et à l’explication des maladies ; la place des savoirs et des logiques populaires dans l’élaboration de programmes de prévention qui tiennent compte de la culture des populations ciblées ; et la place des facteurs culturels dans une analyse multifactorielle de la santé des groupes ethniques minoritaires québécois.

masse_raymond_1995

Après avoir obtenu son Ph.D. de l’Université Laval en 1983, Raymond Massé a travaillé pendant onze ans comme chercheur dans le réseau québécois de santé publique. Il a assumé pendant dix ans la charge du cours d’anthropologie de la santé offert dans le cadre du programme de santé communautaire à la faculté de l’éducation permanente de l’Université de Montréal. Depuis 1994, il enseigne l’anthropologie de la santé au département d’anthropologie de l’Université Laval à Québec. Ses recherches portent principalement sur les savoirs populaires reliés à la santé mentale et sur l’ethno-épidémiologie de la détresse psychologique.

image3



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le jeudi 26 novembre 2015 6:30
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref