RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Marc LE BLANC, “LA DÉLINQUANCE À L’ADOLESCENCESommaire


Une édition électronique réalisée à partir de l'article de Marc LE BLANC, “LA DÉLINQUANCE À L’ADOLESCENCE”. Un article publié dans l'ouvrage sous la direction de Denis Szabo et Marc Leblanc, La criminologie empirique au Québec. Phénomènes criminels et justice pénale, chapitre 3, pp. 96-133. Montréal: Les Presses de l'Université de Montréal, 1985, 451 pp.

Sommaire

Au Québec, les recherches sur la délinquance des mineurs s'imposent par leur nombre, leur continuité et leur diversité. En effet, elles portent sur la conduite délinquante, les handicaps des délinquants, leurs traits de personnalité et les explications intégratives de la conduite délinquante. 

La conduite délinquante, qu'il s'agisse de la délinquance officielle ou de la délinquance cachée, a fait l'objet de nombreuses descriptions et analyses. Les recherches ne se sont pas seulement intéressées à l'étendue, l'intensité, la direction, ou aux formes de la délinquance, elles ont approfondi la dynamique de la conduite délinquante grâce à des études longitudinales sur des échantillons d'adolescents et de mineurs délinquants. Ces travaux ont permis d'identifier les groupes sociaux qui présentent un risque supérieur de délinquance. 

La personnalité des mineurs délinquants a été inventoriée grâce à plusieurs démarches : les études cliniques, la description des délinquants à travers des tests divers, la comparaison des jeunes délinquants avec des adolescents non délinquants. Ces travaux ont permis de dégager le développement comparatif de la personnalité chez les adolescents et les mineurs délinquants et d'identifier des types de personnalité qui sont associés avec les types de conduites délinquantes. 

Les handicaps sociaux qui affligent les mineurs délinquants ont aussi été recensés de manière exhaustive. Des études ont en effet porté sur le milieu d'origine des jeunes délinquants, sur les rapports entre les agents de socialisation (école, famille, amis, travail, religion, etc.) et la conduite délinquante et sur les contraintes sociales qui sont appliquées aux adolescents de jeunes délinquants (punition, surveillance, etc.). Plusieurs travaux ont aussi permis de vérifier ou de reformuler plusieurs théories socio-criminologiques qui veulent rendre compte de la conduite délinquante. 

Une des caractéristiques les plus intéressantes des recherches québécoises sur la délinquance des mineurs, réside dans l'élaboration d'explications intégratives de la conduite délinquante, explications qui associent plusieurs thèmes psychologiques et sociologiques à l'intérieur d'un cadre commun. La criminologie des mineurs est donc particulièrement diversifiée et vivante au Québec.


Retour au texte de Jean-Marc Leblanc, criminologue, retraité de l'Université de Montréal Dernière mise à jour de cette page le mardi 15 août 2006 17:21
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref