RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Marc LE BLANC, “Les mesures pour jeunes délinquants (1985)
Introduction


Une édition électronique réalisée à partir de l'article de Marc LE BLANC, “Les mesures pour jeunes délinquants”. Un article publié dans l'ouvrage sous la direction de Denis Szabo et Marc Leblanc, La criminologie empirique au Québec. Phénomènes criminels et justice pénale, chapitre 11, pp. 353-372. Montréal: Les Presses de l'Université de Montréal, 1985, 451 pp.

Introduction

Les recherches empiriques, dans le domaine de la criminologie des mineurs au Québec, ne se sont pas limitées qu'aux travaux de nature étiologique sur les mineurs délinquants, qui ont été rapportés au chapitre III de ce traité. Elles se sont aussi intéressées à l'intervention et à la prise en charge des jeunes délinquants par l'application de diverses mesures. Il s'agit, pour la plupart, d'études évaluatives, de travaux qui décrivent et apprécient la qualité ou l'efficacité de l'intervention ; elles concernent surtout les internats, mais également, les mesures appliquées en milieu ouvert, à savoir la probation, les cliniques, l'intervention minimale ou les mesures volontaires et la prévention. Mais il s'agit aussi de travaux théoriques, cliniques et empiriques qui développent une conception de la rééducation en internat, ainsi que les programmes qui en découlent et les principes et moyens à mettre en oeuvre pour atteindre l'objectif de la rééducation des jeunes délinquants. 

Les travaux québécois sur les internats possèdent une portée bien plus évidente que ceux sur les autres mesures, ceci en raison de la nature des méthodes scientifiques qu'ils utilisent, des implications pratiques qu'ils ont soulevées et des développements théoriques qu'ils ont amenés. Ces raisons, associées à la valeur de leur contribution à la criminologie des mineurs, justifient le fait que nous leur consacrerons une partie importante de ce chapitre. Toutefois, il convient aussi de bien inventorier les travaux sur les mesures en milieu ouvert qui sont destinées aux mineurs délinquants. Ces études, même si elles n'apportent qu'une contribution limitée aux connaissances criminologiques, n'en demeurent pas moins utiles parce qu'elles nous permettent de compléter nos connaissances, surtout appliquées, sur l'ensemble du réseau québécois des mesures disponibles pour aider les jeunes délinquants.


Retour au texte de Jean-Marc Leblanc, criminologue, retraité de l'Université de Montréal Dernière mise à jour de cette page le mardi 15 août 2006 19:59
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref