RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

Analyse économique du système de justice criminelle” (1973)
Introduction


Une édition électronique réalisée à partir de l'article de Marc LE BLANC, Marc Leblanc et Alfred Blumstein, “Analyse économique du système de justice criminelle”. Un article publié dans La criminalité urbaine et la crise de l'administration de la justice, pp. 183-200. Textes réunis et présentés par Denis Szabo. Montréal: Les Presses de l'Université de Montréal, 1973, 211 pp. Travaux du 3e Symposium international de criminologie comparée.

Introduction

Appliquer l'analyse des systèmes à l'administration de la justice criminelle était la tâche d'un des groupes de discussion. Le choix de cette tâche est la résultante d'une évolution parallèle de l'administration de la justice criminelle et de la science criminologique, évolution soutenue par la crise de l'administration de la justice criminelle dans les zones métropolitaines. En effet, personne ne niera que nous sommes dans une situation de crise, crise de la société qui se manifeste entre autres par un accroissement de la criminalité traditionnelle, mais aussi par l'émergence de nouvelles formes de délinquance. Il s'ensuit que les rouages de la justice criminelle sont plus ou moins bloqués par la surabondance des tâches qui lui incombent, comme en font foi les rapports des commissions d'enquêtes, présidées par Katzenback aux États-Unis (1967), par le juge Ouimet au Canada (1969) et par le juge Prévost au Québec (1970). 

Cette arrière-scène de crise a favorisé à la fois l'évolution de la criminologie comme science et l'administration de la justice comme art du gouvernement. En effet, l'administration de la justice voit de plus en plus la nécessité de rationaliser ses activités : l'exemple de l'État de la Californie, de travaux comme ceux de A. Blumstein et al. (1968), et la création du National Institute of Law Enforcement and Criminal Justice sont significatifs à cet égard. Quant à la science criminologique, il ne fait aucun doute qu'elle évolue d'une criminologie universitaire vers une criminologie appliquée qui doit répondre rapidement aux besoins de l'administration de la justice en utilisant une instrumentation issue de l'économétrie, de la recherche opérationnelle et de l'ordinateur.

Nous étudierons donc l'utilisation de l'analyse des systèmes dans l'administration de la justice criminelle. Pour ce faire, nous présenterons la problématique de l'analyse des systèmes avant de détailler un instrument pour réaliser une analyse comparative du système de justice criminelle.


Retour au texte de Jean-Marc Leblanc, criminologue, retraité de l'Université de Montréal Dernière mise à jour de cette page le mardi 15 août 2006 14:10
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref