RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Les classes sociales au Québec (1977)
Préface


Une édition électronique réalisée à partir de l'article de Mme Anne Legaré (1941- éd.), Les classes au Québec. Montréal, Les Presses de l'Université du Québec, 1977, 200 pp. Une édition numérique réalisée par Marcelle Bergeron, bénévole. [Le 11 juillet 2004, Mme Légaré nous reconfirmait son autorisation de diffuser ce texte.] Mme Anne Legaré (1941-) est professeure titulaire au département de science politique de l’Université du Québec à Montréal et directrice de recherche de la Chaire Raoul-Dandurand.

Préface
de Nicos Poulantzas,
octobre 1977

Tâche difficile que celle de présenter au public les textes des autres : les préfaces sont un genre que je n'affectionne pas. Mais je ferai, avec grand plaisir, une exception pour le livre d’Anne Legaré.

 Livre à mon sens remarquable et exemplaire, car il réussit une gageure : celle d'allier la rigueur théorique et l'analyse concrète en évitant le double écueil qui guette ici tout ouvrage traitant d'un sujet semblable ; celui du théoricisme formaliste d'une part, celui de l'empirisme de l'autre. Renouveler le marxisme, rompre avec le dogmatisme légué par une longue tradition historique, aborder les problèmes concrets et poser des questions nouvelles, c'est là un des mérites essentiels de ce livre. Que ceci soit fait dans un pays qui subit encore, sur le plan universitaire, les effets de sa proximité avec les États-Unis ne fait qu'accroître ses mérites. Que ceci ait pu être fait par une femme, ce n'est pas non plus l'effet du hasard.

 Non que ce livre ne pose pas des problèmes, dans une certaine mesure inévitables. Celui de ses sources pour l'essentiel : les statistiques officielles, dont on connaît la charge idéologique. Mais on en est tous là : il faut bien, faute de moyens autonomes, se débrouiller avec les moyens du bord, et avoir recours à ces sources officielles. Peut-être aussi un péché mignon d’Anne Legaré : l'« hyper-dia1ecticité », disons une certaine fureur de classification des agents en telle ou telle case de classes sociales.

 Mais ce sont là les problèmes secondaires de ce livre remarquable : espérons qu'il sera le premier pas d'un trajet qui s'annonce sous les meilleurs auspices.

 N. POULANTZAS


Retour au texte de l'auteure: Mme Anne Legaré, département des sciences politiques, UQAM Dernière mise à jour de cette page le mardi 23 septembre 2014 8:43
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref