RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

La mémoire et le pardon.
Les commissions de la vérité et de la réconciliation en Amérique latine. (2009)
Quatrième de couverture


Une édition électronique réalisée à partir du livre sous la direction d'Arnaud Martin, La mémoire et le pardon. Les commissions de la vérité et de la réconciliation en Amérique latine. Paris: Les Éditions L’Harmattan, 2009, 270 pp. Collection “Pouvoirs comparés” dirigée par Michel Berges, professeur des universités, agrégé de science politique, Université de Bordeaux IV Montesquieu. Une édition numérique réalisée par Marcelle Bergeron, professeure retraitée de l'enseignement à l'École polyvalente Dominique-Racine de Chicoutimi. [Autorisation accordée par l'auteur et le directeur de la collection “Pouvoirs comparée”, Michel Bergès, le 16 avril 2011 de diffuser ce livre dans Les Classiques des sciences sociales.]

Quatrième de couverture


À partir des années quatre-vingts, les pays latino-américains, meurtris et déchirés  par des décennies de régimes autoritaires et de guérillas révolutionnaires, ont  cherché à consolider leurs démocraties. Ainsi ont-ils vu dans la création de  commissions de la vérité et de la réconciliation un remède aux conflits dans des  cadres fortement marqués, sur le plan collectif, par des clivages idéologiques et  sociaux hérités d'un passé récent. Sans parler, sur le plan individuel, des douleurs  physiques et morales parfois indicibles, ou des rancoeurs et sentiments d'injustices  très forts parmi les populations.

Les résultats obtenus n'ont certes pas toujours été à la hauteur des espérances, et les  sociétés ne se sont pas trouvées pacifiées simplement par la création de ces  commissions. Mais un pas décisif a souvent été franchi sur le chemin tortueux  conduisant à une démocratie consolidée. Établir la vérité sur le passé et intégrer la  construction de la mémoire collective dans le processus de réconciliation des  ennemis d'hier devait ainsi contribuer, malgré les risques et les difficultés que  présentait l'entreprise, à écarter un retour des vieux démons et à tourner durablement  la page d'une des périodes les plus sombres du sous-continent.  Cet ouvrage propose une analyse inédite de l'expérience latino-américaine des  commissions de la vérité et de la réconciliation, à travers un ensemble d'études  juridiques et sociologiques. Il offre ainsi un regard croisé sur l'une des expériences  les plus riches d'enseignements quant aux forces et aux faiblesses des régimes  démocratiques.

Arnaud Martin est enseignant-cherheur en droit public à l'Université Montesquieu - Bordeaux IV et  membre du Groupement de recherches comparatives en droit constitutionnel, administratif et politique,  dont il dirige l'axe « Espagne et monde ibérique ». Il a notamment publié divers travaux sur les  institutions politiques espagnoles et sur l'évolution des systèmes constitutionnels et politiques en  Amérique latine.


Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le dimanche 25 mars 2012 15:45
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie retraité du Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref