RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

sous la direction de Dmitri Georges Lavroff, LA RÉPUBLIQUE DÉCENTRALISÉE. (2003)
Quatrième de couverture


Une édition électronique réalisée à partir du livre sous la direction de Dmitri Georges Lavroff, LA RÉPUBLIQUE DÉCENTRALISÉE. Paris: L’Harmattan, 2003, 429 pp. Collection: “Pouvoirs compa-rés” dirigée par Michel Bergès, professeur de science politique à l’Université de Montesquieu-Bordeaux IV. [Autorisation formelle le 5 août 2011 accordée par le directeur de la collection “Pouvoirs comparés” chez L’Harmattan, Monsieur Michel Bergès, professeur de science politique à l’Université Montesquieu-Bordeaux IV, de diffuser ce livre en accès libre à tous dans Les Classiques des sciences sociales.]

Quatrième de couverture

La France incarnait le modèle de l'État centralisé dans lequel l'uniformité des structures et l'unité du droit applicable garantissaient l'égalité et une forme de liberté. Les travaux théoriques favorables à la décentralisation du pays, notamment ceux d'Alexis de Tocqueville, Benjamin Constant et de Charles Maurras, sont restés sans écho, au nom de la République une et indivisible. Les lois Deferre de 1982-1983 ont marqué un réel progrès.

Là loi constitutionnelle du 29 mars 2003, qui décide que l'organisation de la République "est décentralisée", réalise une réforme importante qui est commandée par des demandes internes, mais qui subit aussi l'influence de l'organisation des États membres de l'Union européenne. Pour la première fois, la France ne prétend pas être le modèle à suivre, elle s'intéresse à ce que ses partenaires réalisent.

Le profond changement introduit par la loi constitutionnelle favorisera l'approfondissement de la démocratie, mais il sera aussi la cause de nombreux problèmes et difficultés d'application comme d'interprétation. Cet ouvrage de droit comparé et de science politique en propose l'analyse inédite.

Dmitri Georges LAVROFF est professeur de Droit à l'Université Montesquieu de Bordeaux, directeur de l'Institut de Recherches juridiques comparatives, président d'honneur de l'Association française des Constitutionnalistes, expert-consultant du ministère des Affaires étrangères. Il a écrit de nombreux ouvrages et articles sur les droits institutionnels français et comparé et la théorie politique, notamment : Le Droit constitutionnel de la Vème République, Dalloz, 3ème, édition, 2000 ; Les Idées politiques depuis le XIXème siècle, Dalloz, 8ème édition, 2003 : "À propos de la Constitution", Mélanges P. Pactet, Dalloz 2003.



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le mercredi 30 décembre 2015 19:13
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref