RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

HISTOIRES D'IMMIGRÉES.
Itinéraires d'ouvrières colombiennes, grecques, haïtiennes et portugaises de Montréal
. (1987)
Quatrième de couverture


Une édition électronique réalisée à partir du livre de Micheline Labelle, Geneviève Turcotte, Marianne Kempeneers, Deidre Meintel, HISTOIRES D'IMMIGRÉES. Itinéraires d'ouvrières colombiennes, grecques, haïtiennes et portugaises de Montréal. Montréal: Les Éditions du Boréal Express, 1987, 275 pp. Une édition numérique réalisée par Diane Brunet, guide de musée, retraitée du Musée de La Pulperie à Chicoutimi. [L'auteure nous a accordé sa permission de diffuser en libre accès à tous ce livre dans Les Classiques des sciences sociales le 9 janvier 2018.]

HISTOIRES D’IMMIGRÉES.
Itinéraires d’ouvrières colombiennes, grecques,
haïtiennes et portugaises de Montréal.

Quatrième de couverture

Jeunes célibataires ou mères de familles, citadines ou paysannes, elles travaillent comme domestiques ou comme ouvrières dans les manufactures de vêtements ; elles sont employées des services d'entretien dans les tours à bureaux, ou encore elles sont couturières à domicile. Elles font partie d'un contingent de près d'un demi-million de femmes qui ont immigré au Québec depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Les statistiques officielles laissent à peine deviner leur présence, qui est pourtant un fait central de la société québécoise.

Résultat d'une longue enquête sur le terrain et d'une analyse approfondie du phénomène migratoire, ce livre retrace, pour la première fois, les itinéraires de ces femmes, depuis les pays d'origine jusqu'à leur adaptation dans un milieu urbain comme celui de Montréal. Il fait mieux et plus que sortir les immigrées de l'ombre, il donne largement la parole à quelques-unes d'entre elles qui en ont long à raconter... S'ils ne peuvent laisser personne indifférent, les récits de ces femmes ont peut-être surtout le mérite de jeter un éclairage troublant et révélateur sur les migrations internationales.



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le mercredi 21 mars 2018 8:10
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur associé, Université du Québec à Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref