RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

L’internat et la recherche évaluative. Vingt-cinq ans d'échanges au Québec:
des effets pervers à la perversion des résultats de la recherche évaluative
. ” (1998)
Introduction


Une édition électronique réalisée à partir de l'article de Marc LE BLANC, “L’internat et la recherche évaluative. Vingt-cinq ans d'échanges au Québec: des effets pervers à la perversion des résultats de la recherche évaluative.” Un article publié dans l; in ouvrage sous la direction de Gilles Gendreau et collaborateurs, BOSCO la tendresse. BOSCOVILLE: UN DÉBAT DE SOCIÉTÉ. Montréal: Les Éditions Sciences et Culture, 1998, 364 pp. [Autorisation accordée par l'auteur le 23 juin 2003]
Introduction

Les gestionnaires du réseau des internats québécois se sont préoccupés de l'évaluation des résultats obtenus avec cette mesure. Entre autres, ils ont mis sur pied un certain nombre de commissions d'enquêtes ou groupes de travail qui se sont intéressés, principalement ou en partie, à cette mesure. Pensons d'abord au rapport Batshaw (1975), puis aux rapports Charbonneau (1982), Harvey (1988, 1991), Rochon (1987) et Jasmin (1992, 1995), soit un rapport à tous les trois ans qui suggère des recommandations sur les internats sans compter la récente politique de la santé et du bien-être (ministère de la Santé et des Services sociaux, 1992). De plus, il ne faut pas oublier les nombreux rapports ministériels et les divers énoncés de politiques. Il serait inutile de les énumérer tous, mais pensons à quelques thèmes qui reviennent régulièrement, les coûts, les durées de séjour, la clientèle et, en particulier, pensons à certains qui traitent spécifiquement des alternatives au placement en internat, les foyers de groupe (1973), les ressources alternatives au placement (1980) et les solutions de rechange en matière de placement (1994). Quant aux politiques, pensons à la durée du placement, à l'autosuffisance régionale, au virage ambulatoire, etc. De plus, les gestionnaires ont encouragé, directement ou indirectement (à travers le Conseil québécois de la recherche sociale par exemple), des recherches scientifiques, peu nombreuses il va sans dire, pour évaluer l'efficacité de l'interne (voir les bilans de Le Blanc, 1985a, 1994). 

Il n'est pas de notre intention de résumer et de commenter dans ce texte l'ensemble de ces travaux qui comprennent tous une certaine forme d'évaluation de la situation du système d'aide aux enfants et aux adolescents en difficulté. Plutôt, il s'agit, d'abord, de rappeler les principales étapes de notre expérience de vingt-cinq ans de pratique de la recherche évaluative. Ensuite, il convient de résumer les résultats les plus marquants de ces travaux, tout au moins ceux qui ont ou qui auraient dû influencer les politiques à l'égard du placement des enfants et des adolescents en difficulté. Nous enchaînerons, par la suite, avec des exemples des effets pervers des résultats de ces recherches ou des perversions, sinon de l'ignorance, de ces derniers par les gestionnaires.


Retour au texte de Jean-Marc Leblanc, criminologue, retraité de l'Université de Montréal Dernière mise à jour de cette page le mercredi 1 mars 2006 15:36
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref