RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

La mémoire et le pardon.
Les commissions de la vérité et de la réconciliation en Amérique latine. (2009)
Index des auteurs


Une édition électronique réalisée à partir du livre sous la direction d'Arnaud Martin, La mémoire et le pardon. Les commissions de la vérité et de la réconciliation en Amérique latine. Paris: Les Éditions L’Harmattan, 2009, 270 pp. Collection “Pouvoirs comparés” dirigée par Michel Berges, professeur des universités, agrégé de science politique, Université de Bordeaux IV Montesquieu. Une édition numérique réalisée par Marcelle Bergeron, professeure retraitée de l'enseignement à l'École polyvalente Dominique-Racine de Chicoutimi. [Autorisation accordée par l'auteur et le directeur de la collection “Pouvoirs comparée”, Michel Bergès, le 16 avril 2011 de diffuser ce livre dans Les Classiques des sciences sociales.]

[p. 9]

Index des auteurs


Alejandro Castillejo Cuéllar : anthropologue à l’Université nationale de Colombie, titulaire d’un master en études pour la paix de l’European University Center for Peace and Conflict Studies (Autriche) et d’un doctorat en anthropologie culturelle de la New School for Social Research (USA), consultant en 2002 de la commission péruvienne de la vérité au nom du ministère danois des Affaires internationales, actuellement professeur à la Zayed University de Dubaï.

José Luis Cea Egaña : professeur de droit politique, de droit constitutionnel et de science politique à l’Université pontificale catholique du Chili et à l’Université du Chili, ancien président et actuellement ministre du Tribunal constitutionnel, et président de l’Académie chilienne des sciences sociales, politiques et morales ; il fut membre de la commission nationale de la vérité et de la réconciliation du Chili, et vice-président de la Corporation nationale de réparation et de réconciliation du Chili.

Estebán Cuya : chercheur et journaliste germano-péruvien, spécialisé en Droits de l’homme et en relations internationales, membre du centre des Droits de l’homme de Nuremberg (Allemagne), et auteur de diverses publications sur les commissions de la vérité et de la réconciliation en Amérique latine ; il est coordinateur de la Coalition contre l’impunité en Argentine, et consultant du département des relations internationales de la ville de Nuremberg.

Pablo de Greiff : universitaire colombien, diplômé de l’Université de Yale, docteur en philosophie de la Northwestern University de Chicago, professeur associé au département de philosophie de l’Université d’État de New York à Buffalo, directeur de recherches à l’International Center for Transitional Justice (New York).

[p. 10] – Guillermo Kerber, Uruguayen, diplômé en philosophie et en théologie, a été professeur d’éthique sociale à l’Université de la République d’Uruguay et à l’Université catholique d’Uruguay, et directeur de Servicio Ecuménico par la Dignidad Humana (une organisation non gouvernementale travaillant dans le domaine du développement rural et des Droits de l’homme).

Salomón Lerner Febres, diplômé en lettres et en droit de l’Université pontificale catholique du Pérou, docteur en philosophie de l’Université catholique de Louvain, études post-doctorales aux universités de Berlin et de Cologne, professeur à l’Université pontificale catholique du Pérou, ancien président de la commission de la vérité et de la réconciliation du Pérou.

Arnaud Martin, docteur en droit, diplômé en science politique, maître de conférences Hdr à l’Université Montesquieu-Bordeaux IV, membre du Groupement de recherches comparatives en droit constitutionnel, administratif et politique, dont il dirige l’axe de recherches « Espagne et monde ibérique ».

Walber de Moura Agra, docteur en droit de l’Université fédérale de Pernambouco (Brésil) et de l’Universitá degli Studi di Firenze (Italie), professeur de droit à l’Université catholique de Pernambouco, visiting research scholar de la Cardozo Law School (New-York), directeur de l’Institut brésilien d’études constitutionnelles, procureur de l’État de Pernambouco, avocat et consultant juridique.

André Ramos Tavares, professeur en doctorat et en maîtrise à l’Université catholique pontificale de São Paulo et à l’Université presbytérienne Mackenzie de São Paulo, professeur invité à l’Université Fordham de New-York et à l’Université de Saint-Jacques-de-Compostelle (Espagne), directeur de l’Institut brésilien d’études constitutionnelles.



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le dimanche 25 mars 2012 15:57
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie retraité du Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref