RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

sous la direction de Dmitri Georges Lavroff, LA RÉPUBLIQUE DÉCENTRALISÉE. (2003)
Centre de recherche sur le monde ibérique


Une édition électronique réalisée à partir du livre sous la direction de Dmitri Georges Lavroff, LA RÉPUBLIQUE DÉCENTRALISÉE. Paris: L’Harmattan, 2003, 429 pp. Collection: “Pouvoirs compa-rés” dirigée par Michel Bergès, professeur de science politique à l’Université de Montesquieu-Bordeaux IV. [Autorisation formelle le 5 août 2011 accordée par le directeur de la collection “Pouvoirs comparés” chez L’Harmattan, Monsieur Michel Bergès, professeur de science politique à l’Université Montesquieu-Bordeaux IV, de diffuser ce livre en accès libre à tous dans Les Classiques des sciences sociales.]

[423]

LA RÉPUBLIQUE DÉCENTRALISÉE

CENTRE DE RECHERCHE
SUR LE MONDE IBÉRIQUE
DE L’UNIVERSITÉ MONTESQUIEU
DE BORDEAUX


[424]

[425]

Le Centre d'Études et de Recherches sur l'Espagne et le Monde ibérique (CÉREMI) a été créé au sein de l'Université Bordeaux 1 (unités juridiques, politiques et de gestion) en 1975, à une époque où la nécessité d'études en droit et en science politique sur l'Espagne devenait très forte en raison de la démocratisation de ce pays. C'est à partir du CÉREMI que l'Institut d'Études juridiques comparatives a été créé en 1985.

Durant les premières années de son existence, le CÉREMI s'est consacré à l'analyse des nouvelles institutions espagnoles et aux conditions dans lesquelles elles parfaisaient ce mouvement par l'adhésion à la Communauté économique européenne. Puis, à partir du début des années quatre-vingt-dix, il a élargi son champ d'investigation à l'Amérique ibérique, dont la plupart des pays connaissaient alors un retour à la démocratie libérale. Dans ce double cadre, diverses activités de recherches ont été menées, grâce à la constitution d'un réseau de coopération avec des universités et institutions françaises et étrangères et à la mise à la disposition des chercheurs d'un important fonds documentaire.

Un réseau de coopération

Le CÉREMI collabore régulièrement avec plusieurs organismes de recherche français. Il entretient des rapports privilégiés avec l'institut d'Études juridiques ribériques et Ibéro-américaines de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour, dans le but d'assurer une articulation harmonieuse des études menées à Pau, tout particulièrement sur la jurisprudence constitutionnelle espagnole, avec celles, plus institutionnelles et politiques, suivies à Bordeaux. Il est membre fondateur de la Maison des Pays ibériques (CNRS), et dans ce cadre il participe aux programmes de recherches pluridisciplinaires de Temiber (CNRS, UMR n° 5134) ; il est notamment à l'origine du thème du programme de recherches de la période 2003-2006, « L'aire ibérique : histoire, instrumentalisation et pertinence ». Enfin, le CÉREMI est membre du GDR 1l99 de droit comparé (CNRS) ; il a participé à la conception de site web de celui-ci et de la base de données bibliographiques en droit comparé qui sera prochainement mise en ligne sur Internet.

[426]

Dès sa création, le CÉREMI a également développé des relations de coopération avec plusieurs universités et institutions espagnoles, lui permettant d'organiser dès 1978 un important colloque réunissant des collègues espagnols et français venant de différentes universités sur le thème « Les perspectives de l'adhésion de l'Espagne et du Portugal à la Communauté européenne », dont les travaux ont fait l'objet d'une publication par l'Université de Bordeaux I. Le CÉREMI a également développé des liens avec la Casa de Velázquez de Madrid, et ses membres sont intervenus à l'occasion de plusieurs séminaires donnés à l'intention des pensionnaires de cette institution et des universitaires madrilènes. Mais c'est avec l'Université Complutense de Madrid que les rapports ont été les plus fructueux, notamment avec la chaire de droit constitutionnel et avec le Centre d'Études constitutionnelles.

Les relations avec l'Université de Saragosse et la Fundación de Estudios Políticos y Constitucionales Lucas Mallada de Saragosse ont également permis le développement d'échanges scientifiques fructueux sous la forme, d'une part de conférences données à Bordeaux et à Saragosse, d'autre part de l'organisation conjointe d'un colloque sur le thème « Aspects de la pratique constitutionnelle en France et en Espagne de 1958 et 1978 à 1999 », dont les actes ont été publiés aux Presses universitaires de Bordeaux en 2001.

Enfin, le CÉREMI a récemment amorcé une coopération avec la Fundación Cánovas del Castillo de Madrid. En février 2002, elle a reçu pendant une semaine son président, M. Carlos Robles Piquer, député européen et ancien ministre espagnol, qui a prononcé une conférence à la Faculté de droit sur la transition démocratique en Espagne.

La démocratisation de nombreux régimes politiques latino-américains à partir de la fin des années quatre-vingt a conduit le CÉREMI à élargir son champ d'investigation à l'Amérique latine et aux Caraïbes.

Depuis plus de vingt ans, le CÉREMI entretient des relations continues avec plusieurs universités chiliennes, qui ont pris une importance accrue depuis trois ans. Une coopération avec le département de droit constitutionnel de la Pontificia Universidad [427] Católica de Santiago du Chili a été amorcée par la participation d'Arnaud Martin au séminaire international de droit constitutionnel organisé à Santiago en novembre 2000 sur le thème « Globalisation, gouvernance et État de droit ». En septembre 2001, le professeur José Luis Cea Egaña, directeur du département de droit constitutionnel de la Pontificia Universidad Católica, a été l'invité du CÉREMi et a prononcé plusieurs conférences sur le droit constitutionnel comparé des pays ibéro-américains. Une convention de coopération en matière de recherches, d'échanges d'enseignants et d'étudiants, et de mise en valeur des ressources documentaires, a été signée entre la Pontificia Universidad Católica de Santiago du Chili et l'Université Montesquieu-Bordeaux IV, avec des perspectives de développement des relations de coopération dans les domaines des sciences économiques et de gestion. Enfin, en mars 2003, le professeur Dmitri Georges Lavroff a été reçu par la Pontificia Universidad Católica, où il a donné deux conférences sur les thèmes « la religion et l'État » et « la modernité et le droit ». Une coopération régulière a également été amorcée avec l'Université de Talca (Chili), avec la participation d'Arnaud Martin à un séminaire international sur le thème « Défenseur du citoyen ou défenseur des droits de l'homme en Amérique latine et le projet chilien », en mars 2001, et la publication de plusieurs articles dans la revue Ius et Praxis de l'Université de Talca.

Le CÉREMI a également noué des relations scientifiques avec l'Université Catholique Madre y Maestra de Santo Domingo. En février 2000, le professeur Dmitri Georges Lavroff a prononcé une conférence sur l'évolution des politiques publiques, et une convention de coopération a été signée avec l'Université Montesquieu-Bordeaux IV. Une coopération a également été amorcée avec le Miami European Union Center de l'Université internationale de Floride, où le professeur Dmitri Georges Lavroff a effectué plusieurs missions d'enseignement et de recherche. Son sous-directeur, le professeur Joseph Jupille, est venu à Bordeaux en février 2003 pour y prononcer plusieurs conférences à l'attention des enseignants-chercheurs et des étudiants de troisième cycle.

[428]

Enfin, le CÉREMI entretient également des contacts réguliers, mais plus informels, avec plusieurs autres universités ibéro-américaines, notamment en Argentine, au Venezuela, et au Pérou.

Le fonds documentaire

Dès sa création, le CÉREMI a constitué un fonds documentaire scientifique unique en France, sur le droit, les institutions juridiques et politiques, et l'économie de l'Espagne contemporaine. Cette documentation s'est élargie à l'Amérique latine. Elle se compose de plus de 4200 volumes, de 64 abonnements à des revues, quotidiens, hebdomadaires et cédéroms. Le fonds, essentiellement en langue espagnole, est consultable sur place.

La gestion de cette documentation est entièrement informatisée. Les ouvrages et les articles de revues sont soumis, depuis 1982, à un dépouillement signalétique indexé par mot‑matière, descripteurs onomastiques et topographiques.

Le fonds documentaire du CÉREMi est consultable par Interne sur la base de données Hispabib (http://babord.u-bordeaux.fr), sur la page Esprit des Lois (http://espritdeslois.montesquieu.u-bordeaux.fr), et, bientôt, sur le site Babel du GDR de droit comparé.

Les dernières publications (2000-2003)

Ouvrages

Dmitri Georges Lavroff (dir.), La République décentralisée, Paris, L'Harmattan, 2003.

Dmitri Georges Lavroff et Manuel Ramírez Jiménez (dir)., La Pratique constitutionnelle en France et en Espagne de 1958 et 1978 à 1999, Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, 2001.

Articles et contributions à des ouvrages collectifs

Arnaud Martin, « La excepción de inconstitucionalidad en Españia y en Francia », in Francisco Fernández Segado (coord.), The Spanish Constitution in the European Constitutionalism Context, Madrid, Dykinson, 2003 (à paraître).

[429]

Arnaud Martin, « La réforme du statut des partis politiques et la gestion de la question basque en Espagne », Politeia, n° 3, 2003.

Éric Dubesset, « Fronteras y particularismos : el caso de Baracoa (Cuba) », Revista del Caribe, 2002.

Éric Dubesset, « Participación laboral femenina en el escenario económico (segunda mitad del siglo XX) », in Mujeres de Cuba, Santiago de Cuba, Instituto Cubano del Libro, Editorial Oriente, 2002, p. 220.

Arnaud Martin, « Le statut indigène en Amérique ibérique », Politeia, n° 2, 2002, p. 187.

Dmitri Georges Lavroff, « La prévalence du fait majoritaire », in Dmitri Lavroff (dir.), La Pratique constitutionnelle en France et en Espagne de 1958 et 1978 à 1999, op. cit., p. 15.

Arnaud Martin, « La planificación en Francia », Revista de derecho (Universidad Austral de Chile), décembre 2001, p. 7.

Arnaud Martin, « La transacción en materia administrativa en Francia », Ius et Praxis, 7 (2) 2001, p. 187.

Arnaud Martin, « El Mediador de la República en Francia », in actes du séminaire international « Defensor del Ciudadano o Defensor de los Derechos Humanos en América latina y el proyecto chileno », Université de Talca (Chili), avril 2001, Ius et Praxis, 7 (1), 2001, p. 23.

Arnaud Martin, « La base électorale du bicaméralisme en France et en Espagne », in Dmitri Lavroff (dir.), La Pratique constitutionnelle en France et en Espagne de 1958 et 1978 à 1999, op. cit., p. 107.

Éric Dubesset, « Participación laboral femenina en el escenario económico cubano (1950-1995) », Del Caribe, n° 31, 2000, p. 99.

Éric Dubesset, « Culture, nature et tourisme à Baracoa (Cuba) : une approche méthodologique et appliquée à l'éco-aménagement touristique », Lille, Presses Universitaires du Septentrion, 2000.

Dmitri Georges Lavroff, « La evolución de las políticas públicas », Universidad Pontificia Católica Madre y Maestra, Saint-Domingue, février 2000.

Arnaud Martin, « Stabilité gouvernementale et rationalisation du régime parlementaire en Espagne », Revue française de Droit constitutionnel, 2000, p. 27.



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le mercredi 30 décembre 2015 19:37
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref