RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Marc LeBlanc, Boscoville: la rééducation évaluée (1983)
Présentation du livre et de l'auteur


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Marc LeBlanc, Boscoville: la rééducation évaluée. Préface de Gilles Gendreau. Montréal, Éditions Hurtubise HMH, Ltée, – Cahiers du Québec Collection Droit et criminologie. 1983, 416 pp. Une édition numérique réalisée par Marcelle Bergeron, bénévole, professeure retraitée de l'École polyvalente Dominique-Racine de Chicoutimi. [Autorisation formelle accordée par l’auteur le 23 mai 2005].

Présentation du livre et de l'auteur

Né en 1943, Marc LeBlanc est professeur titulaire à l'École de Criminologie de l'université de Montréal. Après l'obtention de son doctorat en 1969, il a axé son enseignement sur la méthodologie de la recherche avant de se consacrer entièrement à cette activité à partir de 1973. Ses recherches ont conduit à de nombreuses publications, monogra-phies, rapports et articles dans des revues scientifiques, sur le phéno-mène de la délinquance juvénile, ses causes, la réaction policière et judiciaire, la probation et les internats de rééducation. Il a été appelé comme consultant auprès de divers ministères et organismes du réseau des Affaires sociales et de la Justice, auprès de la Commission Le Dain sur l'usage non-médical des drogues (1973), et auprès du Comité Batshaw sur les Centres d'accueil (1975). Plus récemment, il était directeur de la recherche pour la Commission Charbonneau (1982) sur la protection de la jeunesse. Il a fondé le Groupe de recherche sur l'inadaptation juvénile, et il dirige la Revue canadienne de criminologie. 

Depuis sa fondation, Boscoville représente un établissement-modèle pour la rééducation des jeunes délinquants. Malgré le prestige dont jouit cet internat dans les cercles scientifiques et cliniques, l'efficacité de son action n'a jamais fait l'objet d'une évaluation systématique. Cet ouvrage présente les résultats d'une telle évaluation, L'auteur a d'abord procédé à une description élaborée de la conception de la rééducation qui a été développée par les éducateurs de Boscoville. Il a ensuite mesuré la qualité de leur intervention et les fruits qu'elle rapporte. Le trait propre de cette évaluation est son refus de réduire l'efficacité de Boscoville à une mesure unilatérale de la récidive de ses anciens pensionnaires. L'évalua-tion a, au contraire, porté sur toutes les dimensions pertinentes à la rééducation, soit l'évolution psychologique produite par le traitement, la modification du comportement des pensionnaires et, bien sûr, la réinsertion sociale de ceux-ci ou leur retombée dans la délinquance. Partisans et adversaires inconditionnels de l'internat théra-peutique verront leurs certitudes ébranlées par ce livre, dont les conclusions visent plus à lancer un débat qu'à le clore. En deçà du trop grand bien et du trop grand mal qu'on en a dit, Boscoville apparaît comme un internat qui s'efforce de traverser les difficultés que suscite la présente crise dans la rééducation des jeunes inadaptés. La situation de Boscoville est présentée comme étant exemplaire. Dans l'horizon de cet internat-modèle, ce sont tous les problèmes de la rééducation des jeunes délinquants qui surgissent brusquement.


Retour au texte de Jean-Marc Leblanc, criminologue, retraité de l'Université de Montréal Dernière mise à jour de cette page le jeudi 21 décembre 2006 13:58
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref