RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

CITÉ LIBRE. UNE ANTHOLOGIE. (1991)
Collaborateurs et collaboratrices


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Yvan Lamonde, avec la collaboration de Gérard PELLETIER, CITÉ LIBRE. UNE ANTHOLOGIE. Montréal: Les Éditions internationales Alain Stanké, 1991, 415 pp. Une édition numérique réalisée par Réjeanne Toussaint, bénévole, Chomedey, Ville Laval, Québec. [Avec l'autorisation de l'auteur et de son éditeur accordée le 2 septembre 2008 de diffuser ce livre dans Les Classiques des sciences sociales.]

Collaborateurs et collaboratrices

Béguin, Albert (1901-1957). Professeur, critique et directeur d'Esprit. Docteur ès lettres de l'Université de Genève, spécialiste de la littérature allemande (L'âme romantique et le rêve, 1937), professeur à l'Université de Bâle (1937-1945), il se convertit au catholicisme et publie des études sur Péguy, Bloy et Bernanos. Il collabore avec Mounier à Esprit dont il assume la direction de 1950 à 1957, au moment où Cité libre se reconnaît très près de l'orientation de la revue parisienne.

Blain, Maurice (1925-). Notaire (1929), conseiller juridique de l'Université de Montréal (1970-). Fondateur du Mouvement laïque de langue française (1961-1969), il a collaboré au cahier « Arts et lettres » du Devoir (1949-1954) et à Liberté (1962-1965).

Dumont, Fernand (1927-). Sociologue, essayiste et poète. Diplômé de l'Université Laval (M. A., 1953) et de l'Université de Paris (Ph.D., 1955), professeur à l'Université Laval (1955-). Publie un recueil de poèmes, L'Ange du matin (1952), collabore au collectif La Grève de l'amiante (1956), mène des enquêtes sociographiques et publie avant 1970 deux essais remarqués : Pour la conversion de la pensée chrétienne (1964) et Le Lieu de l'homme. La Culture comme distance et mémoire (1968). Prix du Gouverneur général (1969), prix David (1975). Associé au ministère d'État au Développement culturel (1977-1978), il collabore à la rédaction du livre blanc sur la langue et la culture. Fondateur (1979) et directeur de l'Institut québécois de recherche sur la culture.

Lamonde, Yvan (1944-). Professeur d'histoire à l'université McGill (1972-), chercheur à l'Institut québécois de recherche sur la culture (1979-1982), chroniqueur au Devoir (1977-1991). Auteur d'ouvrages sur l'histoire socioculturelle de Montréal et sur l'histoire intellectuelle du Québec du XVIIIe siècle à nos jours.

Lamy, Pouline (1918-). Après des débuts dans l'enseignement elle passe très tôt au journalisme, collaborant successivement aux publications de la JEC (Vie étudiante, François), à la Revue moderne et au quotidien La Presse comme titulaire d'un courrier. Scripteure à plusieurs émissions de télévision (« Eaux vives », « Profils d'adolescents », « Dans ma cour », « Affaires de famille »), elle a publié, avec Alec Pelletier, la série des Alfred, quatre livres pour enfants.

Lauzon, Adèle (1931-). Formation en philosophie et en science politique (Relations internationales). Associée à la Confédération des travailleurs catholiques du Canada et collaboratrice à Vrai et au Travail (1956). journaliste à La Presse (1958-1960), responsable des grands reportages à Maclean's (1960-1965), recherchiste à l'émission « Femmes d'aujourd'hui » (1968-1969), au Montreal Star (1969-1971), chargée de recherche au bureau du premier ministre du Québec (1978-1980).

Léger, Jean-Marc (1927-). Diplômé en histoire et en science politique (Paris), journaliste à La Presse et au Devoir (1951-1969), secrétaire général de l'AUPELF (1961-1978) et de l'Agence de coopération culturelle et technique (1969-1974), délégué général du Québec à Bruxelles (1978-1981 ), secrétaire général adjoint au ministère de l'Éducation (1981-1984), secrétaire général adjoint au ministère des Relations internationales (1984-1986), commissaire général aux Affaires francophones. A publié : Notre situation économique : progrès ou stagnation ? (1956) et La Francophonie : grand dessein, grande ambiguïté (1987).

Le Moyne, Jean (1913-). Journaliste et essayiste. Membre du groupe de « La Relève » (1934-1947), familier avec le renouveau catholique français ; il travaille au Canada (1942-1951) où il a charge de la page littéraire hebdomadaire. Il passe à la Presse canadienne et à Radio-Canada (1951-1953), devient rédacteur en chef de la Revue moderne (1953-1959) et travaille à l'Office national du film (1959-1969). Il prépare, avec Robert Élie, la première édition des Poésies (19,49) et du journal (1954) de leur ami Saint-Denys Garneau. Son recueil d'essais, Convergences (1961), traduit en 1966, lui mérite le Prix du Gouverneur général et le prix France-Canada. Entre au cabinet du premier ministre Trudeau (1969-1982), membre du Sénat canadien (1982-1988).

Lévesque, René (1922-1988). journaliste à la radio à Québec (1941-1944), correspondant de guerre pour l'armée américaine (1944-1945). Au Service international de Radio-Canada (1944 -1951), correspondant en Corée (1952) et chef du Service des reportages à la télévision de Radio-Canada (1952-1956). Animateur (1953-1956), en particulier de « Point de mire » (1956 -1959). Député du Parti libéral du Québec (1960 -1966) et ministre, en particulier, des Richesses naturelles (1961-1966). Quitte le Parti libéral en 1967, fonde le Mouvement Souveraineté-Association (18 novembre 1967) et le Parti québécois (14 octobre 1968). Chroniqueur au Journal de Montréal et au Journal de Québec (1970 -1976) ; élu député de Taillon (1976-1985). Premier ministre du Québec (1976-1985). Auteur de mémoires, Attendez que je me rappelle (1986).

Marcotte, Gilles (1925-). Critique littéraire, romancier, professeur. Critique au Devoir (1949-1955), réalisateur à Radio-Canada (1955-1957), recherchiste à l'Office national du film (1957-1961), directeur du service « Arts et lettres » à La Presse (1961-1966) puis professeur au département d'études françaises de l'Université de Montréal.

Pellerin, Jean (1917-). Écrivain et journaliste. Directeur du bulletin Alerte de la Société Saint-Jean-Baptiste (1952), collaborateur au Devoir, au Bien public, à Notre Temps. Réalisateur à Radio-Canada (« Les idées en marche », 1956-1960), chroniqueur international (1962-1970) et éditorialiste (1970-1982) à La Presse. Directeur de Cité libre de 1964 à 1966. Auteur pour la radio et la télévision. Parmi ses essais, on peut mentionner La Faillite de l'Occident ou le Complexe d'Alexandre (1963), Le Canada ou l'éternel commencement (1967), Lettre aux nationalistes québécois (1969), Le Phénomène Trudeau (1972). Son plus récent roman s'intitule Gens sans terre (1988).

Pelletier, Gérard (1919-). journaliste, syndicaliste, homme politique. Secrétaire général de la Jeunesse étudiante catholique (1939-1943). Secrétaire itinérant du Fonds mondial de secours aux étudiants, Genève (1945-1947). journaliste au Devoir (1947-1950), directeur du Travail (1950-1961) de la CTCCCSN. Rédacteur en chef de La Presse (1961-1965). Député à la Chambre des communes (1965). Secrétaire d'État du Canada (1968-1972). Ministre des Communications (1972-1975). Ambassadeur du Canada en France (1975-1981), aux Nations Unies (1981-1984). Auteur de : La Crise d'octobre (1971), Les Années d'impatience (1983), Le Temps des choix (1986).

Raymond, Marie (1921-). Collaboratrice occasionnelle à Vie des arts et à la Revue dominicaine, elle a rempli les fonctions d'animatrice, de recherchiste et de documentaliste à la radio et à la télévision de Radio-Canada.

Rioux, Marcel (1919-). Anthropologue et sociologue, essayiste. Au Musée de l'Homme à Ottawa (1947-1959), il publie alors Description de la culture à l'île Verte (1954) et Belle-Anse (1957). Professeur à l'université Carleton (1959-1961) et à l'Université de Montréal (1961-). Auteur entre autres titres de La Question du Québec (1969, 1987), Essai de sociologie critique (1978), Pour prendre publiquement congé de quelques salauds (1980) et Un Peuple dans le siècle (1990).

Rolland, Roger (1921-). Fondateur de la revue Amérique française (1941). Professeur de littérature française au Collège Sainte-Marie (1945-1946), docteur de l'Université de Paris (1948), professeur de littérature française à l'université de Colombie-Britannique (1949-1950). Membre fondateur de Cité libre (1950). Réalisateur puis directeur des programmes à Radio-Canada (1950-1966). Conseiller, cabinet du premier ministre, Ottawa (1968-1974). Directeur littéraire (1974-1981) et rédacteur (1981-1984), magazine Sélection, Sélection du Reader's Digest. Auteur de Poésie et Versification (1949).

Trudeau, Pierre Elliott (1919-). Avocat (1943), économiste, professeur, homme politique. Conseiller au Bureau du Conseil privé à Ottawa (1950-1951) au moment où il participe à la fondation de Cité libre. Spécialiste du droit public, il coordonne et signe la publication de La Grève de l'amiante (1956). Professeur de droit constitutionnel à la faculté de droit de l'Université de Montréal (1961-1965). Député libéral de Mont-Royal à la Chambre des communes (1965-1984). Ministre de la Justice (1967-1968), premier ministre du Canada (1968-1979, 1980-1984). Ses principaux essais ont été rassemblés dans Le Fédéralisme et la Société canadienne-française (1967) et dans Les Cheminements de la politique (1970).

Vadeboncoeur, Pierre (1920-). Syndicaliste, essayiste. Licencié en droit (1943), il s'implique dans la grève de l'amiante et joint alors le syndicalisme (CTCC-CSN). Collabore à Liberté, Socialisme, Parti pris, Maintenant. Parmi ses essais, mentionnons : La Ligne du risque (1963), L'Autorité du peuple (1965), La Dernière heure et la première (1970), Indépendances (1972), Essais inactuels (1987).

Vallières, Pierre (1937-). Journaliste et essayiste. Collabore au Devoir (1957-1962), à La Presse (1963). Directeur de Cité libre pendant quelques mois (1963-1964), il quitte la revue pour fonder Révolution québécoise (1964-1965) avec Charles Gagnon. Collabore à Parti pris, adhère au Front de libération du Québec. Arrêté (1966), condamné puis acquitté, il publie une autobiographie, Nègres blancs d'Amérique (1968), complétée par Les Héritiers de Papineau. Itinéraire politique d'un « nègre blanc », 1960-1985 (1986).



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le mercredi 17 juin 2009 7:21
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref