RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Philippe LEBRETON [1933- ]
Ingénieur et biochimiste français. À la suite de René Dumont, il est considéré
comme l'un des pionniers de l'écologie politique en France.


Philippe Lebreton, né le 25 octobre 1933 à Saint-Étienne1, est un biochimiste, militant écologiste et auteur de plus d'une centaine d'ouvrages ayant trait à la protection de l'environnement2. À la suite de René Dumont, il est considéré comme l'un des pionniers de l'écologie politique en France.

Le scientifique

Diplômé de l'ICPI en 1955 (major de promotion), il commence sa carrière comme ingénieur à Lyon1. Il obtient parallèlement un doctorat de l'université Claude-Bernard Lyon en 1956, université dans laquelle il devient enseignant-chercheur, fonction qu'il occupera jusqu'à son départ à la retraite en 1995. Ses recherches ont essentiellement porté sur l'étude des polyphénols.

Il a par ailleurs créé puis dirigé le laboratoire de phytochimie et de phytophysiologie de 1963 à 1980. Ses recherches ont essentiellement porté sur l'étude des polyphénols (pro-anthocyanes et flavonoïdes) des conifères. De 1991 à 1995, il est également responsable de l’enseignement de l’écologie à l'INSA de Lyon.

Le militant écologiste

Il est à l'origine, en 1966 de la fondation de la fédération Rhône-Alpes de protection de la nature ; l'un des premiers dossiers suivis par l'association fut celui de la protection du marais des Échets. Il a également été partie prenante de la création du parc des oiseaux.

En 1973, il participe sous le pseudonyme « professeur Mollo-Mollo » à l'éphémère « aventure » du journal La Gueule ouverte de Pierre Fournier, aux côtés de Cabu, Reiser, Gébé, Bernard Charbonneau ou encore Émile Prémillieu.

En 1981, alors membre du Mouvement d'écologie politique, il est battu par Brice Lalonde, lors de primaires écologistes (les premières du genre en France) pour la désignation du candidat unique des écologistes à l'élection présidentielle. Brice Lalonde obtient 3,88 % des suffrages exprimés (1 126 254 voix).

Il a également été conseiller régional de Rhône-Alpes de 1992 à 1998.

Source : Wikipédia, l’encyclopédie libre. [EN LIGNE] Consulté le 29 septembre 2015.

Retour à l'auteur: Marc Bélanger Dernière mise à jour de cette page le mardi 29 septembre 2015 12:55
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref