RECHERCHE SUR LE SITE

Références
bibliographiques
avec le catalogue


En plein texte
avec Google

Recherche avancée
 

Tous les ouvrages
numérisés de cette
bibliothèque sont
disponibles en trois
formats de fichiers :
Word (.doc),
PDF et RTF

Pour une liste
complète des auteurs
de la bibliothèque,
en fichier Excel,
cliquer ici.
 

Collection « Les sciences sociales contemporaines »

L'insurrection des esclaves de Saint-Domingue (22-23 août 1791). (2000)
Table des matières


Une édition électronique réalisée à partir du livre sous la direction de Laënnec HURBON, L'insurrection des esclaves de Saint-Domingue (22-23 août 1791). Actes de la table ronde internationale de Port-au-Prince (8 au 10 décembre 1997). Paris: Les Éditions Karthala, 2000, 271 pp. Une édition numérique réalisée conjointement par Mme Réjeanne Toussaint, bénévole, Chomedey, Laval, Québec. [Autorisation accordée par l'auteur le 19 mai 2009 de diffuser ce livre dans Les Classiques des sciences sociales.]

[269]

Table des matières


Quatrième de couverture

Les auteurs

Remerciements

Les institutions et organisations qui ont appuyé cette table ronde

Avant-propos, Laënnec Hurbon

PREMIÈRE PARTIE

La Révolution française
et l'insurrection des esclaves à Saint-Domingue

1. Florence Gauthier, “Comment la nouvelle de l'insurrection des esclaves de Saint-Domingue fut-elle reçue en France (1791-1793) ?”

2. Laënnec Hurbon, “Le clergé catholique et l'insurrection de 1791”.

3. Yves Benot, “À propos du droit à l'insurrection”.

4. Carolyn Fick, “La révolution de Saint-Domingue. De l'insurrection du 22 août 1791 à la formation de l'État haïtien.”

5. Vertus Saint-Louis, “Les termes de citoyen et Africain pendant la révolution de Saint-Domingue.”

6. Marcel Dorigny, “Le mouvement abolitionniste français face à l'insurrection de Saint-Domingue ou la fin du mythe de l'abolition graduelle.”

DEUXIÈME PARTIE

La cérémonie du bois caïman
entre mythe et réalité

7. Mbaye Gueye, “Les résistances à la traite négrière en Afrique.”

8. Robin Law, “La cérémonie du Bois Caïman et le « pacte de sang » dahoméen.”

9. David Geggus, “La cérémonie du Bois caïman.”

TROISIÈME PARTIE

Pour une réécriture de l’histoire
de la traite et de l’esclavage

10. Michel Hector, “Les traits historiques d'un protonationalisme populaire.”

11. Leif Svalesen, “La traite des Noirs dano-norvégienne. Le négrier Fredensborg et la Route de l'esclave.”

12. Carlo Celius, “L'esclavage au musée. Récit d'un refoulement.”

13. Claude Moïse, “Pour un dictionnaire historique de la révolution haïtienne (1789-1804).”

QUATRIÈME PARTIE

Débats et annexes

Résumé des débats.

Projets de la chaire UNESCO sur l'histoire de la traite et de l'esclavage.

Présentation du musée de l'Esclavage.

Lettre de Federico Mayor, directeur général de l'UNESCO.

Résolution adoptant le 23 août comme « Journée internationale du souvenir de la traite et de son abolition ».

Allocution de Mme Ana Maria de Oliveira, ministre de la Culture d'Angola et membre du Comité scientifique international de la Route de l'esclave.

Allocution de M. Doudou Diène, directeur de la Division des projets interculturels de l'UNESCO.

Allocution de Jacques Édouard Alexis, ministre de l'Éducation nationale et de la Culture d'Haïti.

Allocution de Bernard Hadjadj, représentant-résident de l'UNESCO en Haïti.



Retour au texte de l'auteur: Jean-Marc Fontan, sociologue, UQAM Dernière mise à jour de cette page le samedi 29 janvier 2011 18:58
Par Jean-Marie Tremblay, sociologue
professeur de sociologie retraité du Cégep de Chicoutimi.
 
Commanditaires




Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec
La vie des Classiques des sciences sociales
dans Facebook.
Membre Crossref